You are currently browsing the category archive for the ‘Action des élus’ category.

Comble, la grande salle de l’Hôtel Holiday Inn. Combles aussi la coursive et le Hall de l’accueil. Ils étaient en effet au moins 1500 personnes, difficiles de faire le compte dans ces conditions. Une affluence sans doute record pour l’édition 2012 des voeux d’Yvan LACHAUD.

En cette année électorale, le premier rendez-vous du député gardois a été un franc succès. Non seulement populaire, mais aussi, pour les animations proposées.

C’est en effet la troupe de Catherine SERRANO et Inas da Cuenca, alors que le festival de flamenco bat son plein à la Cité des Antonins, qui a ouvert les festivités, par des danses flamenca très appréciée du public.

Suivie peu après de l’excellente prestation de l’Ensemble Polyphonique de Garons, qui comme il y a trois ans, est venu interpréter le registre des grands airs d’Opéra, mais aussi, entonner La Marseillaise, l’hymne à la joie, et la Coupo Santo au terme des prises de paroles du député.

Prise de parole au cours de laquelle Yvan LACHAUD a rendu hommage à la mémoire de Jean Yannicopoulos, de son ami, Joseph Prat, mais aussi du journaliste Christophe Donnet, disparu la veille. Impossible également, pour le Président de groupe à l’Assemblée, de ne pas évoquer l’attentat subi par les soldats français en Afghanistant, auquel, il se devait de rendre hommage.

Entouré par l’ensemble des maires de la Vistrenque, mais aussi, par le maire de Jonquières St Vincent, par Richard TIBERINO qui représentait le Sénateur-Maire de Nîmes, par Mireille CELLIER, ancienne maire de Beaucaire, par Aimé BARACHINI, 1er adjoint de Fourques, il a par la suite insisté sur l’esprit qui l’anime depuis qu’il a été investi de ces nouvelles fonctions, et qui lui permettent « de faire porter au plus haut niveau, la voix du terrain, la voix du sud, la voix du bon sens ».

Vous pouvez retrouver l’intégralité de son discours, ci-dessous.

Enfin, comme chaque année, Yvan LACHAUD a tenu à décerner la médaille de l’Assemblée nationale à des personnalités gardoises particulièrement méritantes. Cette année les récipiendaires étaient:

Guy Bergenti, Président des Restau du Coeur du Gard, félicité par Hélène Alliez-Yannicopoulos.

Franck-Lin Dalle, jeune propriétaire du domaine Campuget, et particulièrement mobilisé sur le dossier d’indemnisation de ses collègues arboriculteurs victimes de la Sharka.

François Gonnet, artiste peintre, enseignante, et mère de famille engagée pour les plus démunis.

Christophe Geraldes, apprenti boulanger, lauréat du concours national des apprentis, accompagné par son maître de stage Noël Croxatte, artisan boulanger à Milhaud.

Denis Volpilière, ancien président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Nîmes, et entrepreneur nîmois.

La soirée s’est ensuite terminée autour d’un verre et d’un apéritif animé par Alain Rattier et son « quartet idéal ».

Merci à tous d’être venus aussi nombreux!

Retrouvez l’intégralité de son discours ICI.

Publicités

Dans le cadre du débat d’orientation budgétaire pour 2012, le groupe Nouveau Centre a exprimé, par la voix de Jacky RAYMOND les principes de gestion qu’il défend, ainsi que les axes qu’il considère comme prioritaires dans l’action menée par la Ville de Nîmes.

 Transparence, prévoyance, maîtrise, trois principes, qualifiés de « vertueux », essentiels à la gestion des deniers publics caractérisent la gestion des finances de la ville par Yvan LACHAUD. Dans les temps économiquement troublés que nous connaissons, la vigilance constante du service des finances sur les taux d’intérêts est une garantie d’une gestion optimale. 

Par ailleurs, le groupe Nouveau Centre a défendu trois secteurs prioritaires pour garantir le « mieux vivre-ensemble des nîmois » : le secteur de l’éducation, «premier lieu de scolarisation », celui de la sécurité, et celui de l’attractivité du centre ville et de son développement économique.

——————————————

Monsieur le Maire, Chers collègues,

Permettez-moi, avant que je ne m’exprime, au nom du groupe Nouveau Centre, d’adresser de vifs remerciements à Yvan LACHAUD ainsi qu’au responsable et aux personnels du service des Finances,

– d’une part,  pour le travail d’une rigueur et d’une transparence remarquables qu’il réalise année après année, au bénéfice de nos concitoyens nîmois – et je tiens à les en féliciter au nom de mon groupe ;

– d’autre part, pour le choix, en page de couverture du document d’orientation budgétaire, d’une photo de la maquette du futur groupe scolaire Henri Wallon – le

groupe Nouveau Centre y voit un triple signe : une attention particulière portée à l’éducation ; un équipement de qualité exceptionnelle dans un secteur de l’éducation prioritaire pour un public fragile ; un clin d’œil dans la perspective de l’ouverture à la rentrée 2012.

