You are currently browsing the tag archive for the ‘Budget’ tag.

Après avoir assisté à la présentation du Budget du Conseil Général jeudi matin, après avoir entendu celle faite ce matin par Yvan LACHAUD du budget de la ville, je dois une nouvelle fois constater que le département a, dans bien des domaines, des longueurs de retard sur la ville de Nîmes.

 Et que Messieurs CASAURANG, et CLARY, vous feriez bien de dire à votre collègue Monsieur ALARY de s’inspirer des principes que la majorité municipale nîmoise a mis en place depuis dix ans maintenant.

 D’abord dans le domaine de la transparence budgétaire et des principes démocratiques : vous remarquerez qu’Yvan LACHAUD ne fait pas dans l’esbrouffe, et que contrairement aux budgets de campagne soit disant offensifs de la région et du département, nous ne changeons pas d’argumentation entre le Débat d’Orientation Budgétaire et le Budget Primitif…

La ligne budgétaire y est claire, transparente, et l’opposition a tous les outils pour se positionner sur tel ou tel choix budgétaire.

 Des choix budgétaires courageux, et sur lesquels, au nom du groupe Nouveau Centre, je tenais à revenir, pour souligner la constance et le sens de l’intérêt général, plutôt que les hésitations qui caractérisent l’exécutif des collectivités gérées par les amis de l’opposition municipale, hésitations entre dogmatisme stérile et électoralisme frileux.

 Concernant les enfants, par exemple, on remarquera que quand le département se désengage, notamment concernant les crèches associatives, la ville vient à leur rescousse. Nous avons faisant passer leurs subventions de 3200 à 4000€ par place. Manifestement, la majorité départementale pour sa part préfère faire des économies sur les places en crèche plutôt que sur les dépenses de personnel… Drôle de choix qui n’est pas celui de la ville de Nîmes, qui agit encore fortement dans le domaine de la petite enfance.

 Je pense aussi à la politique éducative menée dans le consensus par Jacky RAYMOND. Contrairement aux conseils d’établissement dans les collèges, ceux des écoles se déroulent sans contestation. Tout est fait avec pragmatisme et sens de l’écoute, et des programmes ambitieux se mettent en place, dans l’intérêt des enfants. Ainsi, cette année, je salue les 145 000€ supplémentaires accordés au budget de l’éducation qui permettront de développer l’accueil des enfants handicapés, le temps périscolaire l’apprentissage des langues vivantes, ou améliorer encore la propreté et l’hygiène des écoles. Des réponses à des besoins exprimés par la communauté éducative et auxquels la majorité municipale a su répondre.

 Et quand on parle des attentes de la communauté éducative, que dire de votre attitude vis-à-vis des demandes répétées de certains collèges en matière de vidéo-surveillance. La valse hésitation qui a été la vôtre cette semaine sur ce sujet serait risible, si le sujet n’était si grave. Une fois encore, c’est la ville qui supplée vos carences, car nous consacrerons cette année 402 000€ à la vidéo-surveillance, qui a démontré son efficacité, et à laquelle pourtant, par dogmatisme, vos amis du Conseil Général refuse de consacrer les investissements nécessaires.

 Quand on connaît le souci et le coût que représente l’insécurité, le vandalisme, et les cambriolages à nos concitoyens ; la difficulté, pour les forces de police, de lutter contre des délinquants de plus en plus jeunes, de plus en plus violents, on ne peut pas agir par dogmatisme, et encore moins dans l’angélisme.

 A ce titre, le recrutement de 8 policiers municipaux supplémentaires est une nécessité que mesure absolument Richard TIBERINO que je sais tout à fait concerné par le sujet.

 Voilà quelques points que je voulais souligner. Des points auxquels nous sommes, au Nouveau Centre, particulièrement sensibles, et pour lesquels, j’essaie de me faire entendre au Conseil Général… avec, malheureusement, la plus grande difficulté. L’éducation et la sécurité, deux thèmes qui pourtant, devraient être la priorité de toutes les collectivités.

 Ce n’est malheureusement pas le cas au Conseil Général. Et je le re-dis, tout cela, en raison d’une attitude dogmatique et électoraliste, car lorsqu’on mène, comme le fait Yvan LACHAUD, une politique financière rigoureuse et anticipée, on peut dégager des marges de manœuvre pour les priorités, sans augmenter les impôts comme le fait régulièrement le Conseil Général et le Conseil Régional.

 Le  groupe Nouveau Centre votera donc sans réserve ce budget 2011.

Publicités

Réaction de Thierry PROCIDA, Conseiller Général du Gard, au débat sur le budget primitif du Conseil Général du Gard:

« Les aventures budgétaires ne lassent pas de nous surprendre quand elles sont contées par la majorité départementale actuelle.

 J’ai bien dit « contées » C-O –N-T-E-E-S, comprenez contes de fée, et non, comptez, comme on devrait le faire avec des chiffres, pour l’examen d’un budget aussi important que celui du Conseil Général du Gard.

 Car, oui, le budget du Conseil Général est entouré d’une « aura », quelque peu mystérieuse, que lui confère vos différents documents budgétaires. Car, manifestement, vous préférez entourer vos décisions budgétaires, de flou, et d’imprécisions, plutôt que de transparence. En tant qu’élu centriste, attaché aux principes démocratiques, croyez bien que je le regrette.

Quand on consacre des pages entières à faire le bilan de sa politique budgétaire en lieu et place de parler des orientations futures, c’est soit qu’on a des choses à se reprocher, soit des choses à cacher.

