You are currently browsing the category archive for the ‘Economie’ category.

La tournée nationale de Charles de COURSON sur la dette continue. Le mardi 1er décembre avait lieu l’étape héraultaise à la faculté d’économie de Montpellier. Dans un amphithéâtre de plus de 80 personnes, Charles de COURSON, député de la Marne, vice-président de la commission des finances de l’Assemblée Nationale et trésorier du Nouveau Centre, a présenté la stratégie qu’il faudrait adopter, selon lui, pour éviter de léguer à nos enfants un héritage aussi pesant. Cette conférence a été suivie d’un diner convivial avec les membres du bureau de la fédération de l’Hérault.

Publicités

Le Nouveau Centre, par la voix de son président Hervé MORIN,  a fait part, hier, mardi 27 octobre, au Premier Ministre,  de ses propositions concernant les choix d’investissements stratégiques pour l’avenir.

 Ces propositions sont placées dans l’esprit de responsabilité que notre société se doit d’avoir pour l’avenir, afin de l’aider à faire face aux défis qui se posent à notre économie ; mais aussi à répondre dès aujourd’hui, aux problématiques complexes de la dépendance et du vieillissement de la population.

 Le suivi des investissements doit être affecté à une structure ad hoc fondée sur des objectifs clairs sur le modèle du Partenariat Public/Privé rapprochant les entreprises, les universités et les pouvoirs publics.

 Il seraient déclinés autour de trois axes :

 Le premier est celui d’un plan de solidarité qui financerait l’amorçage d’une refonte complète de notre système de prévoyance face à la dépendance. Basée sur une logique assurantielle, l’Etat devra néanmoins intervenir pendant 5 ans à hauteur de 1,5 milliards d’€ par an pour « amorcer la pompe ». Il s’agit, pour le Nouveau Centre d’une priorité, car le coût annuel de la dépendance ne tardera pas à atteindre les 80 milliards d’€.

 Le deuxième axe répondrait au défi de l’innovation économique. Les énergies renouvelables seront au cœur de la future croissance, le Grand Emprunt doit permettre à la France d’être au rendez vous en finançant des investissements dans les bio-technologies et bio-énergies, dans les technologies de transformation de la chaîne organique, et dans les éco-technologies qui permettront notamment la mise en place d’un réseau de recharges pour voitures électriques.

 Enfin, un plan environnemental permettrait à la France de rattraper son retard dans le domaine de la fabrication des structures et biens d’équipements dans les énergies renouvelables. Le marché de la construction et de la fourniture en biens d’équipement durables est dominé par les constructeurs allemands et scandinaves. Ce développement pourrait être soutenu par un grand plan « Eco-Quartiers » sur le modèle des plans de rénovation urbaine.

 Autant de secteurs dans lesquels doivent également s’engager notre région qui possède bien des atouts naturels pour le faire, à condition de les valoriser.

NOUVEAU CENTRE CANTONPierre MAUMEJEAN, Conseiller Municipal d’opposition à Aigues-Mortes et délégué de la Section cantonale du Nouveau Centre, a demandé à Yvan LACHAUD de transmettre un courrier à Hervé MORIN, afin que ce dernier, Président National du Nouveau Centre et Ministre de la défense puisse sensibiliser le gouvernement à la question, brûlante, des saliniers d’Aigues-Mortes.

Un plan social, dit de restructuration, prévoit en effet une suppression de 60 emplois, dont une grande partie sous la forme de « licenciements secs ».

 Des erreurs de gestion incontestables et des investissements hasardeux sont la cause de ce désastre économique qui pourrait à bref terme conduire, d’abord à une réduction de 50% de la production de sel, puis à la fermeture de l’entreprise.

 » les saliniers […] demeurent convaincus de la viabilité de l’exploitation »

Et pourtant, les représentants des saliniers, que nous avons rencontrés, demeurent convaincus de la viabilité de l’exploitation  pour peu que l’on évite les lourdes erreurs du passé.

 Au plan local, bien qu’ignorés par Monsieur le Maire, porte-voix local de l’actuel Président de la Région Languedoc-Roussillon, les conseillers municipaux du Nouveau Centre, en harmonie avec les adhérents et les sympathisants de notre mouvement ont :

 –         noué des contacts étroits avec les délégués des saliniers,

–         diffusé une lettre ouverte à Monsieur le Maire d’Aigues Mortes afin qu’il convoque une séance extraordinaire du Conseil Municipal, qu’il ouvre en Mairie une pétition de soutien et qu’il provoque une réunion publique où les Présidents de la Région et du Département exposeront ce qu’ils comptent concrètement faire pour aider les salins d’Aigues Mortes,

–         sensibilisé autant que faire se pouvait, les médias,

–         remis le 9 courant aux représentants des saliniers une motion de solidarité signée par les conseillers du groupe d’opposition.

