You are currently browsing the monthly archive for janvier 2009.

Par Jacky RAYMOND, Secrétaire National Adjoint en charge de l’Education et du Projet. Président-délégué du NC-GARD

 

L’évaluation des élèves de CM2 vient de se dérouler dans toute la France, durant la semaine du 19 au 23 janvier, dans les domaines du français et des mathématiques. Une opération similaire aura lieu pour les élèves de CE1 du 25 au 30 mai 2009.

 

Ces deux niveaux constituent en effet des moments clefs dans le parcours scolaire des écoliers :

– le CM2, parce qu’il ouvre la porte du collège et qu’il nécessite, au regard de fragilités repérées et analysées, des réponses pédagogiques adaptées ;

– le CE1, parce qu’il permet, à l’issue du cycle 2 de l’école (passation fin mai), d’établir des constats individualisés, de poser des diagnostics fiables, en vue d’organiser les situations d’apprentissage et les soutiens appropriés aux besoins réels des élèves.

 

Aussi la polémique qui fait rage dans certaines écoles ne manque t-elle pas de surprendre. Et le refus d’enseignants de procéder à cette mesure des connaissances de leurs élèves dans deux secteurs déterminants pour l’ensemble des apprentissages ne laisse pas d’être choquant. Il l’est d’autant plus dans les écoles où des parents d’élèves manifestent contre l’évaluation et s’opposent à la passation des épreuves, arguant de l’impossibilité de mesurer des connaissances alors que « tout le programme n’a pas été fait », propos tenus par quelques représentants des enseignants ! Ou bien ces derniers méconnaissent le sens de cette évaluation – ce qui est inquiétant – ou bien ils déforment à dessein et caricaturent pour des raisons non avouables – ce qui est tout aussi préoccupant.

 

L’évaluation des élèves de CM2 a une double finalité :

– Fournir aux enseignants des données fiables sur les acquis et les déficits de leurs élèves afin de mettre en place les stratégies pédagogiques adaptées et l’accompagnement éducatif dont peuvent avoir besoin les plus fragiles.

– Favoriser le dialogue avec les parents, leur permettre de suivre, voire d’accompagner eux aussi, les progrès de leurs enfants, les aider à jouer au mieux leur rôle éducatif.

 

Comment réussir son parcours d’élève, dans l’enseignement primaire d’abord, dans l’enseignement secondaire ensuite, sans une solide formation de base à l’école ?

Or, le constat est malheureusement récurrent : trop d’élèves – les pourcentages varient selon les sources – entrent au collège sans maîtriser les savoirs fondamentaux, tels que les précisent les programmes de l’école primaire, et se trouvent ainsi rapidement mis en situation d’échec. Ce qui est inacceptable, d’abord pour les élèves eux-mêmes, de fait « exclus » du système scolaire et en grand danger personnel et social, ensuite pour l’institution, elle-même en échec, et pour la société, privée d’un inestimable potentiel humain.

 

L’évaluation est, de ce point de vue, un formidable levier pour faire évoluer les pratiques professionnelles, les rendre plus efficaces et contribuer ainsi à une organisation scolaire qui respecte les élèves et leur offre les meilleures chances de réussite.

Publicités

Vendredi soir 23 janvier 2009, la foule se pressait dans les salons de l’hôtel Holiday Inn à Nîmes pour la cérémonie des vœux d’Yvan LACHAUD, député Nouveau Centre de la première circonscription du Gard, et de sa suppléante, Hélène ALLIEZ-YANNICOPOULOS – de nombreux maires, et élus du département ; des représentants de l’UMP, notamment nîmois ; des responsables du monde de l’économie, de la culture et des associations ; des centaines de militants ou sympathisants du Nouveau Centre.

 

Les invité(e)s ont été accueilli(e)s à la fois par le Quintet Jazz Band d’Alain Rattier et des Camarguais(es) dans leurs magnifiques costumes traditionnels. Un accueil aussi agréable que chaleureux.

  

C’est avec beaucoup d’attention et d’intérêt qu’ils ont écouté les propos d’un Yvan LACHAUD serein et en pleine forme. Nos concitoyens sourds et malentendants en ont également bénéficié, grâce à la traduction simultanée en langue des signes.

