You are currently browsing the tag archive for the ‘Lachaud’ tag.

Yvan Lachaud, François Fillon, Hervé Morin et André Santini

Yvan Lachaud, Président du groupe Nouveau Centre à l’Assemblée nationale organisait lundi 10 octobre à Issy-les-Moulineaux la journée parlementaire du Centre en collaboration avec les sénateurs du groupe présidé par François Zochetto.

Une journée marquée par la volonté des parlementaires du centre de peser dans les prochains mois, et de faire du Projet de loi de Finances une première étape vers une réforme fiscale qui rendraient les impôts plus justes et plus efficaces.

Ainsi Hervé Morin dans son discours (lire l’intégralité ici) a plaidé pour l’instauration d’une TVA Sociale « seul moyen de réduire massivement les charges sociales qui empêchent d’augmenter les salaires et de restaurer notre compétitivité. »

Yvan Lachaud (lien vers son discours), quant à lui, a exprimé la volonté des députés du Nouveau Centre de « proposer une réforme pour une fiscalité plus efficace et plus juste : instituer une fiscalité réellement progressive, réduire les niches fiscales, valoriser nos PME-TPE « . Il annoncé d’ailleurs le lendemain même en conférence de presse un accord avec le gouvernement sur la taxation des hauts revenus.

Le Premier ministre a, pour sa part, appelé les centristes à l’unité « car nous sommes dans le même camp: celui des réformistes, face à celui des conservatismes, et des populismes. »  Il a, en tout cas, remercier les parlementaires centristes pour la qualité de leurs travaux et leur capacité à faire émerger des solutions consensuelles.

Publicités

C’est avec beaucoup de fierté, que la fédération du Gard salue l’élection de son président Yvan LACHAUD, au poste président du Groupe Nouveau Centre et apparentés de l’Assemblée nationale, succédant ainsi à François SAUVADET, nommé la semaine dernière ministre de la Fonction publique.

 Vous trouverez ci-dessous sa première déclaration:

« Je souhaite inscrire ma présidence du Groupe jusqu’en juin 2012, dans les pas de mon prédécesseur François SAUVADET,  qui a toujours veillé à préserver l’unité et le collectif du Groupe Nouveau Centre et apparentés.

 

Le Groupe Nouveau Centre continuera d’être à l’Assemblée le porte voix des valeurs centristes pour défendre l’humanisme, les libertés, l’équité et la justice, la nécessité d’une Europe fédérale. Comme nous le faisons depuis quatre années, nous défendrons lors des débats budgétaires l’exigence d’une plus grande justice fiscale. Nous continuerons le combat contre la dette qui pèse sur les générations futures jusqu’à mettre en cause notre souveraineté.

 

Je souhaite préserver l’indépendance du Groupe Nouveau Centre tout en inscrivant mon action en cohérence celle du parti et de son président, mon ami Hervé MORIN. Comme je m’y étais engagé auprès de mes collègues, je quitte mes fonctions de secrétaire général du Nouveau Centre.

 

Dans la continuité des orientations de mon prédécesseur François SAUVADET, j’entends inscrire l’action du Groupe Nouveau Centre dans une démarche d’ouverture et de dialogue avec nos partenaires de L’Alliance Républicaine Ecologiste et Sociale, tout en préservant l’identité de notre groupe. »

 

Yvan LACHAUD

 

Président du Groupe Nouveau Centre à l’Assemblée

 

Député du Gard

Julien DEVEZE, délégué départemental du Nouveau Centre, regrette la réaction du PS parue ce jour dans Midi-Libre. Il l’estime en effet, « purement politicienne », alors que le député du Gard évoque « un sujet de préoccupation important de nos concitoyens », et « pose les bonnes questions sur la recrudescence de la délinquance des mineurs. »

Quand Nicolas CADENE évoque les propositions de Ségolène ROYAL en 2007, il constate « à regrets » que « ce sont ses propres « amis » socialistes qui l’ont conduit à renoncer à des idées, intéressantes, mais qui méritent d’être approfondies, étudiées, et budgétées pour être acceptées et comprises. » « Je sais par ailleurs qu’Yvan LACHAUD souhaite interroger Ségolène ROYAL sur le sujet. »

