You are currently browsing the category archive for the ‘Elections’ category.

N’en déplaise à certains, Yvan LACHAUD, Président du groupe Nouveau Centre à l’Assemblée nationale, et, à ce titre, acteur majeur dela Majoritéprésidentielle, a été investi non seulement par l’Alliance, composée notamment du Nouveau Centre et du Parti Radical, mais aussi par l’UMP.

 C’est aussi le cas des trois autres députés de la majorité présidentielle que compte le département.

 La 5ème et la 6ème circonscriptions ne sont pas dans ce cas. Il est donc normal que les deux composantes de la majorité présidentielle discutent sur le choix d’un candidat commun.

 Sur la 6ème circonscription, l’Alliance a investi Thierry PROCIDA, élu de terrain, Conseiller général du 2nd canton de Nîmes. L’UMP a fait un autre choix. Les instances nationales en discuteront et trancheront ; l’important étant qu’un accord soit conclu, et que, d’ici là, la campagne se passe dans le respect de chacun. Que je sache, tel est le cas.

 Que certaines personnalités de l’UMP nîmoise, qui ont un goût exacerbé pour la polémique, préfèrent  soutenir des candidatures fantasques dont l’objectif final demeure incompréhensible, est regrettable. Ce faisant, ils se marginalisent en s’écartant d’une ligne politique cohérente et porteuse pour l’avenir de notre territoire et de notre pays.

 Cela n’empêchera cependant en rien l’expression de la diversité au sein de la majorité présidentielle comme le souhaite l’ensemble de ses principaux responsables.

                                            Jacky RAYMOND 

Président délégué du Nouveau Centre Gard

Publicités

Démenti adressé à la rédaction de Midi-Libre:

Dans l’article du 15 décembre de votre édition bagnolaise, que vous consacrez à la présentation de la liste de Monsieur Castillon aux prochaines élections municipales à Pont Saint Esprit, vous citez Monsieur Pierre ROBINSON comme appartenant au Nouveau Centre, laissant ainsi supposer que notre mouvement soutiendrait la liste « Ensemble pour l’Avenir ».

Nous tenons à démentir formellement une telle idée.

Si Monsieur ROBINSON est effectivement membre du Nouveau Centre, il n’est absolument pas habilité à en faire usage dans l’engagement qui est le sien au sein de la liste « Ensemble pour l’Avenir ». Il n’a d’ailleurs pas informé les instances départementales du mouvement de sa démarche, ni même sa section locale dont le responsable est Gérome Bouvier.

C’est pourquoi, le bureau départemental de la fédération se réunira prochainement pour statuer sur une éventuelle procédure de suspension ou d’exclusion à l’encontre de Monsieur ROBINSON pour utilisation abusive du nom de notre mouvement.

Rose Da Costa et Jean-Claude Feybesse entourés d'Yvan Lachaud (à gauche) et de Julien Devèze (à droite)

Jeudi 4 novembre, la fédération Nouveau Centre du Gard tenait une conférence de presse pour présenter ses candidats nîmois aux journalistes.

Rose DA COSTA, Conseillère municipale à Nîmes, déléguée aux centres sociaux, partira donc sur le 3ème canton nîmois, accompagnée de Jean-Claude FEYBESSE, lui aussi conseiller municipal délégué aux festivités et aux traditions. Tous deux connaissent bien les quartiers populaires qui composent le canton par l’engagement associatif qui est le leur. Rose s’est en effet beaucoup investie dans l’action sociale, quand Jean-Claude est pour sa part très actif au niveau des associations culturelles et des comités de quartier.

Jacky Raymond entouré d'Yvan Lachaud (à droite) et de Thierry Procida (à gauche)

Sur le 4ème canton, c’est Jacky RAYMOND, Inspecteur d’académie honoraire, et Adjoint au Maire en charge de l’éducation qui représentera le Nouveau Centre. Si sa suppléante n’est pas encore désignée, il oeuvre déjà depuis plusieurs mois dans un secteur de la ville qu’il connait bien pour y avoir habité pendant des années. Son engagement associatif est également important puisqu’il préside l’association des pupilles de l’enseignement public.

