You are currently browsing the tag archive for the ‘Conseil National’ tag.

Les 600 conseillers nationaux du Nouveau Centre s’étaient donnés rendez-vous dimanche 20 novembre pour valider le projet national du Nouveau Centre pour 2012. Fruit du travail de plus d’un an mené par Jean-Marie CAVADA et Philippe VIGIER, le projet centriste compile les propositions formulées au cours de la douzaine de conventions nationales et des dizaines de conventions départementales sur de nombreux thèmes. Il en ressort un document réellement participatif au sein duquel les militants du Nouveau Centre peuvent se retrouver pleinement.

Ce conseil national a également été marqué par les interventions de la plupart des leaders centristes, mais a débuté, par le diagnostic sans concession de Dominique REYNIE, sur les attentes des français.

Charles de Courson a ensuite posé le cadre budgétaire de ce projet, indiquant « qu’il ne serait pas venu, si ce projet n’avait pas été chiffré », et que, « de quelque bord que l’on soit, on se doit de gérer de manière sérieuse la nation. C’est le principe de la règle d’or. » Ce projet s’inscrit donc dans la perspective de trouver les 63 milliards d’€ annuels qui manquent au budget de l’Etat pour ne pas être en déficit de fonctionnement. Si l’on ne devait jouer que sur les dépenses, cela impliquerait une baisse de budget de fonctionnement de l’Etat de 17%, ce qui relève de l’impossible. Pour le député de la Marne, il faudra donc « gagner 28 milliards d’€ sur les niches fiscales » ce qui ne lui semble pas être un « challenge immense », surtout au regard des enjeux: « si l’on arrive pas à gérer nos finances publiques, un régime autoritaire risque de prendre la place de la démocratie. » Au delà du rabot sur les niches fiscales, Charles de Courson préconise la mise en place d’un « bouclier emploi » basé sur une augmentation de la TVA pour améliorer notre compétitivité en diminuant les charges sociales qui sont assises pour les trois quarts des 440 milliards d’€ qu’elles représentent sur le travail… La TVA Emploi, permettrait avec une hausse de 4% du taux de TVA de faire rentrer 35 milliards dans les caisses et de faire baisser le coût du travail en France de 5,40%. « Aujourd’hui, les centristes sont les seuls à défendre aussi clairement cet engagement pour l’adaptation de notre financement social vers la consommation plutôt que la production. »

Catherine MORIN DESSAILLY, Sénatrice, et Jérémy COSTE, Président des Jeunes Centristes ont pour leur part fait valoir que la première force de notre nation devait être l’éducation. Pour la Sénatrice, il faut sortir de la vision « uniquement comptable de l’éducation », il ne faut ni du toujours moins, ni du toujours plus, mais repenser globalement l’école, sur l’autonomie et le modèle de ses établissements, sur ses rythmes scolaires, et aussi sur son modèle de formation.

Avec l’éducation, la sécurité est aussi une grande préoccupation des français. C’est le message délivré par Yvan LACHAUD  . Il a invité ses collègues centristes à se saisir de cette question pour qu’avec notre sensibilité humaniste nous apportions des réponses concrètes et efficaces au problème posé par la délinquance quotidienne que vivent nos concitoyens et les exaspèrent.

Sophie Auconie, députée européenne, et présidente de Femmes au Centre, a pour sa part décliné la priorité qui doit être donnée à l’Europe fédérale. Une europe capable de mettre en place un gouvernement économique, une politique industrielle, énergétique, qui permettront aux européens de mieux défendre leurs valeurs et leur modèle de société.

Et Rudy Salles de sur-enchérir, « si on a une crise, ce n’est pas parce qu’il y a trop d’Europe, mais pas assez. L’Allemagne pense sérieusement au fédéralisme… » quelle réponse allons nous lui donner? Pour le député des Alpes-Maritimes, en tout cas, c’est clair: « Je préfère laisser un peu de souveraineté à l’Europe que de devenir un satellite de la Chine! »… et Jean-Marie CAVADA d’ajouter: « avec le montant de notre dette, notre souveraineté, elle est dans la salle des marchés! »

Jean DIONIS, député-maire d’Agen, à l’origine d’une baisse des charges pour les agriculteurs grâce aux revenus de la taxe sur les sodas,  a pour sa part défini les nouveaux besoins des néo-ruraux « avant, on nous demandait des bureaux de poste, et des services publics… aujourd’hui, mes concitoyens des petites communes attendent des médecins, du haut-débit, et le maintien des commerces de proximité. »

Enfin, Damien ABAD est revenu sur la nécessité d’une taxation des transactions financières au niveau européen, et une politique énergétique et environnementale commune.

