You are currently browsing the monthly archive for décembre 2008.

Un des crocodiles qui se "baladaient" sur les Arènes de Nîmes

Un des crocodiles qui se "baladaient" sur les Arènes de Nîmes

Mille mercis à Jean-Marc SOULAS, élu aux festivités de la Ville de Nîmes, membre du groupe Nouveau Centre, qui a choisi pour ce dernier week-end avant Noël un spectacle féérique sur la façade des superbes et prestigieuses arènes romaines.
Ce merveilleux spectacle – dont les quelques photos jointes, prises avec un petit appareil, ne peuvent rendre compte – a enchanté les milliers d’enfants et d’adultes rassemblés trois soirs de suite, béats d’admiration, sur le parvis des arènes.

Une mise en scène d’anthologie dont chacun, petit ou grand, se souviendra longtemps.

Publicités

 

Par Jacky RAYMOND, Président-délégué du NC Gard, Secrétaire National à l’Education, Adjoint au Maire de Nîmes

Certains professeurs d’école se targuent, le clamant haut et fort, notamment par le biais des médias, de « désobéir » – une formulation intransitive qui donne sans doute encore plus d’éclat à des déclarations indignes de gens qui ont pour mission d’éduquer.

Comment peuvent-ils prétendre agir dans l’intérêt des élèves quand, dans le même temps, ces enseignants leur montrent un bien curieux exemple en bafouant ostensiblement les lois de la République, les valeurs et les cadres d’action de l’Ecole républicaine.

« Désobéir » sous un régime autoritaire ou honteux, comme certains de nos aînés ont pu le faire sous Vichy, oui ! Assurément oui ! C’était un acte de courage remarquable, au nom de la liberté des hommes et de la dignité de la France. Quelle honte que de galvauder un aussi beau mot, porteur des plus grands idéaux et des plus terribles sacrifices !

Nous sommes, sauf à ce que j’aie perdu toute conscience des réalités de notre société, sous un régime démocratique, même si certains choix politiques peuvent déplaire. Le Président de la République a été élu au suffrage universel, et sa légitimité est incontestable ; les députés l’ont été tout aussi démocratiquement ; et, plus récemment, le Sénat a été renouvelé dans le plus strict respect des règles de la République.

 Ne pas mettre en œuvre les orientations et les directives nationales, en l’occurrence celles du Ministre de l’Education nationale, c’est ne pas respecter les représentants que le peuple souverain a élu – héritage majeur de la Révolution française – et ne pas respecter la démocratie. Il est des lieux et des temps pour faire connaître ses positions, pour plaider ses choix et argumenter, pour manifester son opposition à une politique. C’est le fondement même de toute démocratie ; et c’est la responsabilité de chaque citoyen de jouer pleinement son rôle dans l’espace républicain.

Mais il est honteux et inacceptable qu’un enseignant, cadre de la fonction publique (catégorie A), fonde ses pratiques professionnelles sur ses seules convictions, en bafouant sa propre institution. La France est un grand pays républicain, n’en déplaise à certains.

 Il ne saurait être question qu’une minorité de gens irresponsables, même s’ils proclament agir au nom d’une responsabilité assumée, la déstabilisent et la déstructurent. Nous serons nombreux à nous y opposer ; il y va de l’éducation de nos enfants et de l’avenir de notre pays, le leur!

A l’approche des fêtes de fin d’année, toute l’équipe du Nouveau Centre du Gard tient à vous présenter tous ses voeux de bonheur et de bonne santé, en espérant que vous aurez l’occasion de les passer dans un cadre chaleureux, en famille ou avec des amis.

D’ici là, nous aurons l’occasion de nous retrouver autour de l’ARBRE DE NOEL DE LA PERMANENCE, mercredi 17 décembre à 18h30, à l’initiative d’Yvan LACHAUD.

Sachez également que pendant cette période de fête, il y aura beaucoup de travail à faire à la permanence, toutes les bonnes volontés sont les bienvenues…

Pour la rentrée, rendez-vous vendredi 9 janvier pour un apéritif convivial en présence d’Yvan LACHAUD qui présentera ses voeux, en avant première, aux bénévoles et pourra faire un point sur l’actualité. Ce sera aussi l’occasion d’accueillir les nouveaux adhérents de l’année 2008 du NC Gard. Ce rendez-vous d’accueil aura lieu régulièrement au cours de l’année 2009.