Idem, quand, d’une année sur l’autre, vous « saucissonnez » certaines de vos dépenses les moins assumées, comme celles liées à la communication, dans différents chapitres budgétaires.

Et de communication, justement parlons-en. Puisque vous accompagnez ce manque de transparence budgétaire fort peu démocrate, d’une communication grand public avec laquelle vous êtes capables de dire tout et son contraire.

 Ainsi, on se souvient bien que l’an dernier, après le débat d’orientation budgétaire, où vous aviez continué à nous dire, comme vous le faisiez depuis des années, que l’Etat vous serrait la vis, que vous étiez exsangue et que le département n’avait plus de marge de manœuvre et puis, vous vous êtes souvenu que vous étiez en campagne pour les régionales. Et qu’il existait une stratégie de communication à développer. Alors tous les conseils généraux, comme un seul homme, à l’unisson du Conseil Régional, se sont mis à nous chanter un volontarisme nouveau, et à nous conter un budget OFFENSIF !

Qu’en est-il aujourd’hui de ce budget ? Où sont les investissements ?

Bien malin qui saura les trouver, et c’est regrettable pour les habitants de nos cantons qui eux subissent la réalité de votre politique qui augmente une nouvelle fois les impôts pour augmenter encore les dépenses de personnel, au lieu de procéder à des investissements nécessaires comme la vidéo surveillance dans les collèges régulièrement cambriolés.

Malgré ce que j’ai cru pouvoir comprendre, dans votre imprécision, hier, je n’ai pu trouver aucune ligne budgétaire consacrée à ce dernier point… J’espère que depuis hier, vous vous êtes coordonnés ?

Je ne serai pas plus long, car mon collègue Franck PROUST a déjà évoqué dans le détail les manquements de votre budget, je tenais cependant, en tant qu’élu du centre à pointer un certain nombre de dysfonctionnements grandement préjudiciables à la démocratie à l’intérieur de cet hémicycle.

Pour toutes ces raisons, je voterai contre ce budget. »

Hier, avec Mme BARBUSSE, et avec Monsieur PROUST, nous avons assisté, pendant le vote du budget au Conseil Général, , à un véritable « tour de magie » dont le prestidigitateur était Damien ALARY.

 Un budget départemental marqué par des changements de cap imposés par un calendrier électoral rappelé par son mentor Georges FRECHE.

 « un budget de la Ville de Nîmes qui se veut lui, tout ce qu’il y a de plus rigoureux, sérieux,  constant et cohérent »

C’est donc avec fierté qu’ici, au Conseil Municipal, je voterai, comme les élus du Groupe Nouveau Centre, un budget de la Ville de Nîmes qui se veut lui, tout ce qu’il y a de plus rigoureux, sérieux,  constant et cohérent.

 Fierté,  le mot peut vous paraître fort… et pourtant.

 Je tiens en effet à souligner la qualité du travail réalisé par Yvan LACHAUD et le service des Finances pour la gestion financière de la Ville. C’est au prix d’efforts permanents, depuis 2001, que nous pouvons aujourd’hui regarder l’avenir financier de notre ville avec sérénité. Et ce, malgré les turbulences que connaissent de nombreuses autres collectivités.

 Contrairement à d’autres, en effet, Nîmes dégage chaque année, un virement de la section de fonctionnement vers la section d’investissement de plus en plus important. C’est tout le symbole de cette bonne gestion.

 Contrairement à d’autres, le coût de notre collectivité pour le contribuable est, chaque année, moins cher, et nous permet de favoriser les investissements sur l’avenir ; les équipements au service de nos concitoyens.

 Notre capacité d’autofinancement augmente elle aussi, ce qui nous permet de désendetter fortement notre ville. (-27.35% depuis 2001 soit 80.5 millions d’€)

 Tout cela se fait avec des choix raisonnés, des engagements d’économie sur le long terme, sans coupe sombre pour certains secteurs, car les subventions aux associations restent en augmentation de 7%. Nous maîtrisons en fait, nos dépenses de personnel et nos frais de gestion, et avons fait baisser nos frais financier de 15,77% cette année : tout cela n’impacte pas les nîmois.

 C’était notre engagement en 2001, il a été reconduit en 2008, la majorité municipale fera revivre Nîmes sans que cela coûte plus cher aux nîmois ! Pas de hausse d’impôts pour le neuvième exercice budgétaire consécutif.

 « des budgets cohérents et marqués par une vision à moyen et long termes vaudront toujours mieux que des budgets « offensifs » de dernière minute »

C’est bien la preuve que l’on peut investir fortement en toute sérénité. +11,7% cette année pour des projets structurants comme les écoles des Platanettes, Henri Wallon, ou encore le projet AEF et Jean Jaurès.

 C’est bien la preuve que des budgets cohérents et marqués par une vision à moyen et long termes vaudront toujours mieux que des budgets « offensifs » de dernière minute.

décembre 2018
L M M J V S D
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

RSS Le Nouveau Centre

  • Comment détecter les faux profils coquins
    Arnaques sur les sites de rencontre Les faux profils coquins existent sur tous les sites de rencontre qui existent en ce moment sur toute l’Europe. Il faut toujours rester vigilant, sans toutefois dramatiser. Le plus important, c’est que vous soyez conscient du phénomène et que vous mettiez dans un coin de la tête l’éventualité d’avoir Read More → […]

RSS Yvan LACHAUD

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

Adhérer en ligne

Publicités