You are currently browsing the tag archive for the ‘Elections’ tag.

Julien Devèze, délégué départemental, mais également Secrétaire national en charge des questions institutionnelles , a réagi sur son blog aux résultats de la primaire socialiste.

Il y voit « de nombreux paradoxes« , et un aboutissement logique et un « aboutissement de la logique de personnalisation/peopolisation de la Vème République » dont Ségolène Royal est une victime expiatoire.  « Les primaires démontrent à ces « people » la fragilité de « ce qu’ils incarnent ». Ils devront donc être prêts comme aux Etats-Unis, à gagner ou s’éclipser. »

Reconnaissant à Montebourg et à Manuel Valls d’avoir donné « de la profondeur à un débat politique un peu plat entre les candidats favoris« , il estime que l’arbitre du second tour, l’est « bien malgré lui » dans un mode de scrutin (majoritaire à deux tours) où il est bien difficile de faire entendre les voix de ses électeurs et où il est tentant de rester dans un « ni-ni » critique.

Il revient d’ailleurs dans un second billet publié hier soir sur les négociations que tente de mener Arnaud Montebourg face aux deux candidats, et de constater sous un titre un brin provocateur: « la démocratie représentative existe en France… 3 jours tous les 5 ans! »

A l’heure où la VIème République revient dans le débat public, il dresse enfin un tableau comparatif entre les modifications constitutionnelles proposées par Montebourg et la convention pour la 6ème République, et les idées centristes en la matière. Régime parlementaire, face à régime présidentiel: deux conceptions de notre démocratie se font face, partant cependant d’un même constat: la nécessité de changer les institutions « usées » de la Vème république.

Un café-débat des jeunes centristes aura d’ailleurs lieu sur ce thème mercredi 19 octobre à 19h aux Trois Maures. Une rencontre où le mot débat prendra tout son sens, comme d’habitude chez les Jeunes Centristes, puisque Julien DEVEZE sera opposé à Nicolas CADENE, n°2 du PS gardois sur ce sujet. Venez nombreux!

Publicités

Les responsables départementaux du Nouveau Centre et de l’UMP se sont retrouvés ce matin afin de trouver un accord entre les deux partenaires de la Majorité Présidentielle dans la perspective des prochaines élections cantonales.

 Concernant la question des conseillers généraux sortants de l’actuelle opposition départementale dont le canton est renouvelable en 2011, au nombre de trois dans le département, le principe retenu est celui de leur investiture automatique.

 Pour les autres cantons, les deux formations investiront des candidats d’union, excepté sur Nîmes III et Nîmes IV, sur lesquels on assistera à une « primaire ». « Un code de bonne conduite » entre les candidats des deux formations sera néanmoins appliqué.

 

Vauvert : Philippe VELLAS (UMP)

Sommières : Eline ENRIQUEZ-BOUZANQUET (Nouveau Centre)

Saint Chaptes : Claude VIAN (UMP)

Uzès : Jean-Luc CHAPON (Parti Radical)

Roquemaure : Yves CAZORLA (UMP)

Alès Ouest : Jean-Charles BENEZET (Nouveau Centre)

Alès Nord-Est : André NAL (DVD)

Saint-André de Valborgne : Régis BOURRELLY (Nouveau Centre)

Le Vigan : Pascaline DRUYER (UMP)

Si j’ai choisi de centrer mon message sur une valeur fondamentale, que le philosophe André Comte-Sponville aurait pu retenir dans son « Petit traité des grandes vertus », c’est que le respect fait aujourd’hui trop souvent défaut dans les relations sociales.
Aussi ai-je souligné l’importance du respect, dans la vie publique comme dans la sphère privée.

Et j’ai tenu en substance le propos suivant :
« Je suis et serai respectueux de vous-même comme de moi-même :
– en ne vous promettant rien que je ne puisse réaliser ; et en traitant individuellement, avec le maximum de célérité, chacun des dossiers ou chacune des situations que vous me soumettrez.
– en agissant sans cesse dans la plus totale transparence et dans un réel esprit de confiance ; ce qui me conduira à rendre compte de mon action aux habitants du 4ème canton deux fois par an, au terme de chaque semestre ;
– en assumant complètement mes engagements et en allant toujours au bout de tout ce que je peux faire, comme doit agir tout élu de proximité ;
– en exerçant pleinement ma responsabilité d’élu et en participant à tous les débats majeurs, susceptibles d’avoir un impact sur notre vie au quotidien ».