Le 16 janvier, notre apéritif débat portera sur les lois de bioéthique, et sera le préambule à la réunion des Jeunes Centristes du Languedoc-Roussillon sous la houlette du Président National Damien ABAD. Une soirée Jeunes Centristes est également prévue au programme.

Enfin, le vendredi 23 janvier, le Député Yvan LACHAUD présentera ses voeux à la circonscription en compagnie de sa suppléante Hélène ALLIEZ-YANNICOPOULOS. Rendez-vous, à partir de 19 heures à l’Hôtel Holiday Inn de Nîmes (202, rue Claude-Nicolas Ledoux).

imgp0117par Jacky RAYMOND, Secrétaire National du Nouveau Centre délégué à l’Education; Président-délégué au Projet du NC Gard, Adjoint au Maire de Nîmes en charge de l’Education.

Ces derniers jours, nous avons assisté, sous prétexte d’opposition à la réforme et aux suppressions de postes, à des débordements inacceptables : vociférations et insultes, jets de pierre contre des bâtiments publics, vitres de voitures brisées et rétroviseurs systématiquement arrachés dans certaines rues, scènes de violence.

Beaucoup de lycéens manifestent – encore que les défilés ne rassemblent qu’une minorité d’élèves – sans connaître précisément les raisons de leur participation aux mouvements de rue. Il en est d’ailleurs, comme les élèves des lycées professionnels, qui ne sont pas concernés par la réforme du lycée et qui, interrogés sur le motif de leur action, ne formulent que des poncifs, voire sont incapables de répondre.
Il en est peu qui savent présenter les grandes lignes de la réforme et préfèrent, avant de réagir, attendre le détail des mesures que le Ministre de l’Education nationale annoncera mardi 16 décembre.

Hormis certains parents engagés à un titre ou à un autre dans les mouvements actuels, les familles, dans leur immense majorité, manifestent de l’inquiétude, soit que celle-ci porte sur l’organisation future du lycée, donc sur le devenir de leurs enfants, soit qu’elle concerne la manipulation des jeunes et les phénomènes de violence qu’elle génère.

Il en est, lycéens et parents, qui reprochent au Ministre de n’avoir pas mené de concertation sur les enjeux et les principes de cette réforme, sur ses perspectives et ses modalités. Rien de plus faux ! A l’échelle nationale comme au niveau des académies, la philosophie de la réforme et ses principes de mise en œuvre ont fait l’objet d’une présentation et d’échanges dans le cadre des diverses instances consultatives.

Faut-il redire, comme je l’ai écrit récemment dans un texte consultable sur le site du Nouveau Centre, que la réforme engagée par Xavier Darcos va dans le bon sens… pour plusieurs raisons majeures : elle modifie l’organisation annuelle des études de second cycle ; elle favorise une évolution des comportements des lycéens, vers plus d’autonomie ; elle accompagne ces derniers de façon beaucoup plus soutenue et plus rigoureuse.

La désinformation et la manipulation doivent maintenant cesser, tant dans les établissements scolaires que dans l’opinion publique. Le Ministre de l’Education nationale et les cadres de l’institution scolaire – recteurs, inspecteurs d’académie et chefs d’établissement – s’emploient, encore et encore, à expliquer la réforme, même si les proviseurs, au contact direct des manifestants, expriment leurs craintes d’une surenchère de propos mensongers et de dérapages violents, notamment provoqués par des individus extérieurs et incontrôlables.

Le Nouveau Centre adhère aux visées de cette réforme des lycées, soutient le Ministre de l’Education nationale dans ce processus majeur qu’il a engagé, affirme l’urgence de le mener à bien. Et il condamne fermement l’agitation et les débordements constatés, les actes de violence perpétrés sous prétexte de combattre la réforme. De telles pratiques sont autant de coups portés contre la démocratie, laquelle constitue l’un des enjeux fondamentaux de l’acte éducatif.

cercle-jdA l’occasion de l’examen du Projet de loi sur la réforme du service public de la télévision, les militants du NC Gard se sont réunis autour d’une bonne table préparée par notre ami Xavier GAUTRUCHE, Secrétaire Départemental Adjoint, pour faire le point sur les arguments des différentes parties sur la question.