M’exprimant, de manière synthétique, au nom des élus du groupe Nouveau Centre de la Villede Nîmes, je tiens à réaffirmer un certain nombre de principes qui doivent guider l’action des collectivités, comme de l’Etat, en particulier dans les temps difficiles que nous connaissons. 

 Ces principes essentiels sont au nombre de trois :

 – Le premier, c’est celui d’une gestion transparente. Et le débat d’aujourd’hui propose justement de permettre à nos concitoyens d’apprécier en toute connaissance de cause les arbitrages qui sont ceux de notre municipalité.

 – Le deuxième, c’est celui d’une gestion prévoyante, qui se traduit à la fois par notre volonté à  ne pas dépenser plus que ne nous le permet notre capacité d’autofinancement et à lutter contre l’endettement et les déficits. Et c’est avec fierté que nous soutenons une politique qui a permis de réduire la dette de 28% – réduction progressive de 84 M €  en dix ans.

– Enfin, le troisième et dernier principe de gestion que je souhaite exposer aujourd’hui, c’est celui d’une gestion mesurée, maîtrisée, et respectueuse des deniers de nos concitoyens. Cela fait dix ans que les services de cette Ville ont mis en pratique des méthodes de management, de gestion, qui optimisent le service rendu à nos concitoyens c’est-à-dire qui conjuguent efficacement des objectifs économiques et qualitatifs. Nous devons persévérer dans cette démarche et faire en sorte que l’investissement soit toujours préféré à la dépense de fonctionnement.

 Transparence, prévoyance, maîtrise, trois principes, que je pourrais qualifier de « vertueux », qui devraient toujours être au fondement de toute politique publique, mais qui sont trop souvent sacrifiés, dans notre République laïque, sur l’autel de la communication, de la gestion de court terme et des « cadeaux » catégoriels.

 Grâce à cette politique menée avec constance depuis dix ans, nous avons l’opportunité de maintenir un niveau élevé d’investissement et de pouvoir aujourd’hui, dans le cadre de ce débat budgétaire, exprimer des choix clairs.

 Ce n’est pas un plaidoyer pro domo que je veux prononcer, sachant que les investissements sont essentiels dans les divers secteurs de la vie et de l’activité de notre ville. Mais je dois dire que la question scolaire représente pour les élus du groupe Nouveau Centre une priorité absolue.

 L’école, c’est pas seulement le lieu premier de la construction des apprentissages, c’est aussi celui de la socialisation, c’est-à-dire de celui de l’apprendre à vivre ensemble, c’est encore celui de l’action sociale, notamment au travers de l’aide aux familles. La question scolaire est pour nous, Centristes, au cœur de l’action publique pour préparer et fonder notre avenir.

 Notre Ville témoigne de cette priorité par ses investissements majeurs, et d’une particulière qualité – nul besoin de les rappeler ici ; ils figurent très clairement dans le document –, comme par sa capacité d’entretien et d’amélioration de ses bâtiments scolaires.

Mais la Ville ne limite pas son champ d’action aux seuls aspects matériels, même s’ils sont essentiels et correspondent à une compétence historique des communes. Elle a aussi une ambition éducative affirmée et affichée, au plan axiologique, c’est-à-dire en matière de valeurs et de sens, comme au plan stratégique, la visée centrale étant la réussite des écoliers nîmois. Je n’en prendrai ce matin pour seul exemple, pour ne pas allonger mon propos, que l’opération « Ecoles numériques nîmoises » – je ne voudrais pas être polémique, mais il s’agit là d’une toute autre démarche que celle consistant à distribuer des ordinateurs aux élèves.

 Je parlais à l’instant d’un « mieux-vivre ensemble » grâce à l’éducation, mais il doit aussi passer par le respect des lois. Et pour nous, Centristes, en tant que citoyens, le deuxième secteur stratégique, et pour lequel, Richard TIBERINO pourra toujours compter sur notre appui, c’est celui de la sécurité, en particulier grâce à une présence humaine accrue et au développement de la vidéosurveillance Il est indispensable de reconquérir certains quartiers, par la présence, par le dialogue et par l’action en faveur des populations concernées – il ne saurait être question de stigmatiser quiconque mais d’agir pour que chacun s’approprie sa ville et la respecte. Il est indispensable de permettre à nos concitoyens de pouvoir circuler librement et sans crainte d’être agressés. Evidemment, cela ne saurait se faire d’un coup de baguette magique ; une mission aussi urgente et aussi capitale demande la mobilisation de tous, sur la base de valeurs et d’exigences partagées.