C’est que je suis un homme d’engagement, qui considère que l’élection impose un surcroît de devoirs et de responsabilités. J’ai d’ailleurs toujours fondé mon action sur les valeurs républicaines et humanistes, en particulier le respect dû à l’Autre, quelles que soient sa sensibilité et l’opinion qu’il exprime – c’est l’une des significations de mon slogan de campagne, « Parce que votre respect se mérite ».

Rose Da Costa et Jean-Claude Feybesse entourés d'Yvan Lachaud (à gauche) et de Julien Devèze (à droite)

Jeudi 4 novembre, la fédération Nouveau Centre du Gard tenait une conférence de presse pour présenter ses candidats nîmois aux journalistes.

Rose DA COSTA, Conseillère municipale à Nîmes, déléguée aux centres sociaux, partira donc sur le 3ème canton nîmois, accompagnée de Jean-Claude FEYBESSE, lui aussi conseiller municipal délégué aux festivités et aux traditions. Tous deux connaissent bien les quartiers populaires qui composent le canton par l’engagement associatif qui est le leur. Rose s’est en effet beaucoup investie dans l’action sociale, quand Jean-Claude est pour sa part très actif au niveau des associations culturelles et des comités de quartier.

Jacky Raymond entouré d'Yvan Lachaud (à droite) et de Thierry Procida (à gauche)

Sur le 4ème canton, c’est Jacky RAYMOND, Inspecteur d’académie honoraire, et Adjoint au Maire en charge de l’éducation qui représentera le Nouveau Centre. Si sa suppléante n’est pas encore désignée, il oeuvre déjà depuis plusieurs mois dans un secteur de la ville qu’il connait bien pour y avoir habité pendant des années. Son engagement associatif est également important puisqu’il préside l’association des pupilles de l’enseignement public.

Sur le 5ème canton de Nîmes, le Nouveau Centre n’a pas officiellement investi de candidat dans l’attente du résultat des négociations départementales avec nos partenaires de la majorité présidentielle.

Hervé Morin, Président du Nouveau Centre, prend acte des résultats décevants de la majorité aux élections régionales.

« En dépit de la victoire en Alsace et à la Réunion, il faut désormais analyser avec lucidité  les messages d’inquiétude et d’impatience que les Français nous ont adressé à travers cette élection.

Dans le contexte de crise économique et sociale sans précédent, nous n’avons pas suffisamment expliqué l’absolue  nécessité d’engager les adaptations indispensables qui permettront à notre pays de se réformer  pour un retour à la croissance et à l’emploi.

Le vote de ce soir ne doit pas provoquer le retour à l’immobilisme mais au contraire renforcer notre détermination à améliorer la vie des Français et préparer l’avenir de notre pays.
Pour le Nouveau Centre, ce scrutin nous impose de poursuivre le rassemblement de la famille centriste.
Dans ce cadre, il revient au Nouveau Centre de faire vivre les valeurs d’humanisme, de liberté, et l’idéal européen, au cœur de l’identité centriste.

C’est par une expression plus visible de la famille centriste au sein de la majorité que nous pourrons à nouveau mobiliser toutes celles et ceux qui se sont détournés de la majorité présidentielle à l’occasion de ce scrutin régional. »

Yvan Lachaud, Secrétaire Général du Nouveau Centre et Député du Gard, estime pour sa part qu’il s’agit là d’un « vote sanction ».

« Ce vote montre qu’il est difficile de faire des réformes dans ce pays. La montée du Front National exprime des difficultés en matière de gestion de l’insécurité. L’espoir donné pour plus d’ordre n’a pas été satisfait et cela a amené un vote refuge sur le FN.

Face à cette situation, nous devons nous projeter dans l’avenir et le Président de la République doit renforcer sa majorité dans la diversité.

Les centristes doivent par ailleurs réfléchir afin de réunir un vrai parti de centre droit pour le futur. »

Julien Devèze, chef de file du Nouveau Centre pour ces élections régionales, a tenu à rendre hommage à Raymond Couderc, « même si le résultat n’est pas satisfaisant, il a su garder sa ligne, et ne pas céder aux sirènes du populisme et de la démagogie. Nous pouvons être fiers du sérieux de notre campagne. »

« Merci à tous ceux qui ont cru en moi, qui depuis le mois de juillet, où nous avons commencé à préparer le projet, jusqu’à ce dimanche pour tenir les bureaux, nous ont aidé dans cette campagne à faire avancer nos idées.