Julien DEVEZE, délégué départemental et Alain-Louis FABRE, Secrétaire Départemental ont présenté brièvement les enjeux de cette réforme.

Premier point polémique, le risque de mainmise de l’Etat sur les chaînes publiques à travers la nomination du Président de France Télévision par le Président de la République: ce point là a été unanimement reconnu comme relevant du « procès d’intention », et la fin d’une hypocrisie.

Deuxième point, la qualité des programmes du service public. Une grande majorité des militants présents a estimé que « sortir la télé publique de la logique commerciale » serait un réel bienfait pour la qualité des programmes. Elle permettrait notamment à des émissions de qualité d’avoir plus de temps pour s’installer dans les habitudes des téléspectateurs.
Argument fort en faveur de cette réforme, l’avancement des horaires des programmes ou l’utilisation des temps de publicité sur les autres chaines (notamment entre 20h30 et 21h) pour diffuser des programmes de sensibilisation sur des thèmes importants, comme par exemple le don d’organe.

Enfin, le point plus problématique, celui relevant du financement. Taxes sur les chaînes privées et sur les fournisseurs d’accès internet ou de téléphone mobile, augmentation de la redevance… On a pu noter chez les participants, une certaine réserve par rapport à la taxe sur internet et le téléphone portable qui sont aujourd’hui un poste de dépense important pour beaucoup de français. L’augmentation qui pourrait s’en suivre toucherait ainsi directement le pouvoir d’achat. La Taxe sur les recettes publicitaires des chaînes privées est par contre bien perçue, et, plus étonnant, l’augmentation éventuelle de la redevance ne semble pas susciter d’opposition très tranchée.
L’hypothèse émise notamment par Jean DIONIS du SEJOUR, selon laquelle on pourrait remettre cette réforme à 2012, en raison du contexte de crise actuelle a également connu un écho favorable.

Toutefois, à la question, si vous étiez député, voteriez vous le projet de loi sur la réforme de l’audiovisuel public: les militants ont répondu à 80% « OUI » et 20% contre.

Samedi 13 décembre, au Cap d’Agde, nos amis de la Fédération de l’Hérault tenaient leur convention départementale pour élire leur Président, leur conseil départemental et leurs conseillers nationaux.

Julien DEVEZE, Délégué Départemental du Gard chargé par le Comité Exécutif de superviser cette élection était présent, accompagné de Damien ABAD, et d’Eline ENRIQUEZ-BOUZANQUET, pour les Jeunes Centristes, et de Fanny ROUVERET pour représenter la direction nationale du Parti.

Sébastien FREY, Conseiller Général de l’Hérault, et Premier Adjoint au Maire d’Agde a obtenu une écrasante majorité des suffrages au même titre que la liste qu’il menait aux côtés de Marcel ROQUES, Conseiller Régional et Maire de Lamalou-les-Bains, dont vous trouverez la liste ci-dessous.

1. Sébastien FREY – Conseiller Général de l’Hérault, Premier Adjoint au Maire d’Agde
2. Marcel ROQUES – Conseiller Régional du Languedoc-Roussillon, Maire de Lamalou-les-Bains
3. Jean-Jacques PONS – Conseiller Général honoraire de l’Hérault
4. Yves DIMUR – Adjoint au Maire de Béziers
5. Patrice DREVET – Premier Adjoint au Maire de Pézenas
6. Patricia HIRSCH – Conseillère Municipale de Lattes, députée suppléante de l’Hérault
7. Françoise CAUVIN – Conseillère Municipale de Béziers
8. François LABARTHE – Conseiller Municipal de Lunel
9. Jean-Pierre RICO – Conseiller Municipal de Perols
10. Alex LARUE – Montpellier
11. Catherine CECCHI, Montpellier
12. Christian LUGAND, Agde
13. Thierry JAGLE, Saint Just
14. Marie-Christine CANNAT, Montpellier
15. Alain DUCRET, Saint-Jean de Védas
16. Jacques DEUSE, Castelnau-le-Lez
17. Nazaire NKOUKA, Montpellier
18. Marie-Christine DESSOLIERS, Saint Aunès
19. Pierre COUSSEINS, Agde
20. Jean PRAT, Sète
21. Richard FITOUSSI, Marseillan
22. Jacques CAVANNA, Montpellier
23. Dominique THIERRY, Agde
24. Philippe NOISETTE, Portiragnes

thierry2C’est avec une réelle satisfaction que nous pouvons aujourd’hui annoncer qu’une pharmacie va bientôt ouvrir ses portes au Mas de Mingue.