« La démarche d’Yvan LACHAUD se veut consensuelle et rassembleuse, et c’est pourquoi il auditionne de nombreux acteurs de la justice et des forces de l’ordre. Des associations de victimes, à la Protection Judiciaire de la Jeunesse, en passant par les syndicats de la police, de la magistrature, les pédo-psychiatres  et les avocats. »

Quant au thème de la prévention, « qu’Yvan LACHAUD connaît bien, pour être lui-même un éducateur », il ne s’agit pas d’un oubli, mais bien d’un autre aspect du problème qui est abordé par son collègue Jean-Marie BOCKEL.

Il estime dès lors que la polémique que voudrait lancer le PS sur le sujet est vaine et basée sur une mauvaise foi certaine. « Nicolas CADENE manie les chiffres de manière hasardeuse : le gouvernement a toujours épargné le budget de la justice dans le cadre de la RGPP que tous les acteurs politiques responsables savent nécessaire. Quant à l’action de la Ville en matière de sécurité, elle a plus que doublé les effectifs de la police municipale. » Même si « le thème de l’autorité de l’Etat vis-à-vis des mineurs n’est pas qu’une question de moyens, il faut aussi de l’imagination et savoir briser certains tabous qui coûtent cher à notre société. »

« On ne peut que se féliciter des déclarations du Président de la République hier soir qui a d’ores et déjà annoncé son intention de prendre  des mesures pour mieux adapter les sanctions à l’égard des mineurs délinquants. » Dans la droite ligne de la lettre de mission qu’il a confiée à Yvan LACHAUD.

Yvan LACHAUD, Député du Gard, et sa suppléante, Hélène ALLIEZ-YANNICOPOULOS,

présenteront, comme chaque année, leurs voeux à la circonscription,

le vendredi 21 janvier 2011, à partir de 19h, à l’Hôtel Holiday Inn, rue Claude Nicolas Ledoux en ville active à Nîmes.

Vous êtes cordialement invités.

Le prochain journal parlementaire du député paraîtra, par ailleurs, le lundi 3 janvier.

Après avoir assisté à la présentation du Budget du Conseil Général jeudi matin, après avoir entendu celle faite ce matin par Yvan LACHAUD du budget de la ville, je dois une nouvelle fois constater que le département a, dans bien des domaines, des longueurs de retard sur la ville de Nîmes.

 Et que Messieurs CASAURANG, et CLARY, vous feriez bien de dire à votre collègue Monsieur ALARY de s’inspirer des principes que la majorité municipale nîmoise a mis en place depuis dix ans maintenant.

 D’abord dans le domaine de la transparence budgétaire et des principes démocratiques : vous remarquerez qu’Yvan LACHAUD ne fait pas dans l’esbrouffe, et que contrairement aux budgets de campagne soit disant offensifs de la région et du département, nous ne changeons pas d’argumentation entre le Débat d’Orientation Budgétaire et le Budget Primitif…

La ligne budgétaire y est claire, transparente, et l’opposition a tous les outils pour se positionner sur tel ou tel choix budgétaire.

 Des choix budgétaires courageux, et sur lesquels, au nom du groupe Nouveau Centre, je tenais à revenir, pour souligner la constance et le sens de l’intérêt général, plutôt que les hésitations qui caractérisent l’exécutif des collectivités gérées par les amis de l’opposition municipale, hésitations entre dogmatisme stérile et électoralisme frileux.

 Concernant les enfants, par exemple, on remarquera que quand le département se désengage, notamment concernant les crèches associatives, la ville vient à leur rescousse. Nous avons faisant passer leurs subventions de 3200 à 4000€ par place. Manifestement, la majorité départementale pour sa part préfère faire des économies sur les places en crèche plutôt que sur les dépenses de personnel… Drôle de choix qui n’est pas celui de la ville de Nîmes, qui agit encore fortement dans le domaine de la petite enfance.