Sur le 5ème canton de Nîmes, le Nouveau Centre n’a pas officiellement investi de candidat dans l’attente du résultat des négociations départementales avec nos partenaires de la majorité présidentielle.

Le Conseil Départemental du Nouveau Centre s’est réuni hier soir, lundi 5 juillet, pour évoquer, notamment, la question des prochaines élections cantonales de mars 2011.

Thierry PROCIDA a fait le bilan d’un Conseil Général ni économe, ni performant avec l’argent de nos impôts, et a souligné la nécessité de changer l’exécutif départemental à l’occasion de ces élections où la majorité peut basculer. Tirant les conséquences des propos du Conseiller Général de Nîmes II, le Député Yvan LACHAUD, a, pour sa part, appelé à une nécessaire union de l’opposition départementale.

Au cours de cette réunion, un principe a été retenu, celui de « protéger » les sortants en les excluant des négociations si un accord est trouvé entre le Nouveau Centre et l’UMP.

Des objectifs ont également été retenus par les membres du Conseil Départemental. Ils souhaitent en effet, un tiers des candidats sur les vingt cantons renouvelables.

Un calendrier a été proposé indiquant que les investitures définitives devraient intervenir d’ici la fin septembre.

Hervé Morin, Président du Nouveau Centre, prend acte des résultats décevants de la majorité aux élections régionales.

« En dépit de la victoire en Alsace et à la Réunion, il faut désormais analyser avec lucidité  les messages d’inquiétude et d’impatience que les Français nous ont adressé à travers cette élection.

Dans le contexte de crise économique et sociale sans précédent, nous n’avons pas suffisamment expliqué l’absolue  nécessité d’engager les adaptations indispensables qui permettront à notre pays de se réformer  pour un retour à la croissance et à l’emploi.

Le vote de ce soir ne doit pas provoquer le retour à l’immobilisme mais au contraire renforcer notre détermination à améliorer la vie des Français et préparer l’avenir de notre pays.
Pour le Nouveau Centre, ce scrutin nous impose de poursuivre le rassemblement de la famille centriste.
Dans ce cadre, il revient au Nouveau Centre de faire vivre les valeurs d’humanisme, de liberté, et l’idéal européen, au cœur de l’identité centriste.

C’est par une expression plus visible de la famille centriste au sein de la majorité que nous pourrons à nouveau mobiliser toutes celles et ceux qui se sont détournés de la majorité présidentielle à l’occasion de ce scrutin régional. »

Yvan Lachaud, Secrétaire Général du Nouveau Centre et Député du Gard, estime pour sa part qu’il s’agit là d’un « vote sanction ».

« Ce vote montre qu’il est difficile de faire des réformes dans ce pays. La montée du Front National exprime des difficultés en matière de gestion de l’insécurité. L’espoir donné pour plus d’ordre n’a pas été satisfait et cela a amené un vote refuge sur le FN.

Face à cette situation, nous devons nous projeter dans l’avenir et le Président de la République doit renforcer sa majorité dans la diversité.

Les centristes doivent par ailleurs réfléchir afin de réunir un vrai parti de centre droit pour le futur. »

Julien Devèze, chef de file du Nouveau Centre pour ces élections régionales, a tenu à rendre hommage à Raymond Couderc, « même si le résultat n’est pas satisfaisant, il a su garder sa ligne, et ne pas céder aux sirènes du populisme et de la démagogie. Nous pouvons être fiers du sérieux de notre campagne. »

« Merci à tous ceux qui ont cru en moi, qui depuis le mois de juillet, où nous avons commencé à préparer le projet, jusqu’à ce dimanche pour tenir les bureaux, nous ont aidé dans cette campagne à faire avancer nos idées.