 

Il a procédé à une rétrospective très claire des grandes réformes nationales de 2008 et des lignes de force de son action de parlementaire.

 

Puis il a tracé, avec un optimisme aussi affirmé que nuancé, les perspectives 2009 dans le contexte de crise financière, économique et sociale que nous connaissons – il a en particulier souligné le comportement inacceptable de l’entreprise Roux (BTP) vis-à-vis de ses salariés ; il a aussi mis en évidence les enjeux majeurs des élections européennes du printemps 2009.

 

Il a enfin récompensé quatre personnes qui se sont distinguées pour leur engagement et la qualité de leur action, les trois premières dans le champ social, la quatrième en sa qualité de président des Jeunes Européens du Gard.

 

 La soirée s’est poursuivie autour des buffets préparés par les militants du Nouveau Centre, sur les airs du Quintet Jazz Band… lesquels n’ont nullement gêné les multiples échanges et conversations de gens heureux de se rencontrer.

 

Jacky RAYMOND

Depuis une année et demie, l’école de « La Gazelle » à Nîmes coordonne un projet européen, dans le cadre d’un programme Comenius, avec des écoles d’Angleterre, de Hongrie et d’Italie.

 

 

Ce projet multilatéral répond à un quadruple objectif :

 

scientifique – Il est fondamental, compte tenu des déficits constatés de l’école à l’université, de rendre les élèves acteurs du développement des sciences et des technologies, de constituer une culture européenne commune à tous, de les aider à prendre conscience des grandes problématiques environnementales et à devenir des écocitoyens pleinement responsables de leurs comportements.

 

linguistique – Il est tout aussi indispensable, à l’heure de la communication planétaire, d’aider les élèves à s’approprier des compétences linguistiques et langagières, de conduire chacun d’eux au niveau A1 du cadre européen commun de référence pour les langues, afin qu’ils puissent comprendre des énoncés oraux simples et communiquer, en anglais, avec des élèves anglophones, qu’ils puissent produire des documents scientifiques partageables par tous.

 

informatique – Il importe, dans un univers globalisé de communication immédiate et de technologies de pointe, que l’école du XXI° siècle gagne la bataille des technologies numériques, qu’elle permette aux jeunes Français d’utiliser des supports numériques diversifiés et de se doter de savoir-faire essentiels dans la société d’aujourd’hui et de demain.

 

                                 culturel – Cette action a également pour visée majeure d’amener les élèves à  s’ouvrir aux autres, à s’enrichir de leurs différences, à élargir leur horizon culturel, à partir de leurs propres racines et traditions, à mener ensemble des activités qui les amènent à partager des valeurs humanistes et une éthique en matière d’environnement et de développement durable.

 

 

Une telle opération partenariale est à la fois :

 

innovante, par les démarches d’investigation mises en œuvre, au cœur du défi scientifique entre les élèves des écoles concernées – fabriquer un engin construit avec des éléments recyclés de son propre pays, qui se déplace en utilisant uniquement des énergies renouvelables ;

 

moderne, par la place centrale qu’il accorde aux outils informatiques, au sein de classes numériques, dans le but de sensibiliser les élèves à un usage ordinaire de ces derniers dans des situations multiples d’échanges, d’expérimentation, de discussion, de coopération, de production ;

 

responsable, par la volonté déterminée d’amener les élèves à comprendre la science comme un domaine indispensable à une évolution maîtrisée et positive de la planète, d’abord soucieuse des hommes et de leur environnement, à explorer, par le biais de problématiques scientifiques, la notion de citoyenneté européenne ;

fédérateur, par l’apprentissage partagé d’une langue commune – l’anglais – et la construction d’un vocabulaire scientifique commun, par la capacité progressive de communiquer et de produire ensemble.

 

 

Durant la semaine du 19 au 23 janvier 2009, l’école de « La Gazelle » a reçu quatorze enseignants hongrois et italiens pour un séminaire d’échanges sur les pratiques pédagogiques dans le domaine des sciences et de mutualisation de documents, de supports, de démarches scientifiques. Les enseignants hongrois (deux écoles), italiens (une école) et français se sont entretenus en anglais… parfois avec l’aide de collègues polyglottes.