Enfin, les représentants des partis membres de l’Alliance se sont succédés à la tribune: Thierry CORNILLET pour le Parti Radical a défendu le principe « des idées communes, des candidats communs, une attitude commune », une union nécessaire, pour se relever de la « faute professionnelle commise contre le centrisme par François BAYROU en 2007. »

Jean-Marie BOCKEL, en tant que Président de la Gauche Moderne, a soutenu la démarche conduite par Hervé MORIN vers la présidentielle, et fustigé l’attitude des verts et du PS: « j’en étais resté à E=MC². J’ignorais que l’énergie, quand elle était nucléaire, pouvait se transformer en circonscriptions », et d’être « atterré » par « l’archaïsme, le conservatisme, et, je pense, l’insincérité des socialistes. »

Enfin, François SAUVADET et Hervé MORIN ont débattu ouvertement, et dans le plus grand respect mutuel des options stratégiques à venir.

Pour le premier, la question d’une candidature Nouveau Centre à la présidentielle se pose: « l’avenir de notre famille politique se joue-t-il au soir du 1er tour de la présidentielle, ou au soir du 2ème tour des législatives? » Et d’y apporter en réponse, l’influence, certes tardives, « mais reconnues par les faits (la règle d’or, le fédéralisme européen) » et le rôle du groupe centriste au cours de cette législature. Pour lui, « le 1er tour de la présidentielle, c’est un moment clé pour ceux qui veulent porter un message symbolique tous les cinq ans… » ce n’est pas le cas des centristes qui aspirent à la construction plus qu’à l’opposition systématique. Et de conclure, « je ne doute pas de tes capacités, cher Hervé, mais notre parti se doit de reconstruire le centre. »

Accueilli par une standing ovation, Hervé MORIN, revient d’abord sur le projet centriste: « un programme pour 5 ans, dans une conjoncture aussi incertaine, est-ce bien sérieux? Et bien oui, chers amis, c’est sérieux, quand on fait un projet chiffré, réaliste, et qui ne tombe pas dans la facilité budgétaire. »

Pour le président du NC, les mois à venir, ce sera tout sauf « Hollande au pays des merveilles ». « Qui peut croire qu’il suffit d’injecter 60 000 enseignants de plus, revenir au nombre  d’enseignants de 2007, pour que plus un enfant ne sorte illettré de l’école primaire? C’est tellement facile et même méprisant de dire: je vous donne 60 000 postes, alors vous me foutez la paix, et surtout vous votez pour moi! Oui, il y a besoin d’argent pour l’éducation, mais pas n’importe comment. »

Hervé MORIN a plaidé pour une société durable, désendettée, qui fait évoluer sa fiscalité de la production vers la consommation, et qui fait payer plus ceux qui gagnent plus. Associer tout le pays à l’effort qui doit être le nôtre dans les années à venir, c’est aussi faire passer la durée hebdomadaire de travail de 35 à 37 heures. « On doit être capable de bosser deux heures de plus par semaine pour tirer son pays de l’ornière dans lequel il est tombé. »

Mais pour demander ces efforts aux français, il faut une démocratie exemplaire, et de proposer entre autres mesures qui seront soumises à référendum dans les trois mois qui suivent la présidentielle, l’inégibilité à vie pour les politiques condamnés pour des scandales politico-financiers.

Hervé MORIN, souhaite qu’on sorte d’une croissance assise sur la consommation et financée par l’endettement. Il faut à présent qu’elle s’appuie sur les PME et sur notre appareil de production. Et de défendre la TVA Emploi « car qu’on paie nos dépenses sociales par la TVA ou par les prélèvements, c’est toujours le même montant. » Et même si ça semble impopulaire, faute de pédagogie, et sans doute d’un trop plein de démagogie, il faut rappeler que la TVA Sociale a marché en Europe du Nord, car elle permet de faire payer les dépenses sociales par les produits importés et par les touristes.