Ce soir nous ne sommes pas élus, mais notre devoir est de continuer à exprimer la voix de ceux qui croient que notre pays a besoin de se rassembler plutôt que se diviser; de se réformer plutôt que de regarder en arrière; d’avoir un projet d’avenir plutôt que de céder à l’air du temps! »

«On ne conduit pas une Peugeot 908 qui gagne les 24 heures du Mans en actionnant alternativement l’accélérateur et le frein», a expliqué François Fillon, jeudi 4 mars  à Nîmes. Devant près de 1500 personnes, le premier ministre a stigmatisé la stratégie de blocage régional des socialistes et les coups de patin de Martine Aubry. «Ils veulent faire de nos régions des contre-pouvoirs, pour enrayer les transformations engagées et poursuivies, pour stopper le changement. Plus la République a besoin d’unir ses efforts, plus la gauche veut ralentir les réformes», a-t-il poursuivi.

Quasiment absentes du plan de relance, les régions n’ont pas financé un certain nombre de grands projets utiles à notre pays pour faire face à la crise. Une attitude irresponsable que n’a pas manqué de remarquer Yvan LACHAUD, Secrétaire Général du Nouveau Centre qui a, par ailleurs, rendu hommage à la qualité d’écoute de François FILLON. « Il est celui chez qui on peut se rendre tard le soir, pour régler les problèmes liés à tel ou tel amendement » a expliqué le député du Gard qui reconnait également à Raymond COUDERC, Tête de Liste de la Majorité Présidentielle en Languedoc-Roussillon, « une faculté essentielle dont nous avons besoin: celle d’écouter et de rassembler pour trouver des solutions communes. »

Des qualités en lesquelles se reconnaissent tout naturellement les centristes qui veulent en finir avec les pratiques autoritaires et péremptoires de l’actuel président de région, et qui ont conduit Yvan LACHAUD à user de la formule: « si vous ne voulez plus d’une région Frêche (fraîche), donnez lui un grand Couderc (coup d’air) chaud! »

François FILLON, et Yvan LACHAUD, dont c’était, pour tous les deux, la date anniversaire (ils sont nés le même jour, la même année) ont eu droit, à une jolie chansonnette du public entonnant en choeur « Joyeux Anniversaire » et leur apportant un joli gateau!

« Vous m’avez aidé, alors je viendrai pour vous aider… »  c’est avec cette formule pleine de bon sens, mais illustrant sa fidélité et le sens du partage qui l’habitent que Jean-Marie CAVADA a expliqué sa présence, lundi 1er mars à Caissargues pour venir soutenir Julien DEVEZE et le Nouveau Centre en particulier et la liste de Raymond COUDERC en général, au cours de ces élections régionales en Languedoc-Roussillon.

C’est en effet dans la grande région Sud-Ouest que le Député Européen a débuté, en 2004, sa carrière politique. Si le score brillant qui fût le sien à cette occasion ne tient qu’à son talent, on se souvient en effet néanmoins, qu’il avait pu alors compter sur le soutien sans faille de la fédération UDF du Gard présidée par Yvan LACHAUD.

C’est donc avec un plaisir non dissimulé que l’ancien journaliste a pu retrouver les terres languedociennes qu’il aime tant. Des terres cependant pour lesquelles il s’inquiète. « Regardons sans trop de haine, ni de hargne, un astre, supposé tel, aux rayons couchants, qui finira bien par se coucher… espérons simplement que la région, elle, ne se soit pas couchée avant! » a-t-il déclaré devant les 500 personnes présentes pour faire allusion à l’actuel Président de Région. « Nous avons besoin d’engager cette région dans l’avenir, et pour ce faire, elle se doit d’être apaisée. »

Ce faisant, le député européen se calquait bien sur les propos des orateurs qui l’avaient précédé. Jacques BECAMEL, Maire de Caissargues, Yvan LACHAUD, Secrétaire Général du Nouveau Centre et Député de la Circonscription, Julien DEVEZE, Chef de file régional du Nouveau Centre, et Eddy VALADIER, Tête de Liste Départementale, avaient en effet pu développer auparavant les axes forts de la liste majorité présidentielle. En finir avec la gabegie des dépenses de communication, mettre un terme à la régulière augmentation des impôts menée par l’actuelle majorité régionale depuis six ans, mais aussi et surtout, harmoniser le développement du territoire languedocien, rétablir la justice et l’objectivité dans le versement des aides régionales aux projets structurants, mais aussi, permettre à la région de s’engager dans l’avenir en investissant massivement dans les secteurs économiques d’avenir, comme les énergies renouvelables, ou sur les atouts du Languedoc, comme le Tourisme ou l’Agriculture.