« Le Maire m’avait confié cette mission prioritaire et c’est un dossier sur lequel je travaille depuis des mois pour trouver une solution !» déclare le Conseiller Général du canton de Nîmes II sur lequel se situe le Mas de Mingue.

C’est aujourd’hui chose faite grâce au Groupe de la Pharmacie de l’Horloge !

« Le dossier du permis de construire a été signé, hier, et la Direction Départemental des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS) étudie actuellement l’agrément de cette opération. Nous avons cependant toutes les raisons d’être optimistes ! »

Le Préfet a en effet été alerté de cette question par la mobilisation consensuelle qui avait suivi la fermeture de l’officine précédemment implantée au Mas de Mingue. La Ministre de la Santé, Madame Roseline BACHELOT-NARQUIN, elle-même, avait, pour sa part, été sensibilisée à plusieurs reprises, à cette question par le Député Yvan LACHAUD.

Pour Thierry PROCIDA, « c’est l’aboutissement d’un travail de fond mené par Aline GALICE, la Présidente du Comité de Quartier, mais aussi de tous élus qui se sont penchés sur le dossier, sans jamais baisser les bras : le député LACHAUD et le Sénateur-Maire Jean-Paul FOURNIER ».

« Si nous obtenons, comme je le souhaite, l’agrément de l’Etat, la prochaine étape verra directement construire le bâtiment, pour nous permettre d’envisager une ouverture avant la fin de l’année 2009. »

C’est encore long, pour des habitants du Mas de Mingue qui ont du faire preuve de patience, mais le projet devrait les satisfaire pleinement : située route de Courbessac, à 200m du centre commercial du Mas de Mingue, et face à Mireille de la Crau, cette pharmacie de 100m² devrait satisfaire tous les besoins en pharmacie et parapharmacie des habitants du Mas de Mingue. Par ailleurs, comme cela avait été souhaité au cours des nombreuses réunions qui ont permis à ce dossier d’aboutir, un cabinet médical devrait voir le jour à l’étage de ce bâtiment.

Vendredi 5 décembre à la Permanence de l’avenue Georges Pompidou les adhérents de la Fédération du Gard ont débattu de l’opportunité d’étendre les dérogations pour travailler le dimanche.

Animée par Jacques MERCIER, cette réunion a été l’occasion pour chacun d’exprimer son point de vue sur le sujet.

Il en est ressorti une très grande majorité d’opposition au principe du travail du dimanche. D’abord pour des raisons relatives à une inquiétude sur le fait que, de la liberté, on passe rapidement pour les salariés, à une « obligation » de travailler le dimanche.

Ensuite, parce que pour beaucoup, malgré les amendements déposés en commission, le travail du dimanche constitue surtout un avantage pour les grandes surfaces et les grandes enseignes capable de faire face au coût engendré par les majorations de salaire, face à des petits commerçants qui devraient gagner en sept jours, ce qu’ils gagnent aujourd’hui en sept. En effet, pour Michel PERIER, Conseiller Municipal de Nîmes en charge du Commerce et de l’Artisanat, le pouvoir d’achat n’est pas extensible, et ce n’est pas une augmentation du « temps de l’offre » qui créera une augmentation « de la demande », mais plutôt sa « dilution ».

Pour d’autres, travailler le dimanche reviendrait à remettre en cause un certain nombre de grands principes et de valeurs traditionnelles qui souffrent déjà assez comme cela dans notre époque consumériste. Hélène ALLIEZ-YANNICOPOULOS, Vice-Présidente de la Fédération NC du Gard, estime, en tant que mère de famille, que le dimanche est le jour privilégié du rassemblement familial et de la solidarité entre les générations. Si un membre de la famille commence à travailler ce jour-là, c’est sans doute une grande partie de l’âme de ce rassemblement qui s’en trouvera affectée.

