« Je me réjouis de cet accord national. L’union a déjà fait les preuves de son efficacité lors des élections européennes, je ne doute pas qu’il s’agisse de la meilleure solution pour prendre la Région à Georges FRECHE. »

 C’est ainsi que Julien DEVEZE, le jeune chef de file du Nouveau Centre en Languedoc-Roussillon, a accueilli l’annonce de l’accord national entre son parti et celui de Xavier BERTRAND.

 « Il y a eu un respect mutuel au cours de ces négociations. Une véritable volonté de construire, en ayant conscience que dans le cadre électoral, 2+2=5 ! C’est dans le respect des sensibilités de chacun, ainsi que de leur expression, que nous parviendrons à convaincre une majorité de languedociens. » A présent, les négociations régionales vont pouvoir commencer, et Julien DEVEZE qui « connaît l’ouverture d’esprit de Raymond COUDERC » ne doute pas que celles-ci se feront dans la même ambiance qu’au niveau national.

 Des rencontres vont être très prochainement organisées pour discuter du projet  que la liste d’union défendra. Le Nouveau Centre Languedoc-Roussillon a d’ores et déjà fait état du projet qu’il prépare depuis le mois de juin autour de la notion de « responsabilité » et de la vision à long terme des enjeux de la Région. Sobriété financière, développement durable, nouvelles synergies économiques et investissement massif dans les transports ferroviaires font partie des priorités qui seront défendues par les centristes.  C’est à partir du 12 décembre, date à laquelle, le parti centriste tiendra son conseil national pour valider ses projets régionaux, que le Nouveau Centre publiera l’ensemble de ses propositions.

 Reste qu’un projet mérite également d’être porté par des représentants, et, pour le Nouveau Centre, leur nombre devrait avoisiner, les 20% des postes éligibles.