Ce soir nous ne sommes pas élus, mais notre devoir est de continuer à exprimer la voix de ceux qui croient que notre pays a besoin de se rassembler plutôt que se diviser; de se réformer plutôt que de regarder en arrière; d’avoir un projet d’avenir plutôt que de céder à l’air du temps! »

Mercredi 4 février, devant près de 250 personnes réunies à la permanence nîmoise du Nouveau Centre, Julien DEVEZE, Chef de file régional du NC pour les élections régionales en Languedoc-Roussillon, a présenté aux adhérents les grands axes de la campagne qui va être menée derrière Raymond COUDERC, Sénateur-Maire de Béziers et  Tête de liste régionale, et Eddy VALADIER, Premier Adjoint au Maire de St Gilles et Tête de liste gardoise.

« Raymond COUDERC est un homme ouvert, intelligent, doté d’un grand sens de l’écoute et avec lequel nous partageons les mêmes valeurs » a déclaré Julien DEVEZE, « nous avons pu trouver très rapidement un terrain d’entente sur le projet d’avenir que nous devons porter dans cette région. »

Il a ainsi pu détailler les thèmes que le Nouveau Centre entendait tout particulièrement défendre dans cette campagne: l’adéquation entre la formation des jeunes et les besoins des entreprises; le développement des secteurs d’avenir comme les énergies renouvelables (en particulier solaire) et les éco-métiers; l’aide au développement commercial des agriculteurs et la diversification de leurs revenus;  l’adaptation de notre offre touristique aux nouvelles exigences des consommateurs; faire des transports en commun « une évidence » et plus seulement une « alternative« ; et enfin, évidemment, une gestion financière saine et responsable, tranchant singulièrement avec le gaspillage et le déséquilibre de l’actuel président de région « qui double les impôts, augmente la dette de 50%, pour faire diminuer la part de l’investissement dans le budget régional au profit de la communication dont il a porté le budget à 97 millions d’€ ».

Avec Eddy VALADIER, homme qu’il a appris à connaître et à apprécier tant pour sa franchise que pour son sens des responsabilités, Julien DEVEZE estime que « nous serons bien placés pour porter le message qu’il est temps d’en finir avec Georges FRECHE qui mène une politique personnelle, mais certainement pas au service des languedociens, et que nous avons un projet ambitieux et fédérateur à proposer à nos concitoyens. Grâce au dynamisme d’Eddy et de tous les co-listiers, nous saurons nous faire entendre et passer outre la communication de masse que pratique l’actuel président de région« .

Hélène ALLIEZ-YANNICOPOULOS, Adjointe au Maire de Nîmes en charge du Développement durable qui sera n°6 sur la liste, a pour sa part développé la question des secteurs d’avenir et des énergies renouvelables qu’elle met déjà en pratique à Nîmes.

Isabelle FONTAINE, infirmière à Garons, a pour sa part remercié Yvan LACHAUD et Julien DEVEZE de lui avoir fait confiance pour représenter son canton, la Vistrenque, et les valeurs du Nouveau Centre sur cette liste. Elle apportera sa connaissance du terrain, son dynamisme et les idées qu’elle a défendues lors de la préparation du projet centriste pour ces élections.

Enfin, Yvan LACHAUD, après avoir été félicité et remercié pour la qualité des négociations qu’il a menée pour le Nouveau Centre en France et dans la région en particulier, a pris la parole pour affirmer qu’avec des candidats comme ceux-là, dans l’union et le respect de tous, nous avions toutes les chances de remporter la victoire en Languedoc-Roussillon.

Il reste maintenant à informer nos concitoyens de ce projet de la Majorité Présidentielle sur le terrain… et, que ce soit chez les candidats ou les militants,  ce n’est pas l’envie qui manque!

Julien Devèze & Eddy ValadierYvan Lachaud et les co-listiers gardois du Nouveau Centre accueilleront mercredi soir (19h) à la permanence de l’avenue Georges Pompidou, la tête de liste départementale Eddy Valadier. Premier Adjoint au Maire de St Gille et Vice-Président de Nîmes-Métropole, Eddy Valadier a 42 ans, et occupe les fonctions de chef de service à l’Agence de l’Eau.

LE NOUVEAU CENTRE DU GARD RECOIT EDDY VALADIER

MERCREDI 3 FEVRIER 19h – PERMANENCE DE NIMES

Sous la houlette d’Eline Enriquez-Bouzanquet, Président des Jeunes Centristes du Languedoc-Roussillon, les JC organisent samedi 6 février de 15h à 20h, le premier séminaire régional de leur formation. Il sera évidemment question des régionales avec la présence de Julien Devèze, Chef de File Nouveau Centre pour ces élections en Languedoc-Roussillon, d’Eddy Valadier, Tête de liste de la Majorité Présidentielle dans le Gard, et d’Yvan Lachaud, Secrétaire Général du Nouveau Centre.