 Enfin, le développement économique, la base même de toute cité dynamique, où les habitants comme les acteurs économiques doivent se sentir bien, est au cœur de nos préoccupations, en particulier le centre-ville, dont nous entendons l’expression des difficultés et de la souffrance, qui doit bénéficier d’une attention forte et constante de notre municipalité. Nous, Centristes, prônons un développement économique qui passe par l’amélioration de notre cadre de vie, par une bonne accessibilité aux commerces et aux services, par une capacité d’accueil, j’oserai dire d’hospitalité. Il s’agit, en un mot, de rendre notre ville toujours plus attractive.

 Je veux souligner, avant de clore mon propos, que le groupe Nouveau Centre approuve la politique « vertueuse » de la Ville de Nîmes, qui se traduit par le respect des engagements pris depuis le début du mandat, lesquels prolongeaient ceux du précédent mandat, à savoir, en ce qui concerne notre Ville, la stabilité du taux des trois impôts communaux – pas d’accroissement de la pression fiscale depuis une décennie –, le dynamisme des investissements, malgré un contexte difficile, bien entendu encadrés par les capacités financières et opérationnelles de la Ville, la maîtrise des dépenses et de la dette, l’amélioration du recouvrement des recettes par la poursuite de la modernisation des moyens de paiement mise en oeuvre en 2011  .

 Les orientations budgétaires 2012 traduisent à la fois la poursuite du programme de grands travaux et la poursuite des processus d’amélioration de la qualité du service rendu aux usagers, au travers de l’action au quotidien comme par le biais d’actions et  manifestations qui sont organisées tout au long de l’année.

 Chers Collègues de l’opposition, vous avez une fois de plus dénigré systématiquement les orientations proposées. Votre attitude ne saurait faire avancer la réflexion. C’est l’attitude inverse qu’a choisie l’opposition départementale lors du débat d’orientations budgétaires au Conseil Général : par la voix de Léopold ROSSO, elle s’est voulue aussi positive et constructive que possible.

 Il va de soi que nous, élus du groupe Nouveau Centre, avons à l’esprit les différents secteurs de l’action municipale, en particulier en matière de politique d’aménagement et d’équipement  du territoire communal. Mais, en leur nom, j’ai tenu à mettre l’accent, au regard de la situation locale et des urgences qu’elle génère, au regard de nos valeurs et de notre sensibilité, sur les priorités que nous défendrons encore cette année au sein de la majorité municipale.

 Je vous remercie de votre attention.

« Depuis que je siège à l’Assemblée départementale, j’ai fait de la lutte contre la fraude aux prestations sociales un de mes chevaux de bataille. J’ai incité la majorité départementale à réduire les indus du RSA dans le Gard, je me félicite aujourd’hui que le Président de la République ait décidé de prendre le sujet à bras-le-corps.

Abuser du système de solidarité met en danger la cohésion sociale et surtout notre modèle d’Etat providence. C’est un vol contre tous les français, et c’est d’autant plus intolérable en période de difficultés économiques. Dès lors, lutter contre les tricheurs et les fraudeurs, c’est faire œuvre de justice sociale. Il s’agit pour moi d’une évidence. Je ne veux pas d’une société qui encourage la malhonnêteté. Il ne s’agit en aucun cas de stigmatiser une part de la population, mais simplement de défendre l’immense majorité, qui elle, finance ces prestations ou en a réellement besoin. Je défends cette idée depuis 3 ans au conseil général, et comme vous me connaissez je ne lâcherai rien sur ce point. »

Thierry PROCIDA

Yvan Lachaud, François Fillon, Hervé Morin et André Santini

Yvan Lachaud, Président du groupe Nouveau Centre à l’Assemblée nationale organisait lundi 10 octobre à Issy-les-Moulineaux la journée parlementaire du Centre en collaboration avec les sénateurs du groupe présidé par François Zochetto.

Une journée marquée par la volonté des parlementaires du centre de peser dans les prochains mois, et de faire du Projet de loi de Finances une première étape vers une réforme fiscale qui rendraient les impôts plus justes et plus efficaces.