Enfin, Hervé MORIN a répondu à François SAUVADET, en affirmant, que « renoncer maintenant, c’est mourir sans fleurs ni couronnes ». « Nous devons être des acteurs et pas seulement des spectateurs des élections de 2012. »

Sommaire:

Le discours d’Hervé MORIN dans son intégralité

Changer d’ère – Le projet politique du Nouveau Centre – téléchargez le en intégralité et en .pdf

Vous pouvez également le consulter sur ce site:

CINQ PRIORITES

Priorité à l’Emploi

Priorité à l’Ecole

Priorité à la Démocratie

Priorité à une Europe fédérale

Priorité au désendettement

De nouvelles politiques:

Sécurité: Restaurer l’autorité de l’Etat

Une agriculture compétitive

Réussir la transition vers une croissance durable

Des clefs pour maintenir le pouvoir d’achat des français

Réussir la révolution numérique

Publicités

Les centristes ont approuve une motion rappelant que « notre engagement politique s’appuie sur une foi indefectible dans la construction politique de l’Europe, un humanisme que nous portons au plus profond de nous memes, une vigilance permanente sur la question des libertes, une conception moderne de la société, et un attachement visceral a l’equilibre des pouvoirs. »

Cette motion evoque également la volonte du parti centriste de defendre une candidature a la presidentielle, « pour se donner le moyen de ses ambitions, et defendre ses idees pour le rassemblement des francais. »

Jean-Marie Cavada, charge de la definition du projet centriste, a fait le bilan de la premiere convention thematique sur l’Europe qui a eu lieu lundi dernier. Une dizaine suivront, pour s’achever au mois de juillet sur le theme de la reforme institutionnelle.

Yvan LACHAUD, Secrétaire Général du NC, présente les chefs de file régionaux aux côtés d'Hervé Morin, dont Julien DEVEZE pour le Languedoc-Roussillon

Le Conseil National du Nouveau Centre se réunissait aujourd’hui pour valider les engagements d’une plateforme nationale et les projets des différentes régions.

Les languedociens, venus à plus d’une trentaine à Paris aujourd’hui, autour d’Yvan LACHAUD, Secrétaire Général du Nouveau Centre et Député du Gard, Julien DEVEZE – Chef de file pour les régionales en Languedoc-Roussillon, Annabelle BRUNET – Vice-Présidente de l’agglomération de Perpignan, Sébastien FREY – Conseiller Général de l’Hérault et Président du NC 34, Gérard ROUX – Vice-Président du NC 30 et Conseiller Général du Gard, Michel St Clair – Adjoint de Leucate, et Délégué dptal adjoint du NC 11, sans oublier, Eline ENRIQUEZ-BOUZANQUET – Pdte des Jeunes Centristes du Languedoc-Roussillon.

Ils ont eu l’occasion d’entendre Julien DEVEZE évoquer très concrètement la réalité de la précarité énergétique, ces personnes âgées, qui n’ont plus les moyens de se chauffer en hiver, sous les yeux de Valérie LETARD, Ministre de l’Ecologie, qui a décidé d’en faire un de ses chevaux de bataille. Aider les foyers modestes à isoler leur habitation, répondre enfin aux demandes d’emplois des entpreneurs en éco-métiers, deux des propositions du Nouveau Centre que le chef de file du Languedoc-Roussillon avait décidé de mettre en lumière aujourd’hui.

Vous pouvez retrouver ici, les cinq engagements du Nouveau Centre pour ces élections régionales.

Et les 50 propositions du Nouveau Centre Languedoc-Roussillon sur le blog de Julien DEVEZE.

Hervé Morin, Président,
et les membres du Comité exécutifont le plaisir de vous convier au

 Conseil national

Notre projet pour les régions

 Samedi 12 décembre 2009, de 9h à 14h

au Théâtre du Gymnase à Paris

                                      38, boulevard de Bonne-Nouvelle, Paris 10ème 

Le Conseil national sera suivi d’un cocktail.