Les sujets abordés seront multiples, mais l’accent sera mis sur les questions de formation et d’enseignement supérieur; ainsi que sur la problématique de l’installation des Jeunes Agriculteurs atour de tables rondes avec des représentants syndicaux des Etudiants.

SEMINAIRE REGIONAL DES JEUNES CENTRISTES

SAMEDI 6 FEVRIER A PARTIR DE 15h – Le Dolium – CAVEIRAC

LE PROGRAMME COMPLET DE CETTE JOURNEE, CETTE SEMAINE SUR CE SITE

Y. Lachaud, V. Mennesson, H. Morin, C. Cecchi, J.J. Pons, A. Brunet & J. Devèze lors de la venue d'Hervé Morin à Perpignan le 25 janvier 2010

C’est à l’occasion d’un Congrès Régional des élus locaux marqué par la présence du Président du Sénat Gérard LARCHER, que Raymond COUDERC, Sénateur-Maire de Béziers, et Tête de liste de la Majorité Présidentielle en Languedoc-Roussillon a présenté ses co-listiers.

 Vous pourrez en retrouver l’intégralité sur son site de campagne: www.laregion2010.fr

 Pour ce qui concerne le Nouveau Centre, 9 de ses représentants figureront sur les listes.

Dans le Gard, Julien DEVEZE, Chef de file régional du parti centriste pour ces élections, sera n°5 sur la liste gardoise, derrière la Tête de liste départementale Eddy VALADIER. Immédiatement après lui, à la 6ème place, Hélène ALLIEZ-YANNICOPOULOS, suppléante d’Yvan LACHAUD, et Adjointe au Maire de Nîmes en charge du Développement Durable. A la 13ème place, Régis BORELLI, Maire de St André de Valborgne, représentera le monde rural pour le Nouveau Centre, suivi, à la 14ème place d’Isabelle FONTAINE, Infirmière à Garons.

 Pour l’Hérault, c’est l’avocat Jean-Jacques PONS qui représentera en 3ème position le NC. Catherine CECCHI, Cadre de santé, sera en position éligible à la 12ème place. Pascale MAGAND-GARCIA, puéricultrice à Montpellier et responsable de « Femmes au Centre » Hérault viendra compléter cette équipe.

 Dans les Pyrénées Orientales, Annabelle BRUNET, jeune vice-présidente de l’Agglo de Perpignan en charge de l’Enseignement Supérieur, vient constituer le binome gagnant juste derrière la Tête de liste départementale Jean CASTEX.

Hélène Alliez-Yannicopoulos & Yvan Lachaud

 Enfin, dans l’Aude, c’est la viticultrice de Lézignan-Corbières, Viviane MENNESSON qui occupera la 6ème place pour le Nouveau Centre.

 Une équipe compétitive et soudée pour défendre les valeurs et les idées du Nouveau Centre dans cette liste « rajeunie et ouverte » de la Majorité Présidentielle pour « Changer en Languedoc-Roussillon, avec Raymond COUDERC »!!!

Lors d’une conférence de presse à la permanence de campagne de la Majorité Présidentielle à Montpellier, Yvan LACHAUD, Secrétaire Général du Nouveau Centre, Julien DEVEZE, Chef de file du parti centriste pour les élections régionales en Languedoc-Roussillon, et les chefs de file départementaux du Nouveau Centre pour les élections régionales ont fait part de leur soutien à Raymond COUDERC.

Yvan LACHAUD a resitué le contexte national de l’accord UMP-NOUVEAU CENTRE et a évoqué sa déclinaison régionale qui porte sur les hommes comme sur les projets. Il a rappelé que les élections européennes et les municipales à Perpignan avait montré l’efficacité de la stratégie d’union de la majorité présidentielle, et qu’en matière électorale « 2+2=5 ».

Julien DEVEZE, 32 ans, coordonnateur du projet Nouveau Centre, a présenté pour sa part les grandes orientations que les centristes comptaient défendre dans cette campagne. En l’occurrence, la réponse aux défis que pose l’avenir dans notre région, et en premier lieu celui du développement durable et de la précarité énergétique. Il a, par ailleurs, fustigé « une politique régionale qui s’affiche partout, mais que l’on ne voit nulle part ». Tout le contraire de la philosophie de Raymond COUDERC, qui selon le jeune gardois a un style fait d’humilité, d’ouverture d’esprit et de responsabilité. « Je suis fier de faire partie de son équipe » a-t-il déclaré en conclusion de son intervention. Il sera le troisième homme de la campagne gardoise derrière Eddy VALADIER et Christophe RIVENQ et sera accompagné d’Hélène ALLIEZ-YANNICOPOULOS, Adjointe au Maire de Nîmes en charge du Développement Durable qui elle sera en 6ème position.