Ainsi Hervé Morin dans son discours (lire l’intégralité ici) a plaidé pour l’instauration d’une TVA Sociale « seul moyen de réduire massivement les charges sociales qui empêchent d’augmenter les salaires et de restaurer notre compétitivité. »

Yvan Lachaud (lien vers son discours), quant à lui, a exprimé la volonté des députés du Nouveau Centre de « proposer une réforme pour une fiscalité plus efficace et plus juste : instituer une fiscalité réellement progressive, réduire les niches fiscales, valoriser nos PME-TPE « . Il annoncé d’ailleurs le lendemain même en conférence de presse un accord avec le gouvernement sur la taxation des hauts revenus.

Le Premier ministre a, pour sa part, appelé les centristes à l’unité « car nous sommes dans le même camp: celui des réformistes, face à celui des conservatismes, et des populismes. »  Il a, en tout cas, remercier les parlementaires centristes pour la qualité de leurs travaux et leur capacité à faire émerger des solutions consensuelles.

Suite à la conférence de presse de la Ligue des Droits de l’Homme relativisant l’augmentation de la délinquance des mineurs, Thierry PROCIDA, Conseiller Général du canton de Nîmes II, et candidat aux prochaines élections législatives sur la 6ème circonscription s’interroge :

 « Ces personnes vivent-elles dans notre région ? Il suffit d’être au contact de nos concitoyens pour s’apercevoir que les gens sont excédés, et qu’il y a un réel sentiment d’impunité pour tous ces gamins qui commettent délits sur délits.

 Le député Yvan LACHAUD a eu raison de se pencher sur le sujet, et a proposé des solutions équilibrées, réalistes, et applicables qui permettront de retrouver une justice des mineurs plus rapide, plus efficace, et plus lisible. Ce qu’elle n’est pas en ce moment.

 La réponse pénale est certes de 92%, mais la réponse pénale ne peut pas se contenter d’être un avertissement et un rappel à la loi, ce qu’elle est dans la plupart des cas, et dont les jeunes délinquants se moquent absolument ! »

Yvan LACHAUD était l’invité de Michel FIELD aujourd’hui à 18h30 sur LCI dans le cadre de l’émission « OUI/NON ».

Interrogé sur la façon dont le débat sur la « règle d’Or » doit être mené, il a déclaré « souhaiter que Nicolas SARKOZY présente cette réforme devant le Parlement réuni en Congrès. »

Il a également abordé des questions relatives à l’euro, à l’éducation nationale en cette période de rentrée, et sur le rôle que les centristes auront à jouer dans le cadre de la prochaine élection présidentielle.

Regardez la vidéo sur ce lien

C’est avec beaucoup de fierté, que la fédération du Gard salue l’élection de son président Yvan LACHAUD, au poste président du Groupe Nouveau Centre et apparentés de l’Assemblée nationale, succédant ainsi à François SAUVADET, nommé la semaine dernière ministre de la Fonction publique.

 Vous trouverez ci-dessous sa première déclaration:

« Je souhaite inscrire ma présidence du Groupe jusqu’en juin 2012, dans les pas de mon prédécesseur François SAUVADET,  qui a toujours veillé à préserver l’unité et le collectif du Groupe Nouveau Centre et apparentés.

 

Le Groupe Nouveau Centre continuera d’être à l’Assemblée le porte voix des valeurs centristes pour défendre l’humanisme, les libertés, l’équité et la justice, la nécessité d’une Europe fédérale. Comme nous le faisons depuis quatre années, nous défendrons lors des débats budgétaires l’exigence d’une plus grande justice fiscale. Nous continuerons le combat contre la dette qui pèse sur les générations futures jusqu’à mettre en cause notre souveraineté.

 

Je souhaite préserver l’indépendance du Groupe Nouveau Centre tout en inscrivant mon action en cohérence celle du parti et de son président, mon ami Hervé MORIN. Comme je m’y étais engagé auprès de mes collègues, je quitte mes fonctions de secrétaire général du Nouveau Centre.

 

Dans la continuité des orientations de mon prédécesseur François SAUVADET, j’entends inscrire l’action du Groupe Nouveau Centre dans une démarche d’ouverture et de dialogue avec nos partenaires de L’Alliance Républicaine Ecologiste et Sociale, tout en préservant l’identité de notre groupe. »

 

Yvan LACHAUD

 

Président du Groupe Nouveau Centre à l’Assemblée

 

Député du Gard

Après avoir vu sa proposition de loi portant interdiction des phtalates et parabènes dans les produits de consommation courante adoptée mardi par l’Assemblée Nationale, Yvan LACHAUD remettait aujourd’hui son rapport parlementaire sur le traitement judiciaire de la délinquance des mineurs au Président de la République.
 