 *************************************************************************** 

 Si vous souhaitez y participer, sachez que vous pouvez dès aujourd’hui réserver sur internet à des tarifs très avantageux, les trains aller et retour, soit le vendredi soir, soit le samedi matin, à 7h50.

A l’issue du Conseil National la fédération du Gard, et les fédérations Languedoc-Roussillon se retrouveront pour une journée à Paris!

Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter Julien DEVEZE, Alain-Louis FABRE & Xavier GAUTRUCHE.

nouveaucentre.gard@gmail.com

Réponse obligatoire avant le 4 décembre 2009 compte tenu du nombre de places limité                         

2009 11 4 Conseil DépartementalMercredi 4 novembre avait lieu, à Nîmes, la première réunion du Conseil Départemental élu lors de la Convention Départementale du mois de septembre.

Yvan LACHAUD, Président départemental a ainsi pu faire part de sa satisfaction à l’issue de cette journée qui a connu un succès important, tant par l’affluence que par son organisation impeccable.

Julien DEVEZE, délégué départemental,  a ensuite évoqué le rajeunissement et la féminisation de ce conseil départemental nouvellement élu. Un mouvement qui selon lui, va de pair, car l’on observe que 70% des jeunes centristes élus au Conseil Départemental sont des jeunes femmes. « C’est un signe encourageant sur l’engagement que mobilise notre mouvement » a-t-il déclaré.

De la même manière, après deux ans d’existence, le Nouveau Centre du Gard peut s’enorgueillir d’avoir une représentation territoriale dans la quasi-totalité des cantons gardois. Un point important en vue des prochaines élections cantonales de mars 2011.

Si le Conseil départemental est le reflet de la répartition géographique des adhérents, le Bureau départemental élu hier soir, a été, pour sa part, sélectionné pour assurer une représentation égale des territoires.

Au delà des huit membres de droit du Bureau (Président, Délégué, Trésorier, parlementaires, Conseillers régionaux et généraux, et maires), ce sont donc 24 membres supplémentaires qui ont été élus.  L’organigramme de la fédération, sera connu à l’issue de la première réunion de ce nouveau Bureau Départemental. Globalement, il ne devrait pas y avoir de grands changements à la tête de la fédération, mais devrait, en revanche, prendre en compte la création d’une sixième circonscription dans le Gard, et donc nommer un Vice-Président supplémentaire.

Les élections ont également été à l’ordre du jour. Yvan LACHAUD faisant un point sur l’état des négociations nationales avec l’UMP dans le cadre des prochaines élections régionales.

Au niveau calendrier, de nombreux rendez-vous ont été fixés, mais en particulier, dès ce soir, jeudi 5 novembre à Alès, pour l’inauguration de la Permanence du Nouveau Centre Cévennes-Garrigues; et le Conseil National qui statuera, à Paris, le 12 décembre prochain, sur les orientations du Projet Régional du Nouveau Centre.

Hervé Morin à la table de la Fédération du Gard

Hervé Morin à la table de la Fédération du Gard

par Alain-Louis FABRE, Secrétaire Départemental
Une salle du palais des arts et des congrès d’Issy remplie, une organisation dynamique et sans faille, des débats structurés et conviviaux, des discours de clôture novateurs et ambitieux, telles sont les caractéristiques de ce premier conseil national du Nouveau Centre.

Les conseillers nationaux ont pu entendre une analyse pertinente de Christian SAINT ETIENNE, Professeur d’économie à l’Université, Secrétaire National chargé de l’Economie, faire une analyse détaillée des causes structurelles et conjoncturelles de la crise financière qui secoue le monde.

Ils ont pu apprécier le dynamisme et les compétences de Martin HIRSCH, à la fois dans ses explications sur le fonctionnement et la mise en place du RSA et dans sa participation intelligente à une table ronde sur l’économie au service de l’homme et de la lutte contre la pauvreté.

Le deuxième débat avec Charles DE COURSON sur les leçons de la crise financière, permit aux conseillers nationaux de comprendre et d’approuver les orientations et préconisations économiques du Nouveau Centre.

Le Conseil se termina à une heure tardive avec le discours de clôture du président Hervé MORIN. Il présenta les perspectives d’avenir de notre formation politique et nous fit part de sa satisfaction pour la tenue de ce premier conseil réussi grâce à la qualité des intervenants et le nombre de tous ceux qui ont pu participer aux débats.