 Je pense aussi à la politique éducative menée dans le consensus par Jacky RAYMOND. Contrairement aux conseils d’établissement dans les collèges, ceux des écoles se déroulent sans contestation. Tout est fait avec pragmatisme et sens de l’écoute, et des programmes ambitieux se mettent en place, dans l’intérêt des enfants. Ainsi, cette année, je salue les 145 000€ supplémentaires accordés au budget de l’éducation qui permettront de développer l’accueil des enfants handicapés, le temps périscolaire l’apprentissage des langues vivantes, ou améliorer encore la propreté et l’hygiène des écoles. Des réponses à des besoins exprimés par la communauté éducative et auxquels la majorité municipale a su répondre.

 Et quand on parle des attentes de la communauté éducative, que dire de votre attitude vis-à-vis des demandes répétées de certains collèges en matière de vidéo-surveillance. La valse hésitation qui a été la vôtre cette semaine sur ce sujet serait risible, si le sujet n’était si grave. Une fois encore, c’est la ville qui supplée vos carences, car nous consacrerons cette année 402 000€ à la vidéo-surveillance, qui a démontré son efficacité, et à laquelle pourtant, par dogmatisme, vos amis du Conseil Général refuse de consacrer les investissements nécessaires.

 Quand on connaît le souci et le coût que représente l’insécurité, le vandalisme, et les cambriolages à nos concitoyens ; la difficulté, pour les forces de police, de lutter contre des délinquants de plus en plus jeunes, de plus en plus violents, on ne peut pas agir par dogmatisme, et encore moins dans l’angélisme.

 A ce titre, le recrutement de 8 policiers municipaux supplémentaires est une nécessité que mesure absolument Richard TIBERINO que je sais tout à fait concerné par le sujet.

 Voilà quelques points que je voulais souligner. Des points auxquels nous sommes, au Nouveau Centre, particulièrement sensibles, et pour lesquels, j’essaie de me faire entendre au Conseil Général… avec, malheureusement, la plus grande difficulté. L’éducation et la sécurité, deux thèmes qui pourtant, devraient être la priorité de toutes les collectivités.

 Ce n’est malheureusement pas le cas au Conseil Général. Et je le re-dis, tout cela, en raison d’une attitude dogmatique et électoraliste, car lorsqu’on mène, comme le fait Yvan LACHAUD, une politique financière rigoureuse et anticipée, on peut dégager des marges de manœuvre pour les priorités, sans augmenter les impôts comme le fait régulièrement le Conseil Général et le Conseil Régional.

 Le  groupe Nouveau Centre votera donc sans réserve ce budget 2011.

Le Bureau politique du Nouveau Centre s’est réuni mercredi 24 novembre 2010 sous la présidence d’Hervé MORIN.

 A l’unanimité de ses membres, le Bureau politique a adopté la résolution suivante :

 « Le Nouveau Centre regrette que la composition du Gouvernement ne reflète pas le pluralisme, l’équilibre et la diversité dont la société française mais aussi la majorité ont tant besoin, dans une période où notre pays traverse de graves difficultés.

 Le Nouveau Centre réaffirme sa détermination à poursuivre et à amplifier la reconstruction du centre qu’il a engagée dès 2007. Le Nouveau Centre, ce sont aujourd’hui 16 000 adhérents, 40 parlementaires et près de 2 000 élus locaux.

 Le Nouveau Centre est pleinement engagé en faveur d’un rassemblement des centres qui doit s’inscrire dans la clarté, sans arrières pensées.

 Ce rassemblement doit s’opérer dans un cadre qui n’est pas un préalable au dialogue avec nos partenaires mais un objectif clairement déterminé qu’il s’agira d’atteindre au terme de nos discussions.

 Le rassemblement de la famille centriste ne peut s’opérer qu’entre formations politiques non seulement autonomes mais indépendantes de l’UMP. S’il prend la forme d’une structure partisane nouvelle, il devra s’accompagner simultanément d’une recomposition de la représentation des parlementaires centristes à l’Assemblée nationale et au Sénat.