Retrouvez toutes ces informations dès maintenant sur son blog http://yvanlachaud.blogspirit.com, et l’intégralité de son rapport en ligne à partir de demain vendredi 8h du matin. C’est d’ailleus à ce moment même que le député du Gard sera sur les ondes de France Bleue Gard Lozère pour répondre aux questions des auditeurs et de Jacques PREVOST sur 90.2 FM.
 
Enfin, cette grande semaine se terminera par un week-end chargé avec, nous vous le rappelons, le lancement de la section Nouveau Centre de Bagnols / Pont Saint Esprit vendredi soir à 19h au chateau de Montcaud à Sabran (30200), et bien entendu la tenue de notre conseil national samedi 7 mai à Versailles qui lancera la Confédération des Centres que nous appelons tous de nos voeux.
 
N’oubliez pas également, lundi 9 mai, la venue exceptionnelle de notre président Hervé MORIN à Carcassonne. Il reste des places dans le bus ou en co-voiturage pour ceux qui sont intéressés!

Thierry PROCIDA, Conseiller Général du canton de Nîmes II, s’est réjoui de voir Madame Roseline BACHELOT, ministre de la cohésion sociale, lancer une action d’envergure contre la fraude sociale dans treize départements et notamment le Gard.

 Depuis près de deux ans, le conseiller général Nouveau Centre s’était en effet élevé contre les prises de position des élus communistes du département, qui, en refusant de voter les poursuites contre les fraudeurs, faisaient non seulement perdre des millions d’euros aux contribuables, mais encourageaient implicitement la fraude et l’assistanat.

 Au mois d’avril dernier, il était revenu à la charge après la publication du rapport de la Caisse d’Allocations Familiales sur l’ampleur des fraudes dans le département.

 « Dans une situation économique difficile, la solidarité a plus que jamais besoin de s’exercer. Nous ne pouvons donc pas nous permettre de la laisser dévoyée par des tricheurs, certes très minoritaires, mais qui portent atteinte aux principes de solidarité républicaine, et dont les pratiques sont insupportables aux yeux de ceux qui travaillent honnêtement pour gagner leur vie. »

 C’est pourquoi il se félicite tout particulièrement qu’aujourd’hui, le gouvernement se saisisse de cette question essentielle, qui selon le ministère devrait permettre à l’Etat et à ses partenaires de dégager plus de 100 millions d’euros par an. Et surtout de rétablir une plus grande justice sociale.

Thierry PROCIDA, Conseiller Général du canton de Nîmes II, s’interroge et espère. Il espère que la politique qui sera menée par le président Alary s’infléchira vers « moins de dogmatisme, et une meilleure prise en compte des réelles aspirations de nos concitoyens. »

L’opposition que mènera le conseiller général Nouveau Centre se voudra toujours constructive – « je sais reconnaître les actions de la majorité quand elles sont positives, notamment dans le domaine du handicap » – mais néanmoins mordante sur les grands sujets qui lui tiennent à cœur et sur lequel il a lancé le débat dans l’hémicycle départemental.

En l’occurrence, des thèmes de la vie quotidienne des gardois qui sont oubliés de la politique départementale pour des raisons purement idéologique alors qu’il y a pourtant urgence. On se souvient notamment que Thierry PROCIDA était fortement monté au créneau concernant la vidéo-surveillance dans les collèges, fréquemment l’objet d’actes de vandalisme ou de vols qui pénalisent les élèves et coûtent cher à la collectivité.

De la même façon, les structures de prise en charge des personnes âgées dépendantes font l’objet de difficultés croissantes faute d’une politique volontariste suffisante.

Enfin, dans sa gestion quotidienne, Thierry PROCIDA estime que le Conseil Général doit être plus efficace dans la distribution des aides sociales souvent faîtes à tord, et moins dépensier dans les dépenses de prestige comme la communication ou le Pont du Gard « qui serait sans doute mieux géré par une société privée en délégation de service public. »

juillet 2018
L M M J V S D
« Nov    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

RSS Le Nouveau Centre

  • Comment détecter les faux profils coquins
    Arnaques sur les sites de rencontre Les faux profils coquins existent sur tous les sites de rencontre qui existent en ce moment sur toute l’Europe. Il faut toujours rester vigilant, sans toutefois dramatiser. Le plus important, c’est que vous soyez conscient du phénomène et que vous mettiez dans un coin de la tête l’éventualité d’avoir Read More → […]

RSS Yvan LACHAUD

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

Adhérer en ligne

Publicités