Chers amis,

Avant toutes choses, je voudrais que l’on rende hommage à un homme qui nous a quittés récemment, qui était un ami, et qui a toujours été présent, à nos côtés. Cet homme, c’est Jean YANNICOPOULOS, et je voudrais, à l’heure où ses cendres sont portées par sa famille dans sa terre natale de Grèce, qu’on observe une minute de silence en sa mémoire.

Merci de votre amitié.

Merci également aux nombreux élus qui ont participé à l’Assemblée Générale du Nouveau Centre de qualité, qui au delà des résultats du vote pour le renouvellement de nos instances nous a permis d’avoir avec les adhérents un débat très riche et instructif, où chacun a pu exprimer les enjeux qui selon lui seront les plus importants en 2012.

 

Je crois pour moi que plus que jamais, cette année électorale, devra être celle de la vérité. Plus que l’affrontement traditionnel de la droite et de la gauche, nous verrons s’affronter le camp de ceux qui disent la vérité aux français, et celui des démagogues. Nous devrons être dans le camp de la vérité!

 

Nous l’avons vu au cours de ces dernières années, les réformes à porter demande un effort général.

 

Quand on voit la crise de l’Euro… certains vous disent que l’euro est fautif… mais vouloir en sortir ce n’est ni une solution, car ce n’est pas en cassant le thermomètre qu’on fait baisser la température. La baisse du pouvoir d’achat est avant tout liée à l’augmentation des matières premières. Quelle serait la position du franc dans les marchés financiers. C’est notre rôle à nous centristes de défendre le gouvernement économique de l’Europe, et finalement c’est par cette porte que nous parviendrons au libéralisme.

 

De la même manière, ceux qui disent « si nous sommes élus, nous reviendrons sur la réforme des retraites », je vous le dis sans détour, ces gens-là sont des menteurs! Cette réforme est finalement passée. Et heureusement. Elle ne fait plaisir à personne, mais quels choix avions nous : celui de baisser les pensions. Intolérable. Celui de faire payer plus. Déjà que nous avons des pb de pouvoir d’achat. Celui de faire travailler plus longtemps. C’est ce qui m’apparaissait le plus souhaitable. On l’a bien vu avec les 35 h, ce n’est pas en répartissant le travail qu’on crée moins de chômage. La vérité, c’est de savoir que demain nous devrons mener une nouvelle réforme, encore plus ambitieuse, mais je l’espère avec plus de consensus politique.

 

 

 

EQUITE

 

La vérité implique aussi l’équité. Les efforts paraissent tout de suite insupportables si l’on se rend compte que certains en fournissent moins.

 

Bien sur, je ne souscris pas à la vision caricaturale qui a pu être donnée de la politique gouvernementale. Mais certaines erreurs, certains symboles doivent absolument être abolis pour ne pas créer des crispations.

 

L’équité, on l’a vu, a permis de mettre un terme aux régimes spéciaux qui divisaient les français en plusieurs catégories, de façon souvent indue.

 

Mais l’équité, ce n’est pas seulement l’égalité. Cela implique aussi que les plus aisés paient plus en proportion que les autres. Et à ce titre, le bouclier fiscal était une erreur.

 

Qd on impose un foyer qui gagne 2000€/mois sur ses revenus, on ne tient pas compte du fait qu’il a beaucoup moins que le foyer qui en gagne 15000 pour ses loisirs. Qui tient compte du loyer, de l’essence, et du panier de courses…

 

Il est d’une part nécessaire de créer une tranche marginale de l’impôt sur le revenu… mais la vraie réforme fiscale, qui pour moi, sera l’enjeu n°1 de cette année, résidera avant tout autre chose dans la capacité à faire évoluer notre fiscalité qui pèse actuellement uniquement sur le travail des classes moyennes!

 

L’Equité, c’est également l’égalité de tous devant la loi. Lutter contre le sentiment d’impunité des mineurs délinquants, et assurer la protection de tous. Vous le savez, cela fait plusieurs moi que je travaille quotidiennement sur la façon de mettre un terme au sentiment d’impunité qui habite souvent de nombreux jeunes.

Ce travail est en train de porter ses fruits, car au delà des propositions, je travaille aujourd’hui à les mettre en place, dans la concertation, avec les acteurs de terrain, pour que nous puissions patiemment, et sérieusement, améliorer la prise en charge des mineurs délinquants, c’est à dire principalement, la rendre plus précoce.

 

 

 

UTILITE

 

Vous le voyez, ce n’est pas parque nous approchons d’une période électorale qu’il faut arrêter de travailler le fond. Je crois d’ailleurs que votre présence nombreuse est l’illustration d’une volonté : celle de ne pas perdre de temps, celle de faire de cette année, une année utile.

 

Les chicaïas politiques, les successions de petites phrases, les rumeurs, la communication, ce n’est pas cela que vous attendez, ce n’est pas cela que mérite notre démocratie française.

 

C’est notre conviction profonde, à nous centristes : que les défis que notre pays a à relever mérite qu’on s’y attelle tout de suite et pas dans un an, nous n’avons pas le temps d’attendre un an…

 

En tant que Président du groupe parlementaire Nouveau Centre à l’Assemblée Nationale, je suis heureux de contribuer au quotidien à ce que nous fassions avancer le débat, avancer la réforme dans notre pays.

 

Je crois qu’avec les enjeux importants qui viennent d’être évoqués la voix du centre a besoin d’être entendue. Pas seulement au cours de cette année électorale, mais tout au long d’une législature et pour cela, il nous faudra choisir la meilleure option pour être entendue, et porter notre message. Notre message de vérité et d’équité.

Merci à tous de votre attention.

 

 

 

Publicités