 Dans le même temps, et sans que cela soit contradictoire, le Nouveau Centre réaffirme sa détermination à exprimer ses convictions et ses différences dans un esprit de responsabilité. Les centristes ont un message politique qui leur est propre et qu’ils doivent être en mesure de porter devant les Français lors de l’élection présidentielle de 2012.

La crise financière européenne actuelle démontre à quel point nous avons besoin d’une Europe politique intégrée bien au-delà d’une Europe seulement monétaire. Ce fédéralisme européen et la fédération d’Etats-nations que nous appelons de nos vœux sont plus que jamais d’actualité.

La démocratie française a besoin de ce pluralisme pour garantir l’équilibre et la modération. Comme c’est le cas partout en Europe, la coalition entre partis autonomes est facteur d’équilibre et de contre-pouvoir nécessaire au sein même de l’exécutif.

 L’expression d’un centre fort et indépendant est plus que jamais nécessaire au pays et indispensable à la victoire de la majorité en 2012 ».

Le groupe Nouveau Centre  se félicite de l’adoption par le Sénat d’un amendement centriste prévoyant en 2013 de réfléchir à une réforme systémique dite retraite par points.

« C’est une très grande avancée que nous demandons depuis des années avec le Nouveau Centre. Nous devons désormais engager les discussions pour aller vers une simplification de notre système de retraite avec mise en extinction des régimes spéciaux. Une telle réforme demande du temps, une phase transitoire longue, c’est pourquoi il est urgent de l’engager. Une réforme systémique, c’est ensemble, avec tous les acteurs que nous la réussirons. », rappelle les députés NC.

Le groupe Nouveau Centre souhaite la mise en place d’une réforme systémique avec des taux de cotisation, des durées de cotisation et des prestations identiques. Ainsi, ce régime unique impliquera la mise en extinction des régimes spéciaux. Il permettra la liberté de choix de départ en retraite, mais surtout l’équilibre financier puisque les partenaires sociaux définiront chaque année la valeur d’achat et de liquidation du point Ce régime par points devra être géré par les partenaires sociaux.

Par ailleurs, Yvan LACHAUD, député du Gard, et Président de notre fédération départementale avait également appelé les députés à un devoir d’exemplarité et plaidé pour un alignement du régime des parlementaires sur le régime général, soutenu en cela par l’ensemble du groupe dont notamment, Charles de Courson, Philippe Vigier, et Thierry Benoit.

Nous nous félicitons par conséquent de voir, une fois de plus, la cohérence et le choix de la responsabilité l’emporter sur la démagogie et la mauvaise foi dans cette réforme essentielle.  Il s’agit en tout cas d’un test essentiel sur la viabilité à brève échéance de nos institutions.

Le Conseil Départemental du Nouveau Centre s’est réuni hier soir, lundi 5 juillet, pour évoquer, notamment, la question des prochaines élections cantonales de mars 2011.

Thierry PROCIDA a fait le bilan d’un Conseil Général ni économe, ni performant avec l’argent de nos impôts, et a souligné la nécessité de changer l’exécutif départemental à l’occasion de ces élections où la majorité peut basculer. Tirant les conséquences des propos du Conseiller Général de Nîmes II, le Député Yvan LACHAUD, a, pour sa part, appelé à une nécessaire union de l’opposition départementale.

Au cours de cette réunion, un principe a été retenu, celui de « protéger » les sortants en les excluant des négociations si un accord est trouvé entre le Nouveau Centre et l’UMP.

Des objectifs ont également été retenus par les membres du Conseil Départemental. Ils souhaitent en effet, un tiers des candidats sur les vingt cantons renouvelables.

Un calendrier a été proposé indiquant que les investitures définitives devraient intervenir d’ici la fin septembre.

par Xavier GAUTRUCHE, Secrétaire Départemental du Nouveau Centre .

La réaction du Maire de Nîmes à l’annonce de l’installation d’une base de défense à Nîmes a de quoi surprendre.