La soirée se prolongea par un dîner où tout le monde se retrouva dans une atmosphère de chaude convivialité et la délégation gardoise eut l’honneur d’avoir à sa table notre ministre-président.

En conclusion, les 15 Conseillers nationaux gardois qui ont fait le déplacement à Issy-les-Moulineaux, se félicitent de l’organisation sans faille de ce Conseil National et de la qualité des débats qui y ont été tenus. Nous comptons sur vous pour le prochain conseil, en février, qui sera, cette fois, consacré à l’Europe.

par Jacky RAYMOND, Secrétaire National du Nouveau Centre, Président-délégué de la Fédération du Gard

Le samedi 29 novembre 2008 s’est tenu au Palais des Arts et des Congrès d’Issy-les-Moulineaux, dans une salle où les centristes se sont souvent réunis, un Conseil national consacré aux questions sociales et économiques, aux réponses à leur apporter, dans le contexte de la crise internationale actuelle, sans doute la plus grave depuis le krach boursier d’octobre 1929 et la longue dépression économique qui a assombri l’ensemble des années 1930.

Yvan LACHAUD, Secrétaire Général du Nouveau Centre

Yvan LACHAUD, Secrétaire Général du Nouveau Centre

Ce conseil national a ponctué une nouvelle étape du développement de ce jeune parti qu’est le Nouveau Centre, officiellement constitué lors de son Congrès fondateur des 16 et 17 mai 2008 à Nîmes.
Le parti compte aujourd’hui plus de 9 000 adhérents, 1 ministre et 3 secrétaires d’Etat, 23 députés et 10 sénateurs, 2 473 élus locaux. Et 86 fédérations ont été constituées, qui structurent le Nouveau Centre à l’échelle du territoire national.
Les prochains mois devraient permettre d’enregistrer de nouvelles avancées et de conforter l’implantation du parti dans les départements et les régions.

Ce Conseil national ayant fait l’objet de comptes rendus précis, consultables sur le site du Nouveau Centre, je me contenterai de souligner :
– la qualité et la rigueur de l’organisation, dont il convient de remercier et de féliciter l’équipe qui a eu la lourde charge de la mise en œuvre ;
– le sérieux et la convivialité de la rencontre, introduite avec sa chaleur coutumière par André Santini, Maire d’Issy-les-Moulineaux, et clôturée avec une profonde conviction par notre Président Hervé Morin ;
– la haute tenue des interventions, qu’il s’agisse de présentations comme celles de Christian Saint-Etienne sur les recommandations « pour une croissance forte et solidaire », de Martin Hirsch en avant-propos du débat intitulé « mettre l’économie réelle au service de l’Homme et de la lutte contre la pauvreté », de Charles de Courson en introduction au débat sur les leçons à tirer de la crise financière, ou qu’il s’agisse des propos tenus par les personnalités qui ont participé aux deux débats.

Ces échanges, fort riches, ne manqueront pas de nourrir les débats futurs, notamment dans les instances locales du parti, au plus près des militants du Nouveau Centre et de nos compatriotes.
Ce sera le cas au sein de la fédération du Gard, dans le cadre des groupes qui ont été récemment mis en place sous l’impulsion d’Yvan Lachaud.

Un seul regret en ce qui me concerne : la multiplicité des discours de clôture, ce qui a généré une dilution des messages.
Je pense que la parole ne devait alors revenir qu’au Ministre de la Défense, Président du Nouveau Centre, à qui il appartient seul, après un débat collégial au sein de l’instance dirigeante du parti, de fixer la ligne politique de l’action collective dans les mois à venir.

janvier 2018
L M M J V S D
« Nov    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

RSS Le Nouveau Centre

  • Comment détecter les faux profils coquins
    Arnaques sur les sites de rencontre Les faux profils coquins existent sur tous les sites de rencontre qui existent en ce moment sur toute l’Europe. Il faut toujours rester vigilant, sans toutefois dramatiser. Le plus important, c’est que vous soyez conscient du phénomène et que vous mettiez dans un coin de la tête l’éventualité d’avoir Read More → […]

RSS Yvan LACHAUD

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

Adhérer en ligne