You are currently browsing the monthly archive for juin 2010.

Toujours sur un ton décalé, et sans se prendre au sérieux, Thierry PROCIDA, l’efficace Conseiller Général du deuxième canton de Nîmes, que l’on sait adepte de facebook, lance son blog aujourd’hui pour nous offrir une meilleure lisibilité de son action au service des nîmoises et des nîmois.

Thierry PROCIDA veut également profiter de l’espace d’expression que constitue un blog pour permettre à chacun de réagir sur ses thèmes de prédilection.

Le blog de Thierry PROCIDA, porte même le nom de « Moi, c’est vous! » pour souligner la volonté d’interactivité de sa démarche… qui pourrait aller selon lui, jusqu’à donner à un blog personnel « une véritable vocation participative »!

http://thierryprocida.blogs.midilibre.com

 

Publicités

Les Jeunes Centristes ont élu leurs nouvelles instances nationales lors du dernier congrès de Tours. Un nouveau bureau sous l’égide d’Energie Militante, et un nouveau président, Jérémy COSTE, qui succède à notre ami le député européen Damien ABAD.

Jeudi 17 juin, Jeremy COSTE a profité de l’occasion des traditionnelles grillades de fin d’année à la permanence nîmoise pour réserver sa première « sortie officielle » de Président à la Fédération du Gard!

L’occasion de passer un moment de convivialité, certes, quelque peu gâché par la défaite de l’équipe de France de football face au Mexique, mais également de faire le point sur l’une des fédérations régionales les plus dynamiques, qui devra accueillir au mois d’août prochain, les prochaines universités d’été du Nouveau Centre, à La Grande Motte.

Une dynamique qui sera lancée dès cet été à l’initiative d’Eline ENRIQUEZ-BOUZANQUET, Présidente des JC LR, et de Nicolas CAEN-DUPLISSY, à travers l’organisation d’une grande tournée d’été des Jeunes Centristes dans toute la région!

Première date, jeudi 24 juin à Alès, où les jeunes seront accueillis par toute l’équipe du Nouveau Centre Alès. Montpellier, Perpignan, suivront, avant de se donner rendez-vous dans l’Aude et en Lozère… le tout avant le grand final à La Grande Motte!

On revient toujours gonflé à bloc d’un congrès ou d’une manifestation nationale. Gonflé à bloc pour aller porter la bonne parole dans sa région, dans sa ville, dans son canton. C’est le but même de ces manifestations nationales, et ce dans tous les partis. Il ne sera donc pas très original de pointer cette motivation qui habite les militants du Nouveau Centre au terme de ce congrès 2010 à Tours.

Et pourtant, ce qui a été vécu là-bas, est bien plus qu’un simple stage de motivation pour cadres en manque de sensations fortes. Ce qui a été vécu, là-bas, en cette ville de Tours à la culture et au patrimoine exceptionnel, c’est bien d’une Renaissance dont il s’agit. Avec un grand R. Une renaissance au sens historique du terme; une renaissance de l’espoir.

Le centrisme a plus que jamais une grande signification, une grande place dans le coeur des français. Il est synonime de valeurs fortes et clairement identifiées autour de l’idée de responsabilité, de reconnaissance, de respect, de solidarité et de liberté. Autour d’une volonté commune de faire une Europe plus forte, plus politique, plus juste. Autour, surtout, de la volonté de rassembler les français, de leur proposer une société apaisée, où les boucs-émissaires seront remplacés par la recherche constante de savoir ce que l’on peut améliorer chez soi, au lieu de le faire chez l’autre.

« L’espérance est un emprunt fait au bonheur. » Diderot, cité par Hervé Morin lors du discours de clôture.

Voilà ce que nous proposons. Voilà pourquoi nous sommes fiers de ce que nous sommes. Parce que nous sommes animés de la meilleure volonté, nous voulons avant tout voir ce qui peut nous rassembler que ce qui peut nous opposer, nous voulons avant tout construire plutôt que critiquer.

C’est donc une bande joyeuse de 2000 personnes qui s’est retrouvée ce week-end à Tours… sans prétention. Mais sûrs de notre force: celle d’une équipe soudée, qui sait ce qu’elle a à proposer à ses compatriotes, et pourquoi elle le fait…

Tel est le message, qu’ensemble nous porterons à nos concitoyens dans les deux ans à venir, car nous avons  « L’espérance, un emprunt fait au bonheur ». 

Sommaire du Dossier « Spécial Tours 2010 »:

Valeurs du Centre: Le Nouveau Centre est le partie de l’éthique et de la Responsabilité

Jeunes Centristes: Jérémy COSTE et Enérgie Militante succèdent à Damien ABAD

Carnet de Voyage: A Tours, ambiance assurée!