 Monsieur FOURNIER a soutenu Nicolas SARKOZY qui dans son programme, a, toujours annoncé que les dépenses publiques devaient diminuer afin de ne pas augmenter les impôts de nos concitoyens.

 Une fois élu, le Président de la République et la Majorité Présidentielle, dont le Sénateur-Maire de Nîmes, jusqu’à nouvel ordre, fait toujours partie, ont décidé de mettre en place une révision générale des politiques publiques afin d’en réduire les coûts.

 Dans ce cadre, le redéploiement territorial de la défense a amené l’Etat-Major à proposer la fermeture de la base aéronavale de Nîmes-Garons. Le Président de la République, le Premier Ministre, et le Ministre de la défense ont pris alors cette décision, comme cela a été le cas pour les installations militaires de nombreuses villes de France, et tout près de chez nous à Montpellier.

 Cela ne fait plaisir à personne, mais on ne peut pas toujours demander au voisin de faire des efforts sans en faire soi-même. Telle est en effet notre éthique au Nouveau Centre, et nous pensons la partager avec tous ceux qui veulent réformer notre pays et lutter contre l’immobilisme.

 C’est une attitude constructive et prévoyante qui permet aujourd’hui à la la ville de Nîmes d’obtenir une base de défense et de la confirmer dans l’échiquier militaire français.

 C’est, nous en sommes persuadés, parce que nous ne pouvions pas, à la fois, nous arc-bouter sur la préservation de la Base aéronavale, après avoir sauvé la Cour d’appel de Nîmes, obtenu une université autonome et demandé une gare TGV que notre devoir était de négocier avec le gouvernement plutôt que de s’opposer de façon systématique.

 C’est l’attitude que soutiennent de nombreux français qui ne veulent pas que notre pays s’enfonce dans le conservatisme et l’immobilisme.

Yvan LACHAUD se démultiplie… l’infatigable député de la 1ère circonscription du Gard est sur tous les terrains.

A l’Assemblée Nationale il planche depuis quelques semaines sur la création des maisons d’Assistants Maternels à travers l’examen et le vote d’une proposition de loi. Il est l’invité de LCP pour la séance continue ce mercredi à 16h, et participera à un débat sur le sujet à l’antenne de Sud Radio, jeudi à 12h40.

Entre Nîmes et Paris, il travaille également depuis quelques mois, en collaboration avec le Recteur de l’Académie de Montpellier, à l’implantation d’une Université de Technologie (école d’ingénieurs publique) qui viendrait renforcer l’offre de formation de l’enseignement supérieur nîmois. Il sera, vendredi matin à 8h, l’invité de France Bleue Gard Lozère.

Enfin, en début de semaine, il recevait le créateur de « La Fête de Voisins », pour en collaboration avec les comités de quartiers nîmois et les communes de sa circonscription soutenir et donner encore plus d’ampleur à cette occasion conviviale de mieux connaître ceux qui partagent notre quotidien. Toutes les personnes qui souhaiteraient organiser une telle rencontre dans leur immeuble ou autour de chez eux, sont donc invités à prendre contact avec la permanence parlementaire afin de retirer le stock de matériel qui peut leur être mis à disposition pour les aider dans l’organisation.

Nous ne manquerons pas de reparler de ces dossiers dans les prochaines semaines. Nous savons par ailleurs, que le député gardois, se penchera également tout particulièrement sur la question des mineurs délinquants, et prendra toute sa part dans le débat sur la réforme des retraites.

Suivez toute son actualité sur son blog:  http://yvanlachaud.blogspirit.com

octobre 2018
L M M J V S D
« Nov    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

RSS Le Nouveau Centre

  • Comment détecter les faux profils coquins
    Arnaques sur les sites de rencontre Les faux profils coquins existent sur tous les sites de rencontre qui existent en ce moment sur toute l’Europe. Il faut toujours rester vigilant, sans toutefois dramatiser. Le plus important, c’est que vous soyez conscient du phénomène et que vous mettiez dans un coin de la tête l’éventualité d’avoir Read More → […]

RSS Yvan LACHAUD

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

Adhérer en ligne

Publicités