Des propositions issues d’un projet construit par et pour les habitants du Languedoc-Roussillon pour une région + forte avec Raymond COUDERC!

Retrouvez l’intégralité de l’intervention de Julien DEVEZE sur son blog.

L’article du Midi-Libre consacré à cette soirée: Jean-Marie CAVADA pour « l’alternative » de Julien DEVEZE

Le reportage de Télé-Miroir sur le meeting.

Et enfin le reportage du Nouveau Centre sur la journée de Julien DEVEZE, avant et pendant ce meeting.

Téléchargez le Tract : Le Nouveau Centre avec Raymond Couderc

UNE ENERGIE RENOUVELEE POUR LE LANGUEDOC-ROUSSILLON:

« Electricité et carburants augmentent chaque année un peu plus. Notre environnement, comme notre économie, exigent aujourd’hui que nous changions radicalement notre politique énergétique. C’est notre grand défi, c’est notre responsabilité!

La Région, à travers ses compétences en matière d’économie, de tranports, de formation professionnelle, est la collectivité qui peut engager cette nouvelle voie vers la croissance verte. Le Languedoc-Roussillon possède de nombreux atouts pour être en pointe dans cette nouvelle révolution. A nous de la conduire avec Raymond Couderc »

Ils étaient plus de 100 convives pour venir assister au dîner-débat qui allait donner un ton résolument offensif à la campagne de la Majorité Présidentielle dans le Gard et plus particulièrement à Alès.

Plus de 100 personnes qui ont donc répondu à l’appel de Gérard ROUX, Vice-Président du NC Gard, Conseiller Général et Maire de St Hilaire de Brethmas, à venir soutenir les jeunes candidats au Conseil Régional du Languedoc-Roussillon. « La relève est assurée » assurait donc le patron de la section centriste Alès-Cévennes, constatant la moyenne d’âge (autour de 40 ans) d’une équipe gardoise prête à en découdre.

Après la présentation de l’équipe par Christophe RIVENQ, alésien et n°3 de la liste gardoise, Julien DEVEZE, Chef de file du Nouveau Centre, appela alors les nombreux élus et adhérents alésiens à « se révolter contre la manipulation qui est en train de tronquer cette campagne ». « Le Président de Région actuel essaie de nous faire croire, après avoir méprisé, écrasé, insulté les électeurs languedociens, qu’il incarne « la province contre Paris »; et bien nous, nous vous proposons d’incarner la volonté des habitants de cette région, ceux qui la vivent et la font vivre, contre l’aventure personnelle et égocentrique de l’Imperator de Septimanie »!

Un projet réalisé par et pour les habitants de notre région, que les nombreux co-listiers présents ont eu loisir de présenter à travers les nombreuses questions des convives sur des thèmes aussi variés que le développement économique, la désertification rurale, l’agriculture, le tourisme, la culture, ou encore les lycées. Hélène ALLIEZ-YANNICOPOULOS, Nadia EL OKKI, Régis BOURELLY, Isabelle FONTAINE, et Jean-Bernard RAVEL aux côtés de Christophe RIVENQ et Julien DEVEZE ont ainsi eu loisir de développer des thèmes capitaux du projet de Raymond COUDERC et de mettre le doigt là où ça fait mal dans le bilan de Georges FRECHE.

Alors comme Max ROUSTAN, Député-Maire d’Alès qui a honoré ce dîner chaleureux de sa présence, nous vous invitons à « vous bouger » pour que le 22 mars, le Président du Conseil Régional Languedoc-Roussillon se nomme Raymond COUDERC!