 

Deux autres séminaires auront lieu en 2009, l’un en Hongrie au printemps, l’autre en Italie, dans le Basilicate, à l’automne.

 

Ces rencontres sont d’autant plus symboliques – au-delà de leur dimension fonctionnelle – qu’elles réunissent trois nations de l’Union européenne, dont deux des six pays fondateurs, signataires des traités de Rome le 25 mars 1957, la troisième de ces nations, au passé historique prestigieux, ayant rejoint l’Union le 1er mai 2004 et intégré l’espace Schengen en décembre 2007.

Et elles se déroulent durant une année particulière pour l’Europe, celle des élections européennes.

 

Une bien belle manière de contribuer à de nouvelles avancées pour l’Europe, dans un domaine aussi essentiel que celui de l’éducation.

 

Jacky RAYMOND

 

 

Au premier plan, Eline ENRIQUEZ-BOUZANQUET, aux côtés de Damien ABAD, Président National des Jeunes Centristes

Au premier plan, Eline ENRIQUEZ-BOUZANQUET, aux côtés de Damien ABAD, Président National des Jeunes Centristes

 

 

Vendredi 16 janvier, les Jeunes Centristes du Languedoc-Roussillon se sont retrouvés à Nîmes pour mettre sur pied leur fédération régionale, élire leur bureau et leur présidente, et développer les grands axes de l’année à venir.

 

 

 

C’est donc Eline ENRIQUEZ-BOUZANQUET, 24 ans, Conseillère Municipale à Nîmes depuis le mois de mars dernier qui a été élue par la cinquantaine de jeunes militants qui avaient fait le déplacement de toute la région jusqu’à la permanence de l’avenue Georges Pompidou.

 

Pour l’aider dans sa tâche, un bureau a également été élu, composé de 3 Vice-Présidents :

                  –     Loïc MENDES DOS SANTOS, de Perpignan, délégué aux Elections.

 

                            Et Laure ALTEIRAC, qui sera en charge de la communication.

 

Et d’un Secrétaire Régional, en la personne de Nicolas PIETRI.

 

Les jeunes ont également débattu de leur projet et des prochaines actions à venir, avec deux questions qui leur tiennent à cœur : celle de la Réforme du Lycée, et celle de la construction européenne, particulièrement d’actualité, en cette année d’élection du Parlement européen.

 

Les Jeunes de la région transmettront très prochainement à leurs élus, leur position, et leurs propositions sur la réforme du Lycée qu’ils jugent « absolument nécessaire ».

 

Sur l’Europe, Eline ENRIQUEZ-BOUZANQUET a notamment réaffirmé la nécessité pour les jeunes de se réapproprier l’idée européenne, laissée en jachère depuis le référendum de 2005.

images

Yvan LACHAUD,

 Secrétaire Général du Nouveau Centre, Président de la Fédération du Gard, Député du Gard

et Damien ABAD,

Président de Jeunes Centristes

vous invitent à participer à la première convention régionale des Jeunes Centristes du Languedoc-Roussillon,

VENDREDI 16 JANVIER à partir de 19 heures

à la permanence du 35 avenue Georges Pompidou à Nîmes.

Au programme, réunion d’organisation de la fédération des Jeunes Centristes du Languedoc-Roussillon.

A partir de 20h30, soirée à « la Suite », rue Fresque, dans le centre historique de Nîmes, avec apéritif dînatoire (participation aux frais 10€).

Nous vous remercions de confirmer votre présence avant mercredi 14 janvier, soit par sms au 06 15 24 36 67, ou par mail à l’adresse: nouveaucentre.gard@gmail.com

Nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire.

janvier 2009
L M M J V S D
« Déc   Mar »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

RSS Le Nouveau Centre

  • Comment détecter les faux profils coquins
    Arnaques sur les sites de rencontre Les faux profils coquins existent sur tous les sites de rencontre qui existent en ce moment sur toute l’Europe. Il faut toujours rester vigilant, sans toutefois dramatiser. Le plus important, c’est que vous soyez conscient du phénomène et que vous mettiez dans un coin de la tête l’éventualité d’avoir Read More → […]

RSS Yvan LACHAUD

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

Adhérer en ligne

Publicités