–         dénoncé l’immobilisme de l’actuelle municipalité dans le bulletin N1 de la Section Cantonale distribué cette semaine.                      

L’Aspect environnemental d’une fermeture des Salins est  un autre aspect fondamental de ce combat. 

« tout un équilibre écologique […] est menacé […] si l’activité salinière devait s’arrêter… »

C’est en effet tout un équilibre écologique qui est menacé et si l’activité salinière devait s’arrêter, c’est non seulement toute une faune et une flore typiques des milieux salés qui disparaîtrait, mais également tout un équilibre naturel qui serait rompu, pouvant avoir de graves répercussions sur l’ensemble de l’Economie de la Petite Camargue.

 Les plus hautes autorités de l’Etat doivent être alertées avant qu’il ne soit trop tard et qu’une catastrophe humaine, sociale, économique et écologique ne se produise.

YVAN LACHAUD REPAS ENTREPRISES ET LA CRISE 18 MAI 09 001Lundi 18 Mai 2009 la fédération du Gard à organisé par l’intermédiaire de son secrétaire départemental xavier Gautruche et Pierre Luc Petit Delcleve directeur de la CAPEB Gard un diner débat autour d Yvan LACHAUD et Julien DEVEZE  sur le thème les entreprises face à la crise.

 Plus de 50 Chefs d’entreprises ont répondu présents, cette soirée s’est déroulée dans une ambiance conviviale et sérieuse autour d’un excellent diner.

 Le duo Yvan LACHAUD et Julien DEVEZE à fait l’unanimité des participants,  par leur réponses justes et l’intérêt qu’ils ont su porter aux entrepreneurs,  lesquels sont tous demandeur d’un nouveau diner débat avec Yvan Lachaud et à parrainer de nouveaux chefs d’entreprises.

 Xavier Gautruche

Secrétaire départemental

Fédération du Gard

Vendredi 5 décembre à la Permanence de l’avenue Georges Pompidou les adhérents de la Fédération du Gard ont débattu de l’opportunité d’étendre les dérogations pour travailler le dimanche.

Animée par Jacques MERCIER, cette réunion a été l’occasion pour chacun d’exprimer son point de vue sur le sujet.

Il en est ressorti une très grande majorité d’opposition au principe du travail du dimanche. D’abord pour des raisons relatives à une inquiétude sur le fait que, de la liberté, on passe rapidement pour les salariés, à une « obligation » de travailler le dimanche.

Ensuite, parce que pour beaucoup, malgré les amendements déposés en commission, le travail du dimanche constitue surtout un avantage pour les grandes surfaces et les grandes enseignes capable de faire face au coût engendré par les majorations de salaire, face à des petits commerçants qui devraient gagner en sept jours, ce qu’ils gagnent aujourd’hui en sept. En effet, pour Michel PERIER, Conseiller Municipal de Nîmes en charge du Commerce et de l’Artisanat, le pouvoir d’achat n’est pas extensible, et ce n’est pas une augmentation du « temps de l’offre » qui créera une augmentation « de la demande », mais plutôt sa « dilution ».

Pour d’autres, travailler le dimanche reviendrait à remettre en cause un certain nombre de grands principes et de valeurs traditionnelles qui souffrent déjà assez comme cela dans notre époque consumériste. Hélène ALLIEZ-YANNICOPOULOS, Vice-Présidente de la Fédération NC du Gard, estime, en tant que mère de famille, que le dimanche est le jour privilégié du rassemblement familial et de la solidarité entre les générations. Si un membre de la famille commence à travailler ce jour-là, c’est sans doute une grande partie de l’âme de ce rassemblement qui s’en trouvera affectée.

Enfin, a contrario, certains des membres du Nouveau Centre estiment pour leur part, que le travail du dimanche est aujourd’hui une nécessité économique pour faire face à la crise. L’exemple est donné des régions frontalières qui voient chaque week-end leur chiffre d’affaire s’envoler de l’autre côté de la frontière où les magasins sont ouverts le dimanche.

Il est cependant important de noter que les petits commerces sont d’ores et déjà libres de travailler le dimanche tant qu’ils n’emploient pas de salariés.

En conclusion, Julien DEVEZE a fait part de la position personnelle d’Yvan LACHAUD, plutôt hostile au travail du dimanche. Vous pouvez la retrouver in extenso sur le blog du député.

juillet 2018
L M M J V S D
« Nov    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

RSS Le Nouveau Centre

  • Comment détecter les faux profils coquins
    Arnaques sur les sites de rencontre Les faux profils coquins existent sur tous les sites de rencontre qui existent en ce moment sur toute l’Europe. Il faut toujours rester vigilant, sans toutefois dramatiser. Le plus important, c’est que vous soyez conscient du phénomène et que vous mettiez dans un coin de la tête l’éventualité d’avoir Read More → […]

RSS Yvan LACHAUD

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

Adhérer en ligne

Publicités