Dimanche 2 octobre, c’est avec chapeaux et parasols qu’il fallait venir à la Manade BRIAUX pour participer à la Fiesta Campera de la Fédération Nouveau Centre du Gard. 30°C à l’ombre, début octobre: ce sont des records de chaleur qui ont servi de cadre à cette journée. De cadre, certes, mais pas de centre aux débats qui ont marqué la convention départementale du matin.

Accueillis à 9h par un déjeuner au pré, les adhérents du NC Gard ont planché toute la matinée sur les enjeux de 2012 et renouvelé leurs instances départementales.

Après le mot d’accueil du président départemental sortant Yvan LACHAUD, souhaitant qu’à l’aube de cette année qui doit « être utile », le Nouveau Centre du Gard apporte aussi sa contribution « utile », c’estJulien DEVEZE, délégué départemental à qui revenait la charge d’orchestrer les interventions et les débats.

JEAN-PIERRE PONGE, TRESORIER DEPUIS 15 ANS PASSE LE RELAIS A ALAIN-LOUIS FABRE SOUS LES OVATIONS:

Premier point de l’ordre du jour, le bilan financier de la fédération présenté par Jean-Pierre PONGE. Largement positif, et sans surprise, l’émotion a gagné l’assistance au moment du bilan qu’il tira de 15 années aux commandes des finances des fédérations UDF et Nouveau Centre. Sous les ovations de la salle, le fameux JPP passe le relais à Alain-Louis FABRE, pour devenir, le responsable de la section NC du canton de Marguerittes.

Alain-Louis FABRE a rendu un vibrant hommage à son prédécesseur et s’est engagé à « essayer de parvenir avec le même professionnalisme et la même discrétion » à tenir les comptes de la fédération pour développer nos actions. Nul doute qu’il y parviendra, après avoir déjà brillament, en tant que secrétaire départemental, aidé au développement de nombreuses sections

UN BILAN MORAL QUI EST LE FRUIT D’UN TRAVAIL COLLECTIF!

Au bilan financier, succède le bilan moral, présenté non pas par Yvan LACHAUD ou Julien DEVEZE, mais comme ce dernier l’a souhaité « par l’ensemble des sections et mouvements associés qui font vivre cette fédération, mieux que tout organisme central« . Se sont donc succédés au pupitre:

Philippe RIBOT, Maire de St Privat des Vieux, représentant de la section d’Alès, et pour l’occasion des 15 sections composant la fédération du Gard, revenu sur le « rôle incontournable du NC dans le paysage politique gardois« , sur l’implication et la « nécessaire exemplarité » de ses élus, et sur l’appui des sections lors de manifestations d’envergure nationale comme les Universités d’été, ou récemment, l’appui de la section d’Aigues-Mortes pour la venue d’Hervé MORIN au Grau du Roi sur le tourisme.

Eline ENRIQUEZ-BOUZANQUET et Corentin CARPENTIER dont vous pourrez retrouver l’intégralité des propos dans ce dossier spécial Convention 2011, ont pour leur part fait le bilan chargé des nombreuses actions menées par les jeunes centristes depuis deux ans. Réélue en fin d’année dernière présidente régionale, et après une belle campagne sur le canton de Sommières, Eline et son équipe ont prouvé le poids que savaient avoir les jeunes dans la vie politique de notre département.

Isabelle FONTAINE, référente Femmes au Centre Gard 2009-2011, et Marie-Noëlle ARONDEAU, nouvelle référente n’ont pas à rougir non plus de leur riche bilan… en idées comme en action. Elles ont notamment contribué à ce que les parlementaires Nouveau Centre au premier rang desquels Yvan LACHAUD puisse mieux prendre en considération le sort des femmes isolées dans la réforme des retraites. Elles ont également organisé plusieurs conférence en présence de Sophie AUCONIE, députée européenne et fondatrice du mouvement.

Julien DEVEZE, délégué départemental, mais également chef de file du Nouveau Centre aux dernières élections régionales en Languedoc-Roussillon a pour sa part regretté que « l’action de la région s’affiche partout, mais ne se voit nulle part » faisant allusion à des politiques de communication coûteuse, ou à des opérations marketing comme la distribution de LoRdi sans qu’elles soient pour autant suivi de véritable réflexion pédagogique.

Gérard ROUX, Maire de St Hilaire de Brethmas et Conseiller Général du Gard, a rendu hommage à la disparition de notre ami Jean YANNICOPOULOS, Président de l’intergroupe d’opposition au CG30 : « un homme de conviction, qui, pour les faire avancer, savait aussi dégager des consensus plutôt que rester dans le blocage. Un véritable ami des centristes ». Il a également appelé les centristes à suivre la voie de l’unité et exprimé la nécessité, dans notre département de ne pas laisser passer la « gauche » proférer sa démagogie.

Thierry PROCIDA, Conseiller Général de Nîmes, a entamé le débat de politique générale de cette Convention en revenant sur le passage du Sénat à gauche, la réforme territoriale, et les sujets auxquels il tient particulièrement: la sécurité et le social. La sécurité, car il rencontre quotidiennement sur son canton des personnes victimes de violences ou de cambriolages et révoltées contre l’impunité apparente de leurs agresseurs. La justice sociale, deuxième sujet essentiel, et pour Thierry PROCIDA en lien avec le premier, car « la justice sociale, c’est l’égalité des chances, mais c’est aussi l’égalité de tous devant la loi« .

Les participants à cette assemblée générale ont également pu faire part des enjeux qui selon eux devraient marquer le débat présidentiel de 2012: l’Europe, le système monétaire et institutionnel, la sécurité, et le pouvoir d’achat en premier lieu. Des interrogations également quant à la stratégie politique des centristes dans cette année électorale, entre constitution de l’ARES et volonté de faire barrage à la démagogie qu’elle soit de droite ou de gauche.

Au terme du scrutin qui a vu se mobiliser 504 des 842 inscrits, Yvan LACHAUD seul candidat à sa propre succession, est réélu largement. Le nouveau trésorier Alain-Louis FABRE tout aussi confortablement. Enfin le Conseil départemental renouvelé dont vous trouverez la liste ici.

Yvan Lachaud a donc prononcé son discours « d’investiture » accompagné sur scène des maires de sa circonscription devant la foule de militants et de sympathisants. Un discours placé sous le signe de la vérité, de l’équité, et de l’utilité, dont vous pourrez retrouver les grandes lignes dans le lien indiqué ci-dessus.

A 13 heures, c’est la traditionnelle fiesta campera qui reprenait ses droits, avec une paëlla servie sous le grand soleil de ce mois d’octobre et qui avait tout de celui du mois d’août.

L’après-midi a été consacré à une tienta de deux vaches de la ganaderia Galon toréées par Jonathan VEYRUNES et Camille JUAN et commentée par Corentin CARPENTIER, et à un concours de boules remporté par l’équipe de Thierry PROCIDA, dont c’était décidément la journée!

Ce n’est qu’à 20 heures que les derniers convives terminaient leurs derniers pas de danse au son de la pena meynoise qui a assuré une excellente prestation et l’ambiance festive de cette belle journée d’octobre.

 

Publicités