Enfin, a contrario, certains des membres du Nouveau Centre estiment pour leur part, que le travail du dimanche est aujourd’hui une nécessité économique pour faire face à la crise. L’exemple est donné des régions frontalières qui voient chaque week-end leur chiffre d’affaire s’envoler de l’autre côté de la frontière où les magasins sont ouverts le dimanche.

Il est cependant important de noter que les petits commerces sont d’ores et déjà libres de travailler le dimanche tant qu’ils n’emploient pas de salariés.

En conclusion, Julien DEVEZE a fait part de la position personnelle d’Yvan LACHAUD, plutôt hostile au travail du dimanche. Vous pouvez la retrouver in extenso sur le blog du député.

Vendredi 12 décembre à 18h30, la fédération Nouveau Centre du Gard vous invite à venir réagir sur deux débats qui ont ou vont marquer l’actualité culturelle:

– le financement de l’audiovisuel public
Etes-vous favorable à la suppression de la publicité sur France Télévision? Pensez-vous que la qualité des programmes s’en trouvera améliorée, et si oui, êtes-vous prêts à payer plus cher votre redevance télévisuelle pour cela?

– la protection de la création artistique sur internet
L’utilisation en masse du téléchargement en ligne a modifié profondément l’industrie culturelle? L’arsenal législatif contre les millions de personnes qui pratiquent le téléchargement, est par ailleurs, complètement désué et inadapté? Entre liberté de l’internaute et la protection de la propriété intellectuelle des artistes, un équilibre doit être trouvé, venez nous faire part de votre sentiment.

Le débat sur la bio-éthique, initialement programmé ce vendredi 12, est finalement reporté au vendredi 9 janvier. Il n’y aura pas de débats le vendredi 19 décembre, et la permanence sera fermée les vendredi 26 décembre et 2 janvier.

par Jacky RAYMOND, Président-délégué au Projet de la Fédération du Gard

 

en visite à Goz Beida

en visite à Goz Beida

Plusieurs magazines ont récemment commenté les premiers résultats de la réforme de l’Etat, présentés par le Ministre du Budget, rapporteur de la RGPP, la Révision Générale des Politiques Publiques.

Bien que le rapporteur, soucieux de ne froisser la susceptibilité d’aucun ministre, ait pris de grandes précautions oratoires, il est indéniable que tous n’ont pas réalisé un travail de même qualité au regard des objectifs qui leur ont été assignés. A en juger par le mode de présentation adopté, avec un système de feux tricolores, il est réalisé peu ou prou un classement ministériel.

A ce petit jeu, Hervé Morin, Ministre de la Défense, réalise un excellent « parcours du combattant » – sur 38 indicateurs, 34 feux au vert, 4 à l’orange, aucun au rouge. Il se positionne aux côtés du Ministre d’Etat, Ministre de l’Ecologie (en bref), autre réformateur efficace, qui ne compte que des feux verts.

Le Nouveau Centre peut s’enorgueillir d’avoir à sa tête un Ministre qui a su relever avec tact et efficacité le redoutable défi de la réforme des armées. Il s’agissait d’une opération d’autant plus difficile que cette seule mission concentrait environ 10 % de l’ensemble des mesures à réaliser – 38 sur les 374 décisions nationales prises depuis un an.

Avec son comité exécutif et ses trente-huit chefs de projet, Hervé Morin a impulsé et effectué un travail remarquable, réalisant, selon ses propres termes, « une vraie révolution copernicienne ».

La réforme engagée se poursuit dans de bonnes conditions, malgré le contexte de crise, et les objectifs visés ne manqueront pas de se concrétiser selon le calendrier fixé.

Un grand merci à Hervé Morin pour l’excellence de son action ministérielle au sein du Gouvernement, dans le cadre fixé par le Président de la République.

décembre 2008
L M M J V S D
« Nov   Jan »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

RSS Le Nouveau Centre

  • Comment détecter les faux profils coquins
    Arnaques sur les sites de rencontre Les faux profils coquins existent sur tous les sites de rencontre qui existent en ce moment sur toute l’Europe. Il faut toujours rester vigilant, sans toutefois dramatiser. Le plus important, c’est que vous soyez conscient du phénomène et que vous mettiez dans un coin de la tête l’éventualité d’avoir Read More → […]

RSS Yvan LACHAUD

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

Adhérer en ligne

Publicités