You are currently browsing the tag archive for the ‘jeunes centristes’ tag.

Plusieurs rendez-vous à ne pas manquer:

– Mercredi 25 janvier à 19h, à  Bagnols, les voeux de la section Nouveau Centre de Bagnols Pont, présentés par Claude ROUX et Pierre ROBINSON à la salle Mallet, autour de la Galette des Rois.

Après le succès des deux premiers débats organisés par les Jeunes Centristes du Gard sur le droit de grève et la 6ème République, ils organisent, le 1er février, 19h, à la brasserie des 3 Maures, à Nîmes, un débat en présence d’Hélène ALLIEZ-YANNICOPOULOS (NC) et de Béatrice LECCIA (EELV) sur le thème, « l’écologie a-t-elle une couleur politique? »

Publicités

A l’invitation du député européen Damien Abad, ainsi que des députés européens de l’euro circonscription Sud Est, une vingtaine de cadres politiques de l’UMP, et du Nouveau-Centre étaient conviés au parlement européen à Bruxelles pour une formation de deux jours à l’Ecole Européenne des Cadres.

Cette Ecole, créée par Michel Barnier au sein du PPE, parti populaire européen, qui regroupe les partis français de la majorité présidentielle (UMP, Nouveau-Centre, Gauche Moderne), a pour but de former les cadres des différents partis aux institutions européennes ainsi qu’à leur fonctionnement.

Corentin Carpentier, vice Président des Jeunes centristes,  s’est donc vu invité lors de cette cession de formation les 7 et 8 Novembre.

Durant les deux jours à Bruxelles, Corentin a pu rencontrer plusieurs députés européens au fil des formations reçues.

Au programme :
–          Présentation de l’ensemble des institutions européennes avec Elisabeth Morin-Chartier,
–           Le Printemps arabe avec Tokia Saifi,
–          La Bulgarie dans l’Europe avec l’eurodéputé bulgare Mariya Ivanova,
–          La politique industrielle de l’Union Européenne avec François Grossetete,
–          Les fonds européens avec les FSE, Feder et Feader présentés par Sophie Auconie,
–          La réforme de la PAC avec Michel Dantin,
–          Le travail de terrain d’un député européen avec Damien Abad,
–          Débat de réforme de la PAC au sein du parlement

Deux jours d’une grande richesse, et qui donne véritablement l’image d’une Europe qui travaille, avec comme mot d’ordre, pour toutes les sensibilités politique présentes au parlement européen, le COMPROMIS, qui lui seul, permet de s’installer dans un débat d’idée et non dans un affrontement d’hommes et de femmes au nom d’intérêts personnels.

Pour Corentin Carpentier, « aujourd’hui, nous avons véritablement besoin de plus d’Europe, d’un Europe politique qui puisse enfin travailler correctement. Le travail du groupe parlementaire français du Parti Populaire Européen est absolument extraordinaire, le débat d’idées est continu, dans une logique de compromis et tout cela dans le respect de toutes les sensibilités. L’Europe nous protège, ces mots ont pris tout leur sens durant ces deux jours »

Mercredi 19 octobre à 19h, au café des Trois Maures à Nîmes, les Jeunes Centristes organisaient leur deuxième « café-débat » dont le concept repose sur la (cordiale) confrontation de deux intervenants de partis politiques différents.

Le thème abordé hier soir par les Jeunes Centristes du Languedoc-Roussillon interrogeaient, devant une centaine de personnes, Julien DEVEZE (Secrétaire national du Nouveau Centre en charge des institutions) et Nicolas CADENE (n°2 du PS Gardois) sur la nécessité d’une éventuelle 6ème république ? 

Accueillis par Eline ENRIQUEZ-BOUZANQUET et Corentin CARPENTIER, les deux intervenants ont préalablement dressé le constat d’une République en mal de démocratie.

Julien DEVEZE estimant que nos institutions n’étaient pas satisfaisantes du point de vue du « principe » dans la mesure où elles privaient de représentation, ou sous-représentaient, plus d’un tiers des français qui ne votent pas pour l’UMP ou le PS. Par ailleurs, au delà des principes, le scrutin majoritaire instauré pour son « efficacité politique » ne remplit aujourd’hui plus son objectif, compte tenu de la difficulté pour notre pays à se réformer. « Le système actuel met en exergue les oppositions des uns et des autres quand elles devraient au contraire favoriser nos points d’accord » a déclaré Julien DEVEZE illustrant son propos par les exemples de la réforme des retraites, de la règle d’or, ou de la taxe carbone, « pourtant consensuelles dans les partis, qui n’a trouvé à l’Assemblée que des opposants« .

Un consensus favorable à  une dose de proportionnelle

Pour éviter ce genre de comportements, il préconise d’assumer enfin la nature présidentielle de nos institutions en séparant strictement les pouvoirs de l’exécutif et du législatif. Un législatif qui deviendrait véritablement représentatif de la diversité politique française, où une large place pourrait alors être laissée à la proportionnelle, et où des majorités d’idées pourraient enfin émerger. « Plutôt que le nombre de manifestants, les médias, ou les sondages, le parlement redeviendrait le véritable arbitre de la politique de l’exécutif. »

Nicolas CADENE estime pour sa part : « plus que les institutions, ce sont les pratiques qu’il faut changer« . Et de stigmatiser « un air vicié au sommet de l’Etat. Vicié par les affaires. » Pour assainir cet air, le PS préconise de mettre un terme au cumul des mandats, d’accroître le pouvoir de contrôle du parlement sur les nominations de l’exécutif, de faciliter la mise en place de commissions d’enquête parlementaire. Il est également favorable à l’introduction d’une « dose de proportionnelle » visant à garantir la présence de tous les partis à l’Assemblée.

Enfin, le député Yvan LACHAUD a conclu ce débat en rappelant  tout de même que le parlement depuis la réforme constitutionnelle de 2008 avait retrouvé des pouvoirs de contrôle, et que quand les députés conservaient leur liberté :  « Prenez l’exemple de ma proposition de loi sur les phtalates et les parabènes. Elle a été voté malgré le refus initial du gouvernement. »  Il estime cependant nécessaire que la proportionnelle trouve une place dans l’élection des députés « afin de représenter tous nos concitoyens, car il est anormal de priver de parole un grand nombre d’entre eux. »

Julien Devèze, délégué départemental, mais également Secrétaire national en charge des questions institutionnelles , a réagi sur son blog aux résultats de la primaire socialiste.

Il y voit « de nombreux paradoxes« , et un aboutissement logique et un « aboutissement de la logique de personnalisation/peopolisation de la Vème République » dont Ségolène Royal est une victime expiatoire.  « Les primaires démontrent à ces « people » la fragilité de « ce qu’ils incarnent ». Ils devront donc être prêts comme aux Etats-Unis, à gagner ou s’éclipser. »

Reconnaissant à Montebourg et à Manuel Valls d’avoir donné « de la profondeur à un débat politique un peu plat entre les candidats favoris« , il estime que l’arbitre du second tour, l’est « bien malgré lui » dans un mode de scrutin (majoritaire à deux tours) où il est bien difficile de faire entendre les voix de ses électeurs et où il est tentant de rester dans un « ni-ni » critique.

Il revient d’ailleurs dans un second billet publié hier soir sur les négociations que tente de mener Arnaud Montebourg face aux deux candidats, et de constater sous un titre un brin provocateur: « la démocratie représentative existe en France… 3 jours tous les 5 ans! »

A l’heure où la VIème République revient dans le débat public, il dresse enfin un tableau comparatif entre les modifications constitutionnelles proposées par Montebourg et la convention pour la 6ème République, et les idées centristes en la matière. Régime parlementaire, face à régime présidentiel: deux conceptions de notre démocratie se font face, partant cependant d’un même constat: la nécessité de changer les institutions « usées » de la Vème république.

Un café-débat des jeunes centristes aura d’ailleurs lieu sur ce thème mercredi 19 octobre à 19h aux Trois Maures. Une rencontre où le mot débat prendra tout son sens, comme d’habitude chez les Jeunes Centristes, puisque Julien DEVEZE sera opposé à Nicolas CADENE, n°2 du PS gardois sur ce sujet. Venez nombreux!

Nous sommes à un tournant historique. Les 10 et 11 Septembre, nos familles politiques, jusqu’alors divisées, ont fait un pas de plus dans le rassemblement. Dans la foulée de l’université d’été de l’ARES, au sein de l’ARES jeune, nous allons faire vivre notre programme et accompagnerons notre candidat à l’élection présidentielle. Nous montrerons ainsi aux Français que des solutions durables, justes et ambitieuses sont possibles.

Afin d’y parvenir, nous, Jeunes de l’Alliance républicaine, écologiste et sociale avons depuis plusieurs mois commencé ce travail de rassemblement en encourageant  les jeunes des différents partis sur tout le territoire à se rencontrer et à travailler ensemble.

Notre rassemblement – d’abord local grâce à l’énergie et l’enthousiasme  de cette jeune génération qui est la nôtre– ainsi que notre détermination à porter haut et fort nos couleurs pour gagner en 2012, doit désormais se concrétiser. L’université d’été de l’ARES de la Grande-Motte des 10 et 11 septembre, a été le plus grand rassemblement de jeunesses politiques de ces dix dernières années.

Je veux donc,  dès à présent vous présenter, que ce que nous construisons aujourd’hui avec vous, les ainés, c’est un mouvement moderne, durable et ambitieux pour la France et pour l’Europe.

Aussi, nous voulons vous assurer la pérennité des mouvements associés à l’ARES Jeunes car ladiversité de nos identités est une richesse.  Notre président, reste et restera Hervé Morin, il est l’homme qui en 2007, a pris la responsabilité de se battre pour que nos idées puissent continuer de vivre, et force est de constater qu’aujourd’hui nos idées sont toujours là et combien de pesonnes que se riait de nous il y a 4 ans sont aujourd’hui nos alliés et partenaires !

Néanmoins, dans les prochains mois, au-delà de nos mouvements, Jeunes Centristes, Jeunes Radicaux, Jeunes de la Gauche Moderne, nous devrons avancer dans la même direction au service de notre candidat commun, qu’il se prénomme Hervé Morin, ou JL Borloo. En attendant, EN AVANT LE CENTRE, AVEC HERVE MORIN !

Chers amis,

Cette année encore je suis heureuse d’être là parmi vous .

D’abord, des nouvelles, pour ceux qui en douteraient, les jeunes centristes du Gard et du LR vont bien !

A la fin de l’année 2010, nous avons du organiser de nouvelles élections pour le bureau régional.

Notre équipe soudée a été réélue, et tous ensemble nous avons cette année encore porté les valeurs du centre.

Beaucoup d’occasions nous ont été offertes,

  • L’organisation de cafés débats avec, pas seulement nos représentants, mais également des contradicteurs d’autres partis politiques que le nôtre, ce qui est pour nous essentiel. J.PUECH est venu pour les socialistes débattre sur le droit de grève, prochainement ce sera Nicolas CADENE qui représente ici Ségolène ROYAL qui débattra avec Julien DEVEZE de la nécessité ou non d’une sixième république
  • La campagne des cantonales, où les jeunes centristes ont pu soutenir les candidats NC sur la région, et apporter leur aide et leur soutien,
  • Mais également sur le canton de Sommières, où j’étais candidate d’union POUR LA MAJORITE PRESIDENTIELLE (plutôt que droite), une campagne 100% Jeunes, avec une équipe de campagne composée de Corentin comme directeur de campagne, Howard, Samir et Julien. Je ne vous cache pas notre plaisir d’entendre de la part des militants UMP, ou des habitants du Canton,  « les jeunes, quel courage, quelle détermination ! »

La réponse est simple, car nous sommes, tous, plein d’espoir et de convictions pour les valeurs que nous portons… nous avons choisi notre famille politique, nous ne sommes pas des pantins.

A l’inverse,  de cette image « d’accessoires », qui peut exister dans certains mouvements, cette campagne des cantonales, est une fois de plus la preuve de la confiance placée par Yvan Lachaud en les jeunes de son mouvement… et pour cela MERCI YVAN !

———————————————

Chers amis,

J’ai aussi envie de vous dire, que certainement comme vous nous sommes inquiets de la situation actuelle …

– Oui, la situation est grave, voire gravissime.
– Oui, la zone euro est au bord de l’explosion
– Oui, nos déficits nous mettent sous la menace des créanciers
– Oui, notre économie perd chaque jour du terrain.

Nous savons que la France s’appauvrie, nous savons les difficultés des jeunes, mais aussi celles  des ménages, des personnes âgées et dépendantes, des PME, nous savons que l’espoir que les français placent en les politiques et la Politique s’éteint peu à peu comme une bougie.

Et pourtant nous sommes nous encore plein de forces et d’espoir dans les propositions du Centre.

 

L’année 2012 qui arrive à grand pas est un RDV à ne pas manquer pour notre famille politique. Plus que jamais, nos idées doivent être portées par le candidat centriste, nos propositions entendues et comprises par les français.

Pour cela nous devons être unis, et cela commence par un soutien indéfectible à nos 2 leaders que sont Yvan Lachaud et Hervé Morin.

Oui les jeunes centristes du Gard ne changerons pas de cap, nous sommes loyaux, et tant que le candidat centriste ne sera pas désigné nous ne nous perdrons pas dans des querelles d’hommes.

De plus, l’élection d’Yvan Lachaud comme président du groupe parlementaire à l’assemblée doit nous conforter sur le poids de la fédération. Elle doit aussi vous rassurer sur le fait que votre engagement et le notre ne sont pas dénués de sens.

Le Centre doit peser dans l’élection présidentielle, et les législatives doivent mener Yvan à une nouvelle victoire.

 

C’est pour toutes ces raisons que je finirai cette intervention en vous assurant que les jeunes seront aux côtés des aînés, pour les prochaines échéances, que nous sommes prêts et ultra motivés, et que nous devons tous garder confiance, dans le projet de société que nous portons, celui de la société de la reconnaissance, celui de la société apaisée.

 

Bonne journée à tous et merci,

Jeudi 11 août, Hervé MORIN, poursuivant son tour de France à la rencontre des français, s’est rendu au Grau du Roi.

L’occasion de rencontrer les professionnels du tourisme réunis par Pierre MAUMEJEAN, délégué de la section d’Aigues-Mortes, et Julien CANCE, conseiller municipal du Grau du Roi. En plein boom estival, commerçants, hôteliers et restaurateurs ont pu exprimer au président du Nouveau Centre leurs inquiétudes, leurs espoirs, leurs succès, et leurs problèmes. L’occasion aussi, de démontrer aux yeux des nombreux journalistes présents, la pertinence de l’euro dans l’économie française… quoi qu’en disent certains.

Cette défense de l’euro, à l’heure où la monnaie unique est au coeur de la tourmente, et sert de bouc-émissaire à bien des démagogues, est salutaire, comme l’illustrent les jeunes centristes, qui ont décidé d’aller faire de la pédagogie sur la plage. Auprès des estivants en maillot de bain, l’accueil est parfois surpris, souvent sympathique, pour les jeunes centristes du Languedoc-Roussillon venant distribuer des préservatifs siglés : « l’Euro nous protège »…

Il n’y a pas de vacances chez les jeunes centristes plus que  jamais mobilisés pour défendre le sens de la responsabilité chez les politiques.

Lundi 8 novembre avait lieu au Murphy’s, rue Maubet à Nîmes, le premier café-débat des Jeunes Centristes Languedoc-Roussillon.

Le thème choisi était d’actualité puisqu’il nous interrogeait sur la réalité du service minimum et son impact sur les mouvements sociaux.  Pour y répondre, Jacky RAYMOND, Adjoint au Maire de Nîmes délégué à l’éducation, qui a notamment mis en place le service minimum d’accueil dans les écoles de la ville; Jean-Baptiste CLERC, Directeur Général des Services de St Hilaire de Brethmas, qui est venu apporter un éclairage technique sur les difficultés de mise en oeuvre de la loi; et enfin, Jérôme PUECH, ancien Adjoint au Maire de Nîmes délégué à la Jeunesse sous le mandat du député-maire communiste Alain CLARY, venait apporter la contradiction démocratique à Corentin CARPENTIER et Nicolas CAEN-DUPLISSY qui animaient au nom des Jeunes Centristes le débat.

Un bel exemple de démocratie qui fait du Nouveau Centre un espace d’expression assumé et revendiqué pour tous ceux qui souhaitent débattre avec objectivité de l’intérêt de la France, et tenter de trouver un consensus et améliorer certaines pratiques.

Ainsi, les participants qui ont pu poser de nombreuses questions auront pu apprendre que :

– le service minimum d’accueil s’est révélé efficace dans les villes où il a pu etre mis en place.
– Qu’il permet aux parents de ne pas être bloqués avec leurs enfants et de pouvoir tout de même aller travailler.
– Nous avons relevé le problème de l’absence de certains détails dans le texte de loi tel: le nombre minimum de personnel encadrant par enfant, le contrôle des dossiers médicaux pour les cantines, et le déchargement d’une mission d’État sur les collectivités.
– Certaines villes comme Nîmes ont pallié ces manques en créant un règlement propre à la municipalité se greffant à la loi…
– Constat de la difficulté d’application du service minimum pour les travailleurs se déclarant gréviste 48h avant qui ne permet pas toujours de pouvoir trouver quelqu’un en remplacement.
– Possibilité pour le gréviste de ne plus se déclarer gréviste qui peut entrainer certains dysfonctionnement au dernier moment.

Jacky RAYMOND a par ailleurs pu rappeler son attachement au respect de la loi républicaine et a fustigé l’attitude de certains responsables politiques qui parlent occasionnellement de « désobéissance civique ». Deux termes irréconciliables dans une démocratie comme l’est la France pour le Président-délégué du Nouveau Centre du Gard.

Retrouvez les jeunes centristes du Languedoc-Roussillon sur leur blog!

Profession de foi de l’équipe des JC LR !

Chèr(e)s jeunes centristes,

Comme vous le savez, le vendredi 29 Octobre 2010 a lieu l’élection du nouveau bureau régional des jeunes centristes languedoc-roussillon. Cette élection est l’occasion pour nous, d’élire un bureau régional capable de dynamiser la fédération, mais aussi de préparer au mieux les échéances à venir, et principalement les élections présidentielles de 2012.

En effet, notre mouvement pour exister, se doit d’avoir un candidat à l’élection présidentielle de 2012 afin de promouvoir et défendre les idées centristes ; question institutionnelle, nouveau modèle familial, sécurité, mais aussi règlement de la dette, retraites, traditions, culture et patrimoine sont des sujets sur lesquels nous, jeunes centristes devons nous faire entendre ! Que l’on puisse finir par faire émerger ce qui doit rassembler les français plutôt que ce qui doit les opposer.

C’est cela la société apaisée, la société de la reconnaissance… c’est la reconnaissance de l’autre, et le respect de ses différences. Aujourd’hui nous vous soumettons une nouvelle équipe compétente, soudée, et dynamique ; composée de cadres du Nouveau-centre Languedoc Roussillon ; Eline Enriquez-Bouzanquet, Présidente sortante et conseillère municipale de la ville de Nîmes qui se représente pour un nouveau mandat, ainsi qu’Annabelle Brunet plus jeune conseillère régionale de la région Languedoc-Roussillon originaire des Pyrénées-Orientales.

Avec ces deux « figura » de la fédération, vous allez pouvoir compter sur Corentin Carpentier Vice-Président national des jeunes-centristes, ainsi que Mélisandre Billuart membre associé du bureau national ; et enfin pour compléter cette équipe, des jeunes ultra dynamiques et compétents, Samir Sedouki, Nicolas Caen-Duplissy, Howard Dooley, Brice Portet ainsi que Corentin Lesueur feront parti de cette équipe qui s’investira avec et auprès de vous afin de dynamiser notre fédération et notre mouvement politique.

Au programme de cette année 2010/2011, l’organisation de cafés/débats ; de dîners/débats ; ainsi que de conférences, tractages, et différentes animations, tout en participant à la rédaction d’un projet jeunes-centristes qui sera soumis aux aînés en vue de l’échéance de 2012 !

Nous comptons sur votre mobilisation et participation afin de pouvoir avancer tous ensemble et pour permettre à notre mouvement de fédérer les français autour d’un projet résolument novateur, et résolument centriste !! Le centre a un message particulier à porter !

EN AVANT LE CENTRE AVEC ELINE ENRIQUEZ-BOUZANQUET ET LES JEUNES CENTRISTES LANGUEDOC-ROUSSILLON !

Il est temps d’ouvrir les candidatures à la présidence des jeunes centristes de LANGUEDOC ROUSSILLON. Pour ce faire, Julien DEVEZE, délégué départemental du Gard a été désigné comme responsable fédéral de l’élection.

Nous avons donc le plaisir de vous convier à la convention biennale des Jeunes Centristes du Languedoc ROUSSILLON, qui aura lieu :

Le vendredi  29 octobre 2010, à partir de 17h, à la permanence de Nîmes – 35, avenue Georges Pompidou.

 Les opérations de votes se dérouleront de la façon suivante :

 Les candidatures (par une profession de foi, en noir et blanc, qui ne peut excéder une feuille A4 recto.) sont à transmettre par courrier postal au siège des Jeunes Centristes (à l’attention du président des Jeunes Centristes, Jérémy COSTE) et par email aux membres suivants du bureau national dans les 10 jours suivant l’appel à candidature, soit le11 octobre. à minuit aux personnes suivantes ensemble : 

 – au Secrétaire général : Thomas ELEXHAUSER : thomaselex@hotmail.fr

– au vice président en charge des fédérations : Lucile BILLAND : lucilebilland@orange.fr

– au responsable fédéral de l’élection : JULIEN DEVEZE

 Les professions de foi seront transmises par email aux adhérents de la fédération par le responsable fédéral de l’élection.

Seuls les adhérents Jeunes centristes de ladite fédération (les membres du Nouveau Centre, âgés de moins de 35 ans et rattachés à la fédération), à jour de cotisation depuis 30 jours au moins avant la date de tenue des élections pourront participer au vote. 

 Seuls les votes sur place et par procuration sont autorisés. Le nombre maximal de procurations par personne est limité à deux. Une copie de la carte d’identité du mandataire sera exigée en complément de la procuration.

L’élection se fera au scrutin uninominal à un tour. Le vote se fera le 29 octobre 2010.

 Le candidat élu devra constituer son bureau fédéral dans un délai de 2 semaines à compter du jour de l’élection.

juillet 2018
L M M J V S D
« Nov    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

RSS Le Nouveau Centre

  • Comment détecter les faux profils coquins
    Arnaques sur les sites de rencontre Les faux profils coquins existent sur tous les sites de rencontre qui existent en ce moment sur toute l’Europe. Il faut toujours rester vigilant, sans toutefois dramatiser. Le plus important, c’est que vous soyez conscient du phénomène et que vous mettiez dans un coin de la tête l’éventualité d’avoir Read More → […]

RSS Yvan LACHAUD

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

Adhérer en ligne

Publicités