Annabelle BRUNET, 33 ans, Vice-Présidente de l’agglomération de Perpignan déléguée à l’Enseignement Supérieur, sera le binôme de Jean CASTEX dans les Pyrénées Orientales. Faisant le constat que son département était la seule zone frontalière qui ne bénéficiait pas de cet atout dans son économie, elle a annoncé que la future majorité régionale « ferait preuve de l’imagination qui fait actuellement défaut à Georges FRECHE pour développer ses liens avec la Catalogne et l’efficacité de l’Euro-région ».

Jean-Jacques PONS,  avocat, et ancien Conseiller Général de l’Hérault, a illustré quant à lui la nécessité de changer profondément la manière de gérer financièrement cette région. « Il faut mettre un terme au gâchis financier que constituent les charges de fonctionnement en perpétuelle augmentation au détriment des investissements. En 5 ans, le coût de la collectivité a doublé pour le contribuable, et l’endettement a considérablement progressé, sans pour autant constater l’émergence de projets structurants ». Il sera en troisième position dans l’Hérault.

Viviane MENNESSON,  viticultrice et correspondante régionale Nouveau Centre pour l’Aude, a participé à la construction du projet Nouveau Centre sur la partie agricole. « Notre profession souffre énormément, au-delà de ce qu’elle attend de l’Etat, notamment au niveau des charges sociales, mérite qu’on s’occupe d’elle autrement que par des mots ! La région peut et doit apporter de nouvelles solutions pour aider les agriculteurs à vivre de leur travail ».

Raymond COUDERC s’est dit satisfait du soutien et de l’apport du Nouveau Centre sur sa liste, « des personnes compétentes et motivées » et des « propositions sur lesquelles nous travaillons aujourd’hui en commun pour le projet régional ».

L’ensemble des candidatures centristes sur les listes départementales de la Majorité Présidentielle seront dévoilées d’ici le 31 janvier, les 2ème et 3ème tiers des listes étant toujours en négociation.

« Je me réjouis de cet accord national. L’union a déjà fait les preuves de son efficacité lors des élections européennes, je ne doute pas qu’il s’agisse de la meilleure solution pour prendre la Région à Georges FRECHE. »

 C’est ainsi que Julien DEVEZE, le jeune chef de file du Nouveau Centre en Languedoc-Roussillon, a accueilli l’annonce de l’accord national entre son parti et celui de Xavier BERTRAND.

 « Il y a eu un respect mutuel au cours de ces négociations. Une véritable volonté de construire, en ayant conscience que dans le cadre électoral, 2+2=5 ! C’est dans le respect des sensibilités de chacun, ainsi que de leur expression, que nous parviendrons à convaincre une majorité de languedociens. » A présent, les négociations régionales vont pouvoir commencer, et Julien DEVEZE qui « connaît l’ouverture d’esprit de Raymond COUDERC » ne doute pas que celles-ci se feront dans la même ambiance qu’au niveau national.

 Des rencontres vont être très prochainement organisées pour discuter du projet  que la liste d’union défendra. Le Nouveau Centre Languedoc-Roussillon a d’ores et déjà fait état du projet qu’il prépare depuis le mois de juin autour de la notion de « responsabilité » et de la vision à long terme des enjeux de la Région. Sobriété financière, développement durable, nouvelles synergies économiques et investissement massif dans les transports ferroviaires font partie des priorités qui seront défendues par les centristes.  C’est à partir du 12 décembre, date à laquelle, le parti centriste tiendra son conseil national pour valider ses projets régionaux, que le Nouveau Centre publiera l’ensemble de ses propositions.

 Reste qu’un projet mérite également d’être porté par des représentants, et, pour le Nouveau Centre, leur nombre devrait avoisiner, les 20% des postes éligibles.

janvier 2018
L M M J V S D
« Nov    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

RSS Le Nouveau Centre

  • Comment détecter les faux profils coquins
    Arnaques sur les sites de rencontre Les faux profils coquins existent sur tous les sites de rencontre qui existent en ce moment sur toute l’Europe. Il faut toujours rester vigilant, sans toutefois dramatiser. Le plus important, c’est que vous soyez conscient du phénomène et que vous mettiez dans un coin de la tête l’éventualité d’avoir Read More → […]

RSS Yvan LACHAUD

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

Adhérer en ligne