Ci-dessous, article paru dans Midi-Libre le vendredi 12 février:

Mercredi 4 février, devant près de 250 personnes réunies à la permanence nîmoise du Nouveau Centre, Julien DEVEZE, Chef de file régional du NC pour les élections régionales en Languedoc-Roussillon, a présenté aux adhérents les grands axes de la campagne qui va être menée derrière Raymond COUDERC, Sénateur-Maire de Béziers et  Tête de liste régionale, et Eddy VALADIER, Premier Adjoint au Maire de St Gilles et Tête de liste gardoise.

« Raymond COUDERC est un homme ouvert, intelligent, doté d’un grand sens de l’écoute et avec lequel nous partageons les mêmes valeurs » a déclaré Julien DEVEZE, « nous avons pu trouver très rapidement un terrain d’entente sur le projet d’avenir que nous devons porter dans cette région. »

Il a ainsi pu détailler les thèmes que le Nouveau Centre entendait tout particulièrement défendre dans cette campagne: l’adéquation entre la formation des jeunes et les besoins des entreprises; le développement des secteurs d’avenir comme les énergies renouvelables (en particulier solaire) et les éco-métiers; l’aide au développement commercial des agriculteurs et la diversification de leurs revenus;  l’adaptation de notre offre touristique aux nouvelles exigences des consommateurs; faire des transports en commun « une évidence » et plus seulement une « alternative« ; et enfin, évidemment, une gestion financière saine et responsable, tranchant singulièrement avec le gaspillage et le déséquilibre de l’actuel président de région « qui double les impôts, augmente la dette de 50%, pour faire diminuer la part de l’investissement dans le budget régional au profit de la communication dont il a porté le budget à 97 millions d’€ ».

Avec Eddy VALADIER, homme qu’il a appris à connaître et à apprécier tant pour sa franchise que pour son sens des responsabilités, Julien DEVEZE estime que « nous serons bien placés pour porter le message qu’il est temps d’en finir avec Georges FRECHE qui mène une politique personnelle, mais certainement pas au service des languedociens, et que nous avons un projet ambitieux et fédérateur à proposer à nos concitoyens. Grâce au dynamisme d’Eddy et de tous les co-listiers, nous saurons nous faire entendre et passer outre la communication de masse que pratique l’actuel président de région« .

Hélène ALLIEZ-YANNICOPOULOS, Adjointe au Maire de Nîmes en charge du Développement durable qui sera n°6 sur la liste, a pour sa part développé la question des secteurs d’avenir et des énergies renouvelables qu’elle met déjà en pratique à Nîmes.

Isabelle FONTAINE, infirmière à Garons, a pour sa part remercié Yvan LACHAUD et Julien DEVEZE de lui avoir fait confiance pour représenter son canton, la Vistrenque, et les valeurs du Nouveau Centre sur cette liste. Elle apportera sa connaissance du terrain, son dynamisme et les idées qu’elle a défendues lors de la préparation du projet centriste pour ces élections.

Enfin, Yvan LACHAUD, après avoir été félicité et remercié pour la qualité des négociations qu’il a menée pour le Nouveau Centre en France et dans la région en particulier, a pris la parole pour affirmer qu’avec des candidats comme ceux-là, dans l’union et le respect de tous, nous avions toutes les chances de remporter la victoire en Languedoc-Roussillon.

Il reste maintenant à informer nos concitoyens de ce projet de la Majorité Présidentielle sur le terrain… et, que ce soit chez les candidats ou les militants,  ce n’est pas l’envie qui manque!

avril 2018
L M M J V S D
« Nov    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

RSS Le Nouveau Centre

  • Comment détecter les faux profils coquins
    Arnaques sur les sites de rencontre Les faux profils coquins existent sur tous les sites de rencontre qui existent en ce moment sur toute l’Europe. Il faut toujours rester vigilant, sans toutefois dramatiser. Le plus important, c’est que vous soyez conscient du phénomène et que vous mettiez dans un coin de la tête l’éventualité d’avoir Read More → […]

RSS Yvan LACHAUD

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

Adhérer en ligne

Publicités