NC Gard: notre fédé toujours aussi bien représentée au Nouveau Centre.

L’album photo de ce congrès à Tours 2010

Pendant plus d’un mois, ils ont silloné la France, et rencontré les Jeunes Centristes de nombreuses fédérations pour bâtir le meilleur projet possible, le projet d’une organisation qui aidera le Nouveau Centre à construire son projet présidentiel pour 2012.

Ils, ce sont les deux listes, Jeunes au Centre conduite par Laure ALTEIRAC, et Energie Militante par Jeremy COSTE.

Si, à l’arrivée, c’est la liste de ce dernier, sur laquelle figurait les gardois Corentin CARPENTIER et Mélisandre BILLUART, qui est arrivée devant, il n’en reste pas moins que, malgré l’intensité de la campagne, dès l’annonce des résultats, la volonté de rassemblement était dans tous les esprits, et sur toutes les lèvres.

Car, c’est avant toute chose, unis, que les Jeunes Centristes devront se montrer pour être efficace, et montrer à la France entière que cette jeunesse veut un avenir, qu’elle veut se montrer responsable pour le préserver, et imaginative pour l’inventer. Montrer que le Nouveau Centre est le parti des jeunes, et que quand son président Hervé MORIN, cite Diderot, c’est pour parler de cette exigence d’espoir qui caractérise les jeunes:  « L’Espérance, cet emprunt fait au bonheur. »

L’équipe des Jeunes Centristes du Languedoc-Roussillon, s’étoffe donc fortement, autour de sa présidente, Eline ENRIQUEZ-BOUZANQUET, et c’est de bonne augure avant l’organisation, à La Grande Motte, les 28 et 29 août prochains des Universités d’Eté 2010.

Au mois de juillet devrait leur précéder une tournée des fédérations Jeunes Centristes de la région.

Définir les « marqueurs » du Centre, tel était un des enjeux de ce congrès de Tours pour le Nouveau Centre.

A l’heure où le centre paraît éclaté, divisé, revendiqué par de nombreux responsables politiques, il appartenait au Nouveau Centre, de rappeler les critères d’une « Appelation « Centre » d’Origine Contrôlée » et de dénoncer, comme Maurice Leroy, « l’imposture » d’un Dominique de VILLEPIN, ou les postures acrobatiques de François BAYROU.

Hervé MORIN: « Comment ne pas évoquer Léon BLUM, [qui] il y a 90 ans, dans cette même ville de Tours, […] affrontait l’éclatement de sa famille de pensée : « pendant que vous irez courir l’aventure, il faut quelqu’un qui reste garder la vieille maison où peut-être vous reviendrez un jour ». Eh bien ! Mes chers amis, la vieille maison centriste, nous avons aussi décidé de la garder, de la protéger. »

Parce que le Centre, ce n’est pas une sorte de consensus mou sur lequel chaque candidat à l’élection présidentielle pourrait venir revendiquer l’appartenance.

Au cours du débat animé par Jean-Marie CAVADA et Philippe VIGIER, nous avons pu déterminer un corpus de valeurs, qui fondent l’engagement des centristes en politique:  la responsabilité individuelle et la reconnaissance d’autrui.

Etre centriste, c’est en effet être responsable, ne pas céder à la démagogie, aux solutions faciles, et toujours encourager l’effort commun et la justice sociale. Etre centriste, c’est aussi être capable de reconnaître l’autre. De le reconnaître comme partenaire plutôt que comme adversaire; de se dire qu’il n’a pas forcément tort, et que l’on pas forcément raison seul. Ces deux approches, responsabilité, et reconnaissance, sont malheureusement souvent battues en brèche dans notre pays; mais elles nous permettent, nous centristes, de juger avec objectivité, en notre âme et conscience et sans arrière-pensée, autre que la volonté d’assurer l’avenir de notre pays, les propositions des autres, comme les nôtres.

Hervé MORIN: « Certains entrent en politique par passion pour eux-mêmes ; oh ! Qu’ils sont nombreux ! Moi, je suis entré en politique par passion pour les autres : écouter, rencontrer, partager, rapprocher, rassembler. »

Une objectivité qui permettrait enfin de considérer la société française comme adulte, et non comme un enfant à qui l’on doit cacher les moments difficiles à venir, car pour Damien ABAD, notre jeune et brillant député européen, « il est regrettable, que les mesures de rigueur prises en Allemagne puisse, en pleine crise monétaire de l’Euro, être plus efficace pour rassurer les marchés financiers, que les mêmes mesures prises en France, pour la seule et unique raison que l’on ne sache pas en dire le nom« .

Des propositions déjà nombreuses dans les discours d’Hervé MORIN et qui seront alimentées par les conseils nationaux thématiques et les déplacements du Président du Nouveau Centre en Province qui vont rythmer les prochains mois.

Hervé MORIN: « Nous aurons un candidat pour qu’il porte l’éthique de la responsabilité individuelle, vrai moteur d’une société, l’éthique de la responsabilité collective pour prendre en compte des défis aussi majeurs que le réchauffement climatique ou que la dette, l’éthique de la politique car les politiques doivent être exemplaires »

Car au delà, de l’idée de responsabilité, se profile celle de l’éthique et de l’exemplarité. Une idée chère aux centristes qui estiment que les élus doivent être au dessus de tout soupçons quand ils demandent des efforts à leurs concitoyens.

Une exemplarité nécessaire également à l’idée d’une société apaisée qui soit capable de rassembler et de réconcilier les français plutôt que les opposer les uns aux autres. Hervé MORIN a ainsi proposé de revenir sur le bouclier fiscal, tout en supprimant, la raison initiale de ce bouclier, cet « impôt imbécile qu’est l’ISF »  et de créer, en revanche, une nouvelle tranche d’imposition sur le revenu pour associer les plus riches à l’effort de la nation,

Retrouvez l’intégralité du discours d’Hervé Morin

« Une sacrée ambiance »… tous les gardois avait ce mot à la bouche dimanche en quittant le palais des Congrès de Tours.

Dernières embrassades aux amis des autres départements, parfois proches comme ceux des P.O, de l’Hérault, ou des Bouches-du-Rhône; ou souvent plus éloignés comme en Poitou-Charentes, en Picardie ou en région parisienne. Mais les liens tissés lors de ces réunions nationales comme les congrès et les universités d’été, et entretenus par les réseaux sociaux de type facebook, sont forts, et tous attendent aujourd’hui avec impatience la prochaine occasion, à La Grande Motte, où les Languedociens auront l’occasion d’accueillir, une nouvelle fois le reste de la France!

Il faudra être fort pour relever le défi, car la barre a été placée très haut par Sophie AUCONIE en sa bonne ville de Tours!  Tous les militants de cette belle région Centre chère à Maurice LEROY et Philippe VIGIER s’étaient mobilisés pour accueillir les 2000 néo-centristes venus de toute la France! Encadrés par une équipe nationale formidablement performante – on en profite pour saluer le travail remarquable de notre petite nîmoise Fanny ROUVERET qui a été un vrai chef d’orchestre – nos amis tourangeots ont été particulièrement accueillants, et notamment le stand de VOUVRAY – le vin blanc pétillant local – qui a été très apprécié des gardois!

Comme d’ailleurs, les nombreux bars de cette ville pleine de charme qui ont été écumés par les Jeunes Centristes venus fêter l’élection de leur nouveau Président et Bureau National où figureront deux gardois Corentin CARPENTIER en tant que Vice-Président National et Mélisandre BILLUART.

Mais avant cela, les languedociens s’étaient donnés rendez-vous autour d’Yvan LACHAUD sur les marches du Palais des Congrès dominant la salle du dîner de samedi… Repérant l’attroupement aux airs de chorale, il n’a pas fallu longtemps à Hervé MORIN, Jean DIONIS et Maurice LEROY pour se transformer en chef d’orchestre et entonner la Font de Nîmes dont l’air se partage avec les terres du sud-ouest chère au Député-Maire d’Agen.

De très beaux souvenirs qui seront une nouvelle fois partagés par la centaine de languedociens présents et qui les inspireront sans doute pour préparer les prochaines Universités d’Eté à la Grande Motte.

Si l’on peut constater avec plaisir le développement constant, voire exponentiel, des fédérations Nouveau Centre dans toute la France, il est aussi intéressant de constater que le Gard parvient à maintenir son dynamisme au fil des années.

Autour de son Président départemental Yvan LACHAUD, par ailleurs Secrétaire Général du parti, ce sont près d’une centaine de militants gardois qui ont fait le déplacement jusqu’à Tours.

Parmi eux, des candidats à de nouvelles fonctions nationales, qui ont été élus ce week-end.

Représenteront donc le Gard au sein du Bureau Politique présidé par le Président Exécutif Jean-Christophe LAGARDE:

Hélène ALLIEZ-YANNICOPOULOS, Adjointe au Maire de Nîmes en charge du développement durable, et Vice-Présidente du NC Gard.

Julien DEVEZE, Délégué départemental de la fédération et chef de file NC Languedoc-Roussillon lors des dernières régionales.

Thierry PROCIDA, Conseiller Général et Président-délégué du NC Gard.

Jacky RAYMOND, Adjoint au Maire de Nîmes délégué à l’Education et Président-délégué au Projet du NC Gard.

Au sein du Bureau National des Jeunes Centristes, outre la probable présence de Laure ALTEIRAC, candidate à la succession de Damien ABAD, Corentin CARPENTIER sera Vice-Président en charge de la vie militante, et Mélisandre BILLUART, membre du bureau en charge des questions étudiantes. Un Conseil National militant devrait également voir le jour dans lequel devraient figurer cinq gardois…

A noter également que la nîmoise Fanny ROUVERET, en charge de l’évenementiel au sein du siège national qui a été chaleureusement félicitée par le Secrétaire Général Yvan LACHAUD au terme du Congrès.

Ce week-end à Tours aura lieu le deuxième congrès du Nouveau Centre. Deux après le congrès fondateur qui avait eu lieu à Nîmes, le parti centriste a grandi, et prépare les échéances de 2012 avec la ferme volonté de redonner toute sa place au Centre dans la vie politique, en particulier dans la prochaine élection présidentielle.
 
Les travaux de ce congrès seront donc consacrés à la définition d’un certain nombre d’axes de rassemblement des centristes autour d’une future candidature à l’élection présidentielle, à l’élection du Président du mouvement et du bureau politique d’une centaine de membres au sein duquel devraient figurer cinq gardois.

En plus du député Yvan LACHAUD, par ailleurs Secrétaire Général du Mouvement, notre fédération sera représentée au sein du Bureau politique par le Conseiller Général, Thierry PROCIDA, les élus nîmois Hélène ALLIEZ-YANNICOPOULOS et Jacky RAYMOND, et le délégué départemental de la fédération, Julien DEVEZE.
 
Des gardois qui participeront nombreux à ce congrès, puisque c’est près d’une centaine de militants qui feront les sept heures de voyage les séparant de Tours.
 
Une façon de préparer l’accueil des universités d’été 2010 des Jeunes Centristes qui auront lieu les 28-29 août prochains à La Grande Motte.

par Xavier GAUTRUCHE, Secrétaire Départemental du Nouveau Centre .

La réaction du Maire de Nîmes à l’annonce de l’installation d’une base de défense à Nîmes a de quoi surprendre.

 Monsieur FOURNIER a soutenu Nicolas SARKOZY qui dans son programme, a, toujours annoncé que les dépenses publiques devaient diminuer afin de ne pas augmenter les impôts de nos concitoyens.

 Une fois élu, le Président de la République et la Majorité Présidentielle, dont le Sénateur-Maire de Nîmes, jusqu’à nouvel ordre, fait toujours partie, ont décidé de mettre en place une révision générale des politiques publiques afin d’en réduire les coûts.

 Dans ce cadre, le redéploiement territorial de la défense a amené l’Etat-Major à proposer la fermeture de la base aéronavale de Nîmes-Garons. Le Président de la République, le Premier Ministre, et le Ministre de la défense ont pris alors cette décision, comme cela a été le cas pour les installations militaires de nombreuses villes de France, et tout près de chez nous à Montpellier.

 Cela ne fait plaisir à personne, mais on ne peut pas toujours demander au voisin de faire des efforts sans en faire soi-même. Telle est en effet notre éthique au Nouveau Centre, et nous pensons la partager avec tous ceux qui veulent réformer notre pays et lutter contre l’immobilisme.

 C’est une attitude constructive et prévoyante qui permet aujourd’hui à la la ville de Nîmes d’obtenir une base de défense et de la confirmer dans l’échiquier militaire français.

 C’est, nous en sommes persuadés, parce que nous ne pouvions pas, à la fois, nous arc-bouter sur la préservation de la Base aéronavale, après avoir sauvé la Cour d’appel de Nîmes, obtenu une université autonome et demandé une gare TGV que notre devoir était de négocier avec le gouvernement plutôt que de s’opposer de façon systématique.

 C’est l’attitude que soutiennent de nombreux français qui ne veulent pas que notre pays s’enfonce dans le conservatisme et l’immobilisme.

juin 2010
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

RSS Le Nouveau Centre

  • Comment détecter les faux profils coquins
    Arnaques sur les sites de rencontre Les faux profils coquins existent sur tous les sites de rencontre qui existent en ce moment sur toute l’Europe. Il faut toujours rester vigilant, sans toutefois dramatiser. Le plus important, c’est que vous soyez conscient du phénomène et que vous mettiez dans un coin de la tête l’éventualité d’avoir Read More → […]

RSS Yvan LACHAUD

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

Adhérer en ligne

Publicités