You are currently browsing the monthly archive for mars 2010.

Hervé Morin, Président du Nouveau Centre, prend acte des résultats décevants de la majorité aux élections régionales.

« En dépit de la victoire en Alsace et à la Réunion, il faut désormais analyser avec lucidité  les messages d’inquiétude et d’impatience que les Français nous ont adressé à travers cette élection.

Dans le contexte de crise économique et sociale sans précédent, nous n’avons pas suffisamment expliqué l’absolue  nécessité d’engager les adaptations indispensables qui permettront à notre pays de se réformer  pour un retour à la croissance et à l’emploi.

Le vote de ce soir ne doit pas provoquer le retour à l’immobilisme mais au contraire renforcer notre détermination à améliorer la vie des Français et préparer l’avenir de notre pays.
Pour le Nouveau Centre, ce scrutin nous impose de poursuivre le rassemblement de la famille centriste.
Dans ce cadre, il revient au Nouveau Centre de faire vivre les valeurs d’humanisme, de liberté, et l’idéal européen, au cœur de l’identité centriste.

C’est par une expression plus visible de la famille centriste au sein de la majorité que nous pourrons à nouveau mobiliser toutes celles et ceux qui se sont détournés de la majorité présidentielle à l’occasion de ce scrutin régional. »

Yvan Lachaud, Secrétaire Général du Nouveau Centre et Député du Gard, estime pour sa part qu’il s’agit là d’un « vote sanction ».

« Ce vote montre qu’il est difficile de faire des réformes dans ce pays. La montée du Front National exprime des difficultés en matière de gestion de l’insécurité. L’espoir donné pour plus d’ordre n’a pas été satisfait et cela a amené un vote refuge sur le FN.

Face à cette situation, nous devons nous projeter dans l’avenir et le Président de la République doit renforcer sa majorité dans la diversité.

Les centristes doivent par ailleurs réfléchir afin de réunir un vrai parti de centre droit pour le futur. »

Julien Devèze, chef de file du Nouveau Centre pour ces élections régionales, a tenu à rendre hommage à Raymond Couderc, « même si le résultat n’est pas satisfaisant, il a su garder sa ligne, et ne pas céder aux sirènes du populisme et de la démagogie. Nous pouvons être fiers du sérieux de notre campagne. »

« Merci à tous ceux qui ont cru en moi, qui depuis le mois de juillet, où nous avons commencé à préparer le projet, jusqu’à ce dimanche pour tenir les bureaux, nous ont aidé dans cette campagne à faire avancer nos idées.

Ce soir nous ne sommes pas élus, mais notre devoir est de continuer à exprimer la voix de ceux qui croient que notre pays a besoin de se rassembler plutôt que se diviser; de se réformer plutôt que de regarder en arrière; d’avoir un projet d’avenir plutôt que de céder à l’air du temps! »

Publicités

«On ne conduit pas une Peugeot 908 qui gagne les 24 heures du Mans en actionnant alternativement l’accélérateur et le frein», a expliqué François Fillon, jeudi 4 mars  à Nîmes. Devant près de 1500 personnes, le premier ministre a stigmatisé la stratégie de blocage régional des socialistes et les coups de patin de Martine Aubry. «Ils veulent faire de nos régions des contre-pouvoirs, pour enrayer les transformations engagées et poursuivies, pour stopper le changement. Plus la République a besoin d’unir ses efforts, plus la gauche veut ralentir les réformes», a-t-il poursuivi.

Quasiment absentes du plan de relance, les régions n’ont pas financé un certain nombre de grands projets utiles à notre pays pour faire face à la crise. Une attitude irresponsable que n’a pas manqué de remarquer Yvan LACHAUD, Secrétaire Général du Nouveau Centre qui a, par ailleurs, rendu hommage à la qualité d’écoute de François FILLON. « Il est celui chez qui on peut se rendre tard le soir, pour régler les problèmes liés à tel ou tel amendement » a expliqué le député du Gard qui reconnait également à Raymond COUDERC, Tête de Liste de la Majorité Présidentielle en Languedoc-Roussillon, « une faculté essentielle dont nous avons besoin: celle d’écouter et de rassembler pour trouver des solutions communes. »

Des qualités en lesquelles se reconnaissent tout naturellement les centristes qui veulent en finir avec les pratiques autoritaires et péremptoires de l’actuel président de région, et qui ont conduit Yvan LACHAUD à user de la formule: « si vous ne voulez plus d’une région Frêche (fraîche), donnez lui un grand Couderc (coup d’air) chaud! »

François FILLON, et Yvan LACHAUD, dont c’était, pour tous les deux, la date anniversaire (ils sont nés le même jour, la même année) ont eu droit, à une jolie chansonnette du public entonnant en choeur « Joyeux Anniversaire » et leur apportant un joli gateau!

« Vous m’avez aidé, alors je viendrai pour vous aider… »  c’est avec cette formule pleine de bon sens, mais illustrant sa fidélité et le sens du partage qui l’habitent que Jean-Marie CAVADA a expliqué sa présence, lundi 1er mars à Caissargues pour venir soutenir Julien DEVEZE et le Nouveau Centre en particulier et la liste de Raymond COUDERC en général, au cours de ces élections régionales en Languedoc-Roussillon.

C’est en effet dans la grande région Sud-Ouest que le Député Européen a débuté, en 2004, sa carrière politique. Si le score brillant qui fût le sien à cette occasion ne tient qu’à son talent, on se souvient en effet néanmoins, qu’il avait pu alors compter sur le soutien sans faille de la fédération UDF du Gard présidée par Yvan LACHAUD.

C’est donc avec un plaisir non dissimulé que l’ancien journaliste a pu retrouver les terres languedociennes qu’il aime tant. Des terres cependant pour lesquelles il s’inquiète. « Regardons sans trop de haine, ni de hargne, un astre, supposé tel, aux rayons couchants, qui finira bien par se coucher… espérons simplement que la région, elle, ne se soit pas couchée avant! » a-t-il déclaré devant les 500 personnes présentes pour faire allusion à l’actuel Président de Région. « Nous avons besoin d’engager cette région dans l’avenir, et pour ce faire, elle se doit d’être apaisée. »

Ce faisant, le député européen se calquait bien sur les propos des orateurs qui l’avaient précédé. Jacques BECAMEL, Maire de Caissargues, Yvan LACHAUD, Secrétaire Général du Nouveau Centre et Député de la Circonscription, Julien DEVEZE, Chef de file régional du Nouveau Centre, et Eddy VALADIER, Tête de Liste Départementale, avaient en effet pu développer auparavant les axes forts de la liste majorité présidentielle. En finir avec la gabegie des dépenses de communication, mettre un terme à la régulière augmentation des impôts menée par l’actuelle majorité régionale depuis six ans, mais aussi et surtout, harmoniser le développement du territoire languedocien, rétablir la justice et l’objectivité dans le versement des aides régionales aux projets structurants, mais aussi, permettre à la région de s’engager dans l’avenir en investissant massivement dans les secteurs économiques d’avenir, comme les énergies renouvelables, ou sur les atouts du Languedoc, comme le Tourisme ou l’Agriculture.

Des propositions issues d’un projet construit par et pour les habitants du Languedoc-Roussillon pour une région + forte avec Raymond COUDERC!

Retrouvez l’intégralité de l’intervention de Julien DEVEZE sur son blog.

L’article du Midi-Libre consacré à cette soirée: Jean-Marie CAVADA pour « l’alternative » de Julien DEVEZE

Le reportage de Télé-Miroir sur le meeting.

Et enfin le reportage du Nouveau Centre sur la journée de Julien DEVEZE, avant et pendant ce meeting.

mars 2010
L M M J V S D
« Fév   Avr »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

RSS Le Nouveau Centre

  • Comment détecter les faux profils coquins
    Arnaques sur les sites de rencontre Les faux profils coquins existent sur tous les sites de rencontre qui existent en ce moment sur toute l’Europe. Il faut toujours rester vigilant, sans toutefois dramatiser. Le plus important, c’est que vous soyez conscient du phénomène et que vous mettiez dans un coin de la tête l’éventualité d’avoir Read More → […]

RSS Yvan LACHAUD

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

Adhérer en